Il est des noms comme ça qui demeure dans nos mémoires, comme des symboles. Pour nous tous passionnés des choses de l’air le nom de Georges Guynemer est de ceux-ci. Il y a pile un siècle le 11 septembre 1917 le célèbre as aux 53 victoires homologuées était descendu par la chasse allemande au-dessus de la ville belge de Poelkapelle. Il n’avait que 22 ans.

Georges Guynemer fait parti de ces aviateurs qui ont forgé la légende des pilotes de chasse. Qu’il vole sur SPAD S.VII ou sur SPAD S.XIII il ne lâchait jamais rien. Mais surtout Guynemer était un véritable chevalier du ciel, une expression depuis largement galvaudée. Il refusait dans la mesure du possible de s’acharner sur un avion touché et évitait au maximum d’attaquer des avions d’observation non armés. Bon par contre dès qu’une mitrailleuse était visible, il fondait dessus comme un oiseau de proie !

Ce Parisien de naissance avait fait sienne la devise «Faire Face» largement reprise par la suite, et souvent considérée comme le slogan officieux des pilotes de combat français, avant de devenir par la suite la devise de l’Armée de l’Air. Guynemer était un héros c’est ainsi qu’il a vécu, c’est ainsi qu’il est mort il y a 100 ans.

Depuis Georges Guynemer a laissé son nom à des dizaines de rues, de places, d’avenues, et de squares un peu partout en France. L’Armée de l’Air de son côté a baptisé la Base Aérienne 102 de Dijon-Longvic de son nom, elle qui accueillit durant des décennies l’élite de la chasse française : les pilotes et mécanos de la 2ème Escadre de Chasse, héritière des traditions des Cigognes… dont Guynemer fut capitaine.

Ce 11 septembre 2017 le général André Lanata, actuel patron de l’Armée de l’Air, a rendu les hommages de toute la nation à ce pilote de légende.

Photo © Service Historique de la Défense.

2 COMMENTAIRES

  1. il y a une plaque : inscription dans la nef du panthéon au dessus de la porte à gauche du monument de la Convention Nationale / inaugurée le 30 avril 1922 (belles photos sur le site Aérostèles-lieux de mémoire aéronautique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom