C’est une interdiction de vol qui laissera forcément des traces auprès des équipages allemands de l’Eurocopter Tiger. Ce vendredi 22 septembre 2017 la Bundeswehr a de nouveau autorisé la Heersflieger à faire voler ses hélicoptères de combat cloués au sol depuis deux mois. En effet fin juillet dernier un hélicoptère de ce modèle s’était écrasé au Mali causant la mort de ses deux membres d’équipage.

Ce sont donc quarante-sept Tiger UH (pour Unterstützungshubschrauber, littéralement hélicoptère de soutien) qui ont repris les airs depuis ce weekend. Des hélicoptères aussi bien basés en Allemagne que déployés en Afrique dans le cadre des missions de sécurisation au Mali en soutien de l’Organisation des Nations Unies.

Les investigations menées par les autorités fédérales allemandes main dans la main avec les équipes d’Airbus Helicopters ont démontré une carence technique dans le système permettant le transfert du pilotage manuel au pilotage automatique dans certaines conditions météorologiques difficiles. Après les modifications nécessaires le chantier semble désormais terminé !

Il faut savoir que si le Tigre jouit d’une bonne image de marque en France c’est loin d’être le cas outre-Rhin. En effet dans une Allemagne encore profondément pacifiste un hélicoptère comme le Tiger demeure source de polémiques sur la nécessité ou non de disposer d’un aéronef dont la mission première est tout de même la destruction et non l’auto-défense. Pour comprendre cet état d’esprit allemand il faut se remémorer l’histoire contemporaine du pays, et notamment au cours des 80 dernières années.

Photo © Bundeswehr.

NDLR : Si en France cet hélicoptère est appelé Tigre en Allemagne il se nomme Tiger d’où l’utilisation de l’anglais dans cet article.

4 COMMENTAIRES

  1. Reprise des vols sous restriction de poids, de vitesse et d’utilisation du pilote automatique, l’enquête n’étant pas achevée.
    A noter que si l’Allemagne, l’Australie et, semble-t-il l’Espagne, avaient cloué au sol leurs Tigre, la France avait maintenu ses vols.
    Cet incident ne va pas arranger la défiance de l’armée australienne en vers l’appareil. Celle-ci avait annoncé en 2016 son souhait de se séparer de ses Tigres en 2020.

    • Je suis d’accord avec toi sur l’Allemagne et l’Australie mais aucun journal d’aviation ne parle de l’Espagne comme restriction des vols de Tigres. On dirait que ça te plait que l’hélicoptère est été interdit de vol Francois.

  2. Je suis d’accord avec toi sur l’Allemagne et l’Australie mais aucun journal d’aviation ne parle de l’Espagne comme restriction des vols de Tigres. On dirait que ça te plait que l’hélicoptère est été interdit de vol Francois

  3. « polémiques sur la nécessité ou non de disposer d’un aéronef dont la mission première est tout de même la destruction et non l’auto-défense »: oui enfin je trouve ca un peu simpliste. Les Allemands ont bon nombre de matériel d’attaque et ont sont bien content dès lors qu’il le vende!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom