La petite force aérienne qatarie risque bien d’entrer dans l’histoire. Le gouvernement de cet émirat vient d’annoncer une commande ferme pour vingt-quatre avions de combat multirôle Eurofighter EF-2000, qui viennent s’ajouter aux vingt-quatre Dassault Aviation Rafale acquis en 2015. Le pays deviendra ainsi le premier à faire voler les deux modèles d’avions si souvent en concurrence.

C’est une manière aussi pour le Qatar de continuer à peser sur la scène internationale, alors qu’il est placé depuis juin 2017 sous embargo par cinq pays du Proche et Moyen-Orient : Arabie-Saoudite, Bahreïn, Égypte, Émirats Arabes Unis, et Yémen. On peut aussi considérer que son gouvernement fait un pied de nez à la diplomatie de ses voisins.

Car jusqu’à récemment la Qatar Emiri Air Force n’était pas ce qu’on pourrait appeler une force aérienne majeure dans la Golfe avec «seulement» douze Dassault Aviation Mirage 2000-5. Ça va changer ! En effet outre les Eurofighter EF-2000 commandés cette semaine et les Dassault Aviation Rafale il y a deux ans le pays s’est engagé également il y a quelques mois sur des Boeing F-15E Strike Eagle achetés auprès des Américains. C’est donc d’ici deux ans à deux ans et demi que le Qatar aura les moyens militaires de ses ambitions diplomatiques : pouvoir faire pression sur la toute puissante Arabie Saoudite.

Quoiqu’on puisse penser du Qatar, de ses choix économiques et diplomatiques, le fait de posséder dans un proche avenir deux des meilleurs avions de combat contemporains dans son arsenal va de toutes manières rebattre les cartes dans le Golfe. Pour nous autres passionnés d’aviation pouvoir voir voler sous la même cocarde des Eurofighter et des Rafale risque bien d’être assez amusant !

Photo © US Department of Defense.

14 COMMENTAIRES

  1. Et à quoi cela leur sert de commander 3 types d’avions de même génération et de même capacités surtout les Rafales et typhoon. Ils font pas trop dans la rationalisation. Après je ne juge pas, s’il le font c’est qu’ils ont leurs raisons. C’est sur que de voir des Rafales, EF, et F15 dans la même force aérienne ça aura de la gueule.

    Ps: les pub pour les smartphones gagné sont toujours là.

  2. Suite au conflit avec l’Arabie Saoudite, l’intérêt de cet achat pour le Qatar est d’avantage diplomatique et économique que purement militaire. C’est d’abord une « récompense », une contre partie, à l’action des européens qui on plaidé et œuvré pour une levé de l’embargo saoudiens.
    En suite en devenant un client important de l’Angleterre, de l’Allemagne,et de l’Italie, (la France c’est déjà fait) ceux-ci n’ont pas intérêt à les laisser tomber. Les qataries resserrent ainsi les liens avec l’Europe, pour sortir de l’isolement dans lequel tente de les enfermer l’embargo de l’Arabie Saoudite.
    Idem pour l’achat de F-15 qui resserre les liens avec les USA.

    Cela dit avec une trentaine de F15, 24 Rafale et 24 Eurofighter, ils vont multiplier par sept leur flotte de chasseurs ! Il va falloir former des pilotes et des mécanos !!

  3. C’est inespéré pour l’eurofighter et ses chaînes de montage . On voit vraiment tout l’intérêt géopolitique que représenté l’achat de tels matériel où l’aspect des capacités et des performances ne sont plus les uniques critères .

  4. A propos de l’Eurofighter, quelqu’un pourrait-il m’expliquer pourquoi l’Allemagne recherche un avion pour remplacer les Tornado d’ici quelques années ?
    Pourquoi ne compte-elle pas sur l’Eurofighter pour prendre la relève ?
    Bien que la Luftwaffe le cantonne à la défense aérienne, mission pour laquelle il a été conçu à l’origine, Airbus le présente pourtant comme un appareil qui a évolué vers une capacité omnirôle, pouvant procéder également à de l’attaque au sol et de la reconnaissance.
    L’Allemagne pense-t-elle que le Typhoon sera trop vieux au moment du retrait des Tornados ? Ceux-ci ne devraient pourtant pas durer plus qu’une vingtaine d’années encore.
    Ses capacité de polyvalence seraient-elle limitées malgré les dires d’Airbus ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom