À priori les rues et avenues des villes américaines ne sont pas vraiment prévu pour servir de piste d’atterrissage pour avions, y compris quand ces derniers sont en difficultés. C’est l’amère expérience qu’un pilote privé a fait ce mercredi 18 octobre 2017 quand son bimoteur Cessna 402 a atterri en catastrophe dans une rue pavillonnaire de Saint Petersburg en Floride, blessant quatre résidents en plus de lui-même. Son avion avait visiblement un problème mécanique.

En fait le standard téléphonique des services de secours du FDSP et du SPPD (pour respectivement Fire Department of Saint Petersburg et Saint Petersburg Police Department) ont été pris d’assaut en fin de matinée pour indiquer un écrasement d’avion en pleine ville. Plus de 300 appels, la plus part assez peu précis. De ce fait policiers et pompiers s’attendent alors à retrouver un Airbus ou un Boeing crashé en pleine ville avec le nombre de victimes que cela implique.

C’est donc plutôt une bonne surprise qu’ils ont quand ils arrivent sur zone, en masse reconnaissons-le puisque pas moins de 25 engins de secours et de lutte contre l’incendie sont dépêchés par le FDSP. La majorité sera immédiatement renvoyée en caserne, seuls trois ambulances, deux camions et quelques voitures de police demeurant dans le secteur. Une fois l’assurance que l’espace aérien ne risque rien un des hélicoptères de la police locale, un Eurocopter EC135, est lui envoyé aux abords afin d’aider les secouristes.

Sur place c’est donc un Cessna 402 qui a atterri en urgence dans une petite rue bordée d’habitations. Il a cassé son train d’atterrissage en heurtant le sol et est parti en glissade sur le bitume. L’avion a finalement terminé sa course en percutant un gros 4×4 ainsi qu’un portail d’entrée. Outre le pilote, les trois occupants de la voiture (une mère et ses deux adolescents) ont été légèrement blessés ainsi qu’un passant qui a reçu un éclat du pare-brise du bimoteur. Aucun pronostic vital n’a été engagé et toutes les victimes étaient ressorties de l’hôpital le soir même. C’est donc véritablement un miracle.

D’autant que juste avant de percuter le sol le pilote avait survolé la cour de récréation d’un des lycées de cette ville de 250 000 habitants. En outre à l’instant de l’accident la circulation était relativement fluide dans les rues, ce qui explique peut-être que si peu de véhicule aient été heurtés.

Pour mémoire le Cessna 402 est un des bimoteurs légers les plus réussis de l’avionneur américain. Développé pour le transport de passagers il a su s’adapter aux exigences de compagnies spécialisées dans le fret léger mais aussi à celles militaires. Un peu plus de 1500 machines de ce type a été construit. L’appareil incriminé dans l’accident, immatriculé aux États-Unis N900CR, avait été récemment révisé.

Photo © SPPD

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom