Je ne sais pas si c’est pour tout le monde pareil, mais j’ai toujours trouvé inadmissible que dans un pays pionnier de l’aviation comme le nôtre, on ne pouvait pas accueillir les fameuses courses aérienne Red Bull. Surtout que de nombreux pilotes de nationalité françaises participent depuis plusieurs éditions. Et bien, rassurez-vous, ce voeu sera enfin exhaussé en 2018, et cet événement sportif spectaculaire rendra enfin hommage à la grande tradition aéronautique française. Depuis 11 ans, plusieurs millions de spectateurs ont assisté au championnat à travers le monde… Il était temps que la France, elle aussi, soit aux premières loges de cette compétition exceptionnelle !

C’est donc dans le ciel de la baie de Cannes que, pour la première fois en 11 éditions, le championnat du monde de courses aériennes, fera étape en France, les 21 et 22 avril 2018. Frissons et émotions garantis !

La baie de Cannes qui accueillera la course aérienne Red Bull

Pour la première fois de l’histoire de la compétition, les meilleures pilotes de voltige au monde vont tracer leurs trajectoires au-dessus des eaux de la baie de Cannes, une ville dont l’expérience dans le secteur de l’aéronautique est aussi historique. C’est aux commandes de leur avion pouvant atteindre 370 km/h, entre des pylônes de 25 m gonflés d’air, et sous la contrainte de forces allant jusqu’à 10G (10 fois le poids de son corps) qu’ils déploieront le panel de leurs compétences alliant vitesse, précision et maîtrise des risques.

Pour David Lisnard, maire de Cannes, « le sport est un élément fondamental de l’identité cannoise. C’est un facteur de bien-être, d’épanouissement individuel, mais aussi un ciment social grâce à ses valeurs éducatives et citoyennes. Le sport est aussi une source d’images positives, de marketing territorial, donc de retombées économiques. Accueillir une compétition internationale telle que le Red Bull Air Race s’inscrit dans la continuité de l’histoire aéronautique et événementielle de Cannes devenue référence en la matière. »

Ce rendez-vous sera l’occasion pour le public de voir enfin évoluer au plus près l’armada tricolore, la France étant le pays le plus représenté dans la compétition. Ils sont cinq Bleus parmi les meilleurs mondiaux. Parmi les 23 pilotes mondiaux engagés dans le Red Bull Air Race. Trois concourent dans la catégorie reine, la Master Class, dominée l’an dernier par le Japonais Yoshihide Muroya : Mikael Brageot, Nicolas Ivanoff et François Le Vot. Deux autres courent en Challenge Cup, sorte de 2e division réunissant les aspirants champions : Baptiste Vignes et Mélanie Astles, première femme à intégrer le circuit en 2016 et qui a remporté la dernière course de la saison 2017, à Indianapolis, en octobre dernier.

Calendrier 2018

L’étape française du Red Bull Air Race, qui en compte huit, sera l’occasion de rendre hommage à bon nombre de pionniers de l’aéronautique. L’étape de Cannes marquera sans aucun doute l’un des moments forts de la saison 2018 qui débutera les 2 et 3 février à Abu Dhabi.

Plus d’informations sur le championnat sur www.redbullairrace.com

Crédits Photos © Red Bull Air Races

4 COMMENTAIRES

  1. très satisfait de la venue de REID-BULl, AIR RACE EN FRANCE!!!!!! des pilotes aux nerfs d’acier!!!!! c’est vraiment du pilotage de haute voltige!!!!!! merci à toute l’équipe avions légendaires!!!! d’avoir passer le message!!!! vivement le21 et 22 avril 2018, je souhaite bonne chance à NICOLAS IVANOF ET FRANCOIS LE VOT mes préférés!!!!!! pour les aurtes pilotes je leur souhaite bon vol, qu’ils reçoivent tout mes voeux aériens car ce sont des pros!!!!!!!

  2. Dommage que le fond britannique CVC, nouveau propriétaire de Breitling, a décidé de mettre fin à la plus part de ses contrats de sponsoring dans l’aviation (je crois que la patrouille de L-39 subsistera). Le pilote Mika Brageot, dont l’avion jouissait au passage d’une magnifique livrée old-school, doit se trouver un nouveau mécène.
    Dommage aussi que les français qui dominent outrageusement le championnat mondiale de voltige, ne sont jamais parvenu à s’imposer au Red Bull Air Race. Mais cela viendra peut-être …

  3. De tout coeur derrière Mélanie Astles alias MEL 33, dont je suis le palmarès et déplacements. J’ai pu même apercevoir une fois son avion décoller de son QG, l’aéroport de Grenoble-Isere.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom