Les causes exactes de l’accident ne sont pas encore connues que déjà certains en Pologne pointent du doigt la vétusté de la flotte de ces biréacteurs datant de l’ère communiste. Ce lundi 18 décembre 2017 un avion de combat Mikoyan MiG-29 appartenant à la force aérienne polonaise s’est écrasé peu après son décollage, le pilote ayant réussi à s’éjecter ne souffre que de quelques blessures superficielles. À n’en pas douter ce nouvel écrasement va relancer dans la communauté de la défense polonaise le débat sur le remplacement de ces machines.

C’est non loin de la ville de Minsk Mazowiecki à une trentaine de kilomètres de Varsovie, que la carcasse du monoplace Mikoyan MiG-29A a été retrouvé par les équipes de sauvetage. Le crash avait causé un début d’incendie rapidement maîtrisé par les pompiers locaux.

Le pilote éjecté quant à lui se trouvait à trois kilomètres de là dans une zone boisée. Ce sont d’ailleurs des bucherons et des agents de l’office polonais des forêts qui l’ont retrouvés avant d’alerter les secours. Il a été pris en charge par une ambulance et conduit dans un hôpital militaire de la capitale. Il ne souffre que de quelques bleus, contusions, et d’une entorse à la cheville.

Élément essentiel de la défense aérienne de la zone orientale de l’OTAN la trentaine de MiG-29 Fulcrum en service en Pologne est mise à rude épreuve depuis plusieurs mois. En effet l’organisation atlantiste repose une partie de sa protection contre les menaces d’intrusions d’aéronefs russes sur ces avions d’une ancienne génération. Car c’est là le triste secret des MiG-29 polonais : leur âge. Le pays fut en effet un des premiers, avec l’Allemagne de l’Est a recevoir au début des années 1980 des avions de ce type. Et contre toute attente ils n’ont été que parcimonieusement modernisés.

Aussi dès qu’un incident (même mineur) touche un avion de la flotte le spectre de leur remplacement revient vite sur le devant de la scène. Un crash comme celui-ci va forcément relancer le débat, plus vivement encore ! En Pologne de nombreux responsables militaires et politiques ne cachent plus leur intérêt pour le Lockheed-Martin F-35A Lightning II qu’ils aimeraient voir rejoindre l’arsenal polonais en remplacement non seulement des MiG-29 mais aussi des vénérables Sukhoi Su-22M datant eux aussi de l’époque soviétique. Seulement voilà le Pentagone se refuse toujours à proposer son avion phare à son allié européen. Ce récent crash pourrait t-il faire changer d’avis les généraux américains ? Rien n’est moins sûr.

Photo © Wikimédia Commons.

11 COMMENTAIRES

  1. Je ne sais pas ce qu’est la protubérance en haut des dérives (la petite du haut est un feu mais pas la plus grosse juste en dessous. Peut-être un lance leurres à paillettes ?) mais sur la photo si on compare les deux dérives il y a un soucis avec celle de droite (donc à gauche sur la photo) !! Si tous l’appareil est à l’avenant faut pas s’étonner qu’il se crache !

    Le ministère de la défense Bulgare à avoué que le 24 octobre les pilotes de la base aérienne de Graf Ignatero on refusé de voler sur leur Mig 29 qu’ils jugeaient trop vétustes ! Pour leur remplacement la Bulgarie envisage des Grippen ou des F-16 ou Eurofighter d’occasion, c’est peut-être plus raisonnable d’un point de vue financier que des F-35, même si la Pologne a plus de moyens que la Bulgarie !

  2. Sur la dérive de droite les « harpon » est en fait une antenne de radionavigation appelée RSBN. Elle capte des ondes radio émises de balises fixes au sol. L’ancêtre du GPS en quelque sorte.
    Sur la dérive de gauche ils s’agit d’un détecteur d’alerte radar.
    Les lance-leurres à paillette sont situées sur l’extrados de l’aile (peut-être pas sur toutes les versions des Mig-29)

      • Oui tout à fait c’est un système militaire russe.
        Pour RSBN j’ai Radio System for Short range Navigation mais j’ai pas trouvé pour le B;
        Peut-être que ça vient de la traduction du russe l’alphabet cyrillique étant différent ?
        Le S c’est pour System et le B je suppose que c’est pour un équivalent de Short en russe …

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom