HBE, trois lettres qui dans la nomenclature des services de secours français signifient Hélicoptère Bombardier d’Eau. Depuis près d’un mois la Californie connait un fort redoux qui s’accompagne forcément (réchauffement climatique oblige !) d’un accroissement des risques de feux de forêts et de broussailles et donc le déploiement de moyens de lutte contre l’incendie, au sol ou dans les airs. Un des évènements majeurs dans cette région américaine remonte au mardi 14 novembre 2017.

C’est à Sylmar, un des quartiers les plus boisés de la mégapole de Los Angeles que les femmes et les hommes du LAFD (pour Los Angeles Fire Department) sont intervenus ce jour là. Un début de feu de broussailles nécessite rapidement l’envoi de camions de pompiers et de personnels en nombre conséquent. Dès leur arrivé les soldats du feu se rendent comptes qu’ils vont avoir besoin d’un renfort aérien. En effet le feu a pris des proportions importantes et touche une zone difficilement accessible par voie routière.

Le premier hélicoptère envoyé sur zone est un des AgustaWestland AW.139 (voir ci-dessus) du LAFD. Il est chargé de l’attaque initiale et de la reconnaissance aérienne du terrain. Dans le même temps temps le comté de Los Angeles déploie en renfort un de ses Bell 212 équipé lui aussi d’un réservoir semi-encastrable. Les deux hélicoptères orbitent au-dessus de la colline où se trouve le principal foyer d’incendie. Mais très vite les officiers au sol demandent des moyens plus conséquents.

Les camions du LAFD, pas forcément adaptés au relief et à la flore.

De ce fait ils ont fait armer un Erickson Air Crane, une version civile améliorée du vieux Sikorsky CH-54 Tarhe. Spécialement adapté à la lutte contre les feux de forêts celui-ci peut délivrer près de 10 000 litres d’eau au plus près des flammes. Grâce à son tuyau flexible en forme de trompe il peut se ravitailler en mer, dans les lacs, ou même dans les nombreuses piscines privatives de la vallée de San Fernando.

Il faudra près de deux heures et demi aux pompiers volants et aux soldats du feu au sol pour venir à bout de cet incendie qui a tout de même ravagé un peu plus de vingt hectares de nature.

L’impressionnant Erickson Aircrane en action !

Durant toute l’intervention certains secouristes californiens avaient forcément en mémoire cet incendie majeur survenu le 13 novembre 2008 exactement au même endroit. Ce jour là 4500 hectares étaient partis en fumée détruisant en plus les logements de près de 500 familles modestes. Par ailleurs quatre de leurs collègues y avaient été grièvement brûlés.
Pour nous autres Européens on oublie trop souvent (ou on ignore) à quel point l’automne peut être doux voire chaud dans cette partie des États-Unis. Là-bas la flotte d’aéronefs bombardiers d’eau n’a de répit réellement que pendant quelques semaines, en janvier et février. Et encore, uniquement les bonnes années !

Photos © Los Angeles Fire Department.

1 COMMENTAIRE

  1. La Sté Erickson qui possède la licence de fabrication de l’Air Crane propose en option un troisième poste de pilotage inversé, c’est à dire dirigé vers l’arrière. Ainsi durant les phases de vol délicates en stationnaire, lorsque l’appareil accroche ou dépose une charge sous élingue, c’est le pilote qui se trouve sur le poste dirigé vers l’arrière qui dirige l’appareil. Il a ainsi une vision directe sur la charge au bout de l’élingue. Le restant du vol ce sont le pilote et le copilote positionnés vers l’avant qui prennent les commandes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom