En français on appelle cela la réponse du berger à la bergère. Plus pragmatiquement ça ressemble tout de même à une démonstration de force cinq jour après le tir d’un missile balistique ayant théoriquement la capacité de frapper les États-Unis ou l’Union Européenne. Ce lundi 4 décembre 2017 Américains et Sud-Coréens ont lancé un vaste exercice, nommé Vigilant Ace, et auquel participent environ 230 avions et hélicoptères militaires. Une autre manière pour Donald Trump de ne pas donner l’impression qu’il se laisse dépasser par les gesticulations de Kim-Jung-Un.

Jusqu’à la fin de la semaine l’US Pacific Command, qui coordonne l’ensemble des actions militaires américaines dans cette partie du monde, et le ministère coréen de la défense vont s’entraîner à réagir à une attaque militaire nord-coréenne. En fait les scénaristes de l’exercice n’essayent même plus de cacher le nom de l’ennemi ! C’est dire à quel point les relations entre les deux Corée se sont distendues depuis quelques mois.

En fait ce sont donc surtout les Américains qui ont prévu de s’en servir pour en mettre plein les yeux aux médias du monde entier ainsi qu’aux nombreux agents nord-coréens qui essayeront d’en savoir le plus sur Vigilant Ace. Car ces actuelles manœuvres n’ont en elles-même pas un grand intérêt tant l’US Pacific Command et les forces sud-coréennes sont rompus à ce genre d’exercice, dont l’un des plus récents eut lieu cet été.

Ce sont donc ce que l’Amérique a de mieux dans le Pacifique qui y participeront : porte-avions, navires de guerre (en surface et sous les flots), troupes à foison et donc une multitude d’aéronefs.

Deux MH-60R accompagnant l’USS Ronald Reagan.

Du «simple» General Dynamics F-16C Fighting Falcon au nettement plus musclé et impressionnant Lockheed-Martin F-22A Raptor et Rockwell B-1B Lancer pour l’US Air Force en passant bien entendu par les Boeing F/A-18E & F Super Hornet et EA-18G Growler de l’US Navy. Niveau voilures tournantes il faudra compter sur les convertiplanes Bell-Boeing MV-22B Osprey de l’US Marines Corps et les hélicoptères Sikorsky MH-60R Seahawk omniprésents dans ce genre d’exercice, notamment dans la phase de simulations anti-sous-marines.

De l’avis de certains responsables américains Vigilant Ace pourrait également préfigurer une éventuelle force binationale chargée de répondre à Kim-Jung-Un en cas de prochain essai nucléaire. Cependant il faut savoir raison garder, même Donald Trump n’attaquera pas comme ça un pays disposant d’armes atomiques. Même si le dictateur nord-coréen semble complètement taré il semble posséder un arsenal qui devrait le mettre à l’abri de frappes aériennes et navales américaines.

Les toujours impressionnants B-1B Lancer !

En fin de semaine nous reviendront sûrement sur cet exercice XXL et sur les enseignements à en tirer. En attendant les spotters sud-coréens vont se régaler et s’en donner à cœur joie !

Photos © US Pacific Command.

21 COMMENTAIRES

  1. Bonjour Arnaud , pensez vous vraiment que les états Unis ne feront jamais de frappes préventives sur les sites nucléaires ? Plus l’Occident attend moin on pourra décapité ce régime ( qui semble d’après nos médias et la fuite de certains soldats : une abomination !) . Dans ce cas l’aviation sera une fois de plus la pointe de l’épée ( et plus encore). L’aviation nord correene peut elle jouait un rôle d’opposition ?

    • Frapper un état « nucléaire » est toujours compliqué, surtout quand à sa tête vous avez un dictateur complètement taré comme Kim-Jung-Un. Ses réactions sont difficiles à prévoir, et visiblement même par les experts les plus sérieux. En fait les Nord-Coréens ont bien compris que l’arme atomique est avant tout un outil diplomatique. C’est la base même de la dissuasion.

    • La Corée du Nord est dorénavant un état nucléaire, c’est incontestable. Comme le dit Arnaud, c’est compliqué de frapper un état nucléaire. Si il n’y a jamais eu de guerre directe entre l’OTAN et l’URSS c’est en partie grâce a cette dissuasion nucléaire et cette équilibre de la terreur. Si les USA n’ont jamais envahi l’Iran même aux periodes les plus « chaude », c’est parce l’Iran possède la technologie nucléaire. Ce que je veux dire c’est que même si ce sont les USA, le fait que leurs « adversaires » possède la technologie nucléaire impose une sorte de double reflexion avant de tenter quoi que ce soit. La dissuasion nucléaire. Ce qu’a très bien compris kim jong un.

    • Sans parler nucléaire, Séoul est largement à potée de tir de l’artillerie nord-coréenne et c’est la première menace pour les sud-coréens. et les habitants de leur capitale.

  2. Il faudra frapper vite et fort pour décapiter l’ennemi semble-t-il, car ses moyens de riposte conventionnels pourraient faire mal aux coréens du sud qui seront aux premières loges.
    Séoul est à 40 km de la frontière entre les 2 Corées.
    La Chine pourrait ne pas apprécier de voir l’Oncle Sam venir piétiner ses plates-bandes.
    Bref, ce serait un vrai bourbier miltaro-politico-diplomatico-économique.

  3. Compliqué en effet de faire du préventif, et en plus de quel droit? Aussi horrible soit ce régime, et ses dirigeants, nous ne pouvons pas faire des frappes préventives au nom d’une morale, qui serai différente de la morale du « frappé »….. Accepter ce principe serai la porte ouverte à toutes les frappes préventives possibles et imaginables, avec pour conséquence une escalade mortifère.

    • Partialité ? Mais encore ? Vous auriez voulu que je prenne la défense d’une des dictatures les plus violentes du monde, une dictature qui préfère affamer sa population pour s’assurer une programme nucléaire militaire plutôt que subvenir à ses besoins ? Alors oui je suis 100% partial dans ce sujet. Ne vous en déplaise David.

      • Le problème, n’est pas là, je suis totalement d’accord avec toi sur cette odieuse dictature. Néanmoins, il faut reconnaître que les US et la Corée du Sud ne font que jeter de l’huile sur le feu, ce n’est pas en organisant un exercice militaire de (très) grande ampleur qui est vue comme une menace par Pyongyang.

        Le seul moyen d’obtenir une paix durable en Asie du Sud-Est est le retour à la table des négociations. Or, il faut un arrêt des provocations d’un coté comme de l’autre (d’autant plus que la RPDC dispose très vraisemblablement de l’arme nucléaire, ils devraient donc très prochainement arrêter).
        D’autant plus que Trump vaut largement Kim Jong-Un niveau imprévisibilité.

        Je précise par ailleurs que je ne suis pas particulièrement de la RPDC, je suis juste pragmatique ;).

  4. Pour le moment, pas d’agression, juste des missiles qui tombent dans l’eau, et des exercices aériens, bref c’est à celui qui à le plus gros zizi…….
    Dans d’autres régions, dans le golfe en particulier, les agressions sont plus violentes, un missile, vraisemblablement d’origine iranienne à été tiré du soudan en direction de l’aéroport de Riyad, missile intercepté fort heureusement. Il faut dire que l’Arabie Saoudite bombarde joyeusement le Soudan depuis des semaines…..mais là pas de frappent préventives?

    • Bonjour, l’US Navy a déjà frappé au Yémen des sites radars lorsque des missiles antinavires ont étaient tiré dans ce secteur. Pour les tirs de missiles balistiques et, c’est nouveau depuis 2/3 jours, de croisière, il est plus que probable que les satellites de surveillance US donnent les informations aux défenses antiaériennes arabes.

  5. Bonsoir Arnaud
    Je me permet juste de réagir sur le passage de votre article qui dis « Même si le dictateur nord-coréen semble complètement taré »!
    Soyons clair, globalement je partage tout à fait votre avis. Mais…
    L’histoire ne nous apprend t’elle pas que beaucoup de dictateurs avaient aussi, au delà de leurs délires personnel de « taré » une forme de stratégie, une intelligence, certes folle, une grande intelligence de nuisance, mais qui menais à un plan stratégiquement élaboré qui la plus part du temps à mené aux horreurs que l’ont connais!
    Ce que je veux dire c’est que je ne pense pas que ces « gens » soient des tarés. J’en pense bien pire.
    Ils ont un objectif, raisonné à leur sens, un besoin de sauvegarder leurs intérêts, et pour cela sont tous prêt à n’importe quel extrémité..
    Et c’est ce qui les différencie d’un simple taré. Il sont beaucoup plus dangereux car leur intelligence est orienté vers leurs intérêts.
    En tout cas bravo pour votre site.
    Amicalement.
    Xuan

  6. A ce sujet, j’adore le titre racoleur de sputnik-news, « Vigilant Ace: l’Air Force US encaisse sa première perte ». Les pro-russe et partisant de Poutine ont du commencer à jubiler en pensant très vite que l’USAF avait perdu un de ces appareils en combat aérien. Mais rien de tout ça. Seulement un F22 raptor, qui après un vol, a été bloqué en fin de piste et a du faire appel a un engin de remorquage. Le train d’atterissage avant a semble-t’il defailli. Frein ou direction bloqué ? Je l’ignore.

    • Les rares infos sur le sujet ne font état que d’un souci mécanique sur le F-22A en question sans plus de précision. Après on sait que Sputnik n’est pas vraiment un média d’information mais plutôt de propagande et un pourvoyeur de fakes de grand talent !

      • De grands talents non , car ils n’ont même pas l’intelligence d’écrire des mensonges plausibles ! Celui qui ne voit pas l’énormité de leur propagande racoleuse doit croire encore au père Noël ( il passe dans pas longtemps ).

  7. Pour les pilotes de Seahawk,et de Lynx ça ne va pas être qu’un exercice : il me semble qu’il à y a quelques années, la Corée du Nord n’a pas hésité à envoyer par le fond une corvette Coréenne (Cheonan) avec un sous marin de poche hors d’âge…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom