Plus fort que la DeLorean de Doc Brown ! Un avion de ligne biréacteur Airbus A330-200 appartenant à la compagnie américaine Hawaiian Airlines a réalisé un vol régulier entre Auckland en Nouvelle Zélande et Hawaï débuté en 2018 et qui s’est terminé en… 2017. En fait l’avion a juste « joué » avec les décalages horaires présents dans le Pacifique.

Plusieurs facteurs se sont donc conjugués pour permettre à l’avion de se poser l’année précédent son décollage. Il a quitté le tarmac néo-zélandais d’Auckland à 00 heure 05 le 1er janvier 2018 et s’est posé à Honolulu le 31 décembre à 10 heures 16. Entre les deux aéroports il y a environ 7000 kilomètres et… 23 heures de décalage horaire. Dans les faits la Nouvelle-Zélande a donc presque une journée d’avance sur l’archipel pacifique des États-Unis.

Depuis le 1er janvier 2018 ce fait insolite défraye la chronique dans les médias néo-zélandais et sur les réseaux sociaux, à tel point que des chroniqueurs technologiques se sont invités sur les plateaux télés des chaines d’information dans cette partie du monde.

Bon l’information ne dit pas si l’équipage et les passagers de cet A330-200 se sont senti rajeunir en atterrissant à Honolulu, mais au moins ils ont pratiquement voyagé dans le temps. Gageons également que l’avion de ligne n’était pas plus grand à l’intérieur qu’à l’extérieur !

Photo © Wikimédia Commons

2 COMMENTAIRES

  1. De quoi fêter une deuxième fois la nouvelle année.
    Ça me rappelle l’histoire d’une américaine qui a mis au monde 2 jumeaux mais pas la même année. Le premier est née le 31 décembre à 23h57 et le second le 1er janvier à 00h02 (je me souvient plus exactement des horaires).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom