Une information est passée relativement inaperçue au cours de l’année écoulée : Airbus Hélicopters a annoncé l’arrêt de la production de son appareil d’entrée de gamme H120 Colibri. Fin septembre, le dernier mono-turbine léger est sorti de l’usine de Marignane. Depuis son entrée en service en 1998, le modèle conçu en coopération avec le chinois Harbin Aircraft Manufacturing, s’est écoulé à près de 700 exemplaires, auprès de plus de 400 exploitants à travers une cinquantaine de pays. Cet hélicoptère a notamment été choisi par Hélidax, la société chargée de la formation des pilotes de l’ALAT, qui emploie 35 H120. Au regard des 40 ans du toujours vaillant Ecureuil, le Colibri, avec sa vingtaine d’années, n’en était pourtant qu’au stade de l’adolescence.

Ce retrait est d’autant plus regrettable que la firme concurrente Bell, vient de mettre en service son 505 Jet Ranger X de catégorie comparable. Celui-ci est d’ailleurs motorisé par la même turbine Arrius de Safran (ex Turbomeca). A cet égard on peut se demander si une modernisation de l’appareil n’aurait pas permis de prolonger sa carrière.

Airbus s’est toutefois engagé à maintenir la production des pièces détachées, de quoi nous faire admirer le vol du Colibri pendant encore quelques années. Il faut bien avouer qu’avec son fenestron et ses patins profilés, l’oiseau a toujours fière allure.

4 COMMENTAIRES

    • Insuffisance des ventes. 700 exemplaires écoulés pour un appareil dont la production a démarré en 1998, ce n’est pas un échec commercial, mais à titre de comparaison, Airbus Helicopters vient de fêter la livraison du 1300ème H135, qui n’a que deux ans de plus.

        • Rien dans les cartons pour le moment. Il semble qu’Airbus Helicopters se détourne de la partie inférieure du secteur des mono-turbines. C’est d’autant plus étonnant que Bell s’y engage avec le 505 Jet Ranger. Certains affirment que le consortium européen laisserait cette tranche de marché à son « petit frère » Guimbal qui devrait sortir une machine plus lourde que l’actuel CABRI G2. Mais ce n’est que pure supputation et un CABRI 4 places avec un moteur à pistons, à l’instar du Robinson R44 par exemple, ou même les R66 qui utilise une turbine, serait toujours un catégorie en dessous du Colibri.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom