Les lignes régulières de l’aviation civile sont très nombreuses et ne se ressemblent pas. La preuve avec ses 2 liaisons « extrêmes ».

La liaison la plus courte

La ligne régulière la plus courte au monde est assurée par la compagnie Loganair basée à Glasgow, et spécialisée dans les vols sur les archipels des Shetland, des Hébrides et des Orcades.

C’est sur ce dernier qu’elle assure avec un Britten-Norman Islander, une liaison de deux minutes maximum, entre les îles Westray et Papa Westray. Les deux aérodromes sont distant de 2.7 km. Un jour de vent favorable, ils ont été reliés en 57 secondes !

Trajet Papa Westray – Westray
Islander de Loganair

Jusqu’au 31 aout 2017, Loganair opérait en sous-traitance pour Flybe. La livrée de ses appareils affichait donc le logo à dominante bleu de cette dernière. Certains de ses appareils arboraient également le drapeau écossais (croix blanche sur fond bleu).

La compagnie écossaise est également réputée pour la liaison qu’elle assure, entre Glasgow et l’île de Barra, qui fait partie des Hébrides. Les horaires d’arrivée et de départ sont dépendants des marées puisque le Twin Otter atterrit sur… la plage !

Plage ou piste ?
Atterrissage ou amerrissage ? Le Twin Otter de Loganair est bien équipé de roues et non de flotteurs !

Depuis septembre Loganair vole sous son propre nom. Elle a donc repeint ses avions à ses couleurs et arbore sur leurs dérives son propre tartan référencé sous le numéro 11744 au registre officiel des tartans écossais. Si ce motif est repris sur les uniformes du personnel, celui-ci ne porte toutefois pas le kilt !

Nouvelle livrée de Loganair : Le tartan N°11744 !

Le trajet le plus long

A l’heure actuelle, c’est Qatar Airways qui réalise le vol sans escale le plus long, en reliant Doha (Qatar), à Auckland (Nouvelle-Zélande), soit un périple de 14 535 km ! Si à l’aller les vents portant permettent au Boeing 777-200LR (pour « Long Range ») de relier les deux capitales en 16h35mn, face aux jet-stream, il lui faut plus de 18 heures pour le retour.

B777-200LR

Ce n’est pas un record absolu pour un vol commercial, puisque jusqu’au 25 novembre 2013, Singapore Airlines reliait Singapour à New-York en 19h. L’Airbus A340-500 parcourait ainsi 15 350 km. La consommation excessive du quadrimoteur a toutefois contraint la compagnie asiatique à renoncer à sa ligne prestigieuse.

A340 Singapore Airlines

L’avènement de nouveaux bimoteurs plus endurants, tels que l’A350-ULR (Ultra Long Range) en 2018 ou le B777X en 2020, devrait ouvrir de nouvelles perspectives aux compagnies. Ainsi Singapore Airlines, par exemple, envisage de relier à nouveau son aéroport d’attache à New-York ou Los Angeles, mais cette fois en biréacteur.

5 COMMENTAIRES

  1. Des vols 18 ou 19h et peut-être bientôt davantage ? je me demande quels % de la clientèle peuvent les supporter, certes, les appareils ont dû être choisi pour leur confort, et le service à bord adapté, mais quand même ! et on ne peut pas dormir tout ce temps-là.

    J’ai encore le souvenir de Paris/Montevideo, Buenos Aires ou Santiago épuisants.

    • En fait ces très longues lignes existent déjà mais avec une escale ou une correspondance qui prolonge la durée du voyage. D’où l’intérêt de les proposer d’une traite si le nombre de passagers est suffisant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom