Le porte-avions Charles de Gaulle est en phase d’achèvement de son second arrêt technique majeur. Cette rénovation profonde s’étend sur 18 mois. Elle consiste principalement au remplacement de la matière fissile au cœur du réacteur nucléaire. Les marins adaptent également les installations de maintenance au «tout Rafale» ainsi qu’à la venue du Caïman. Parmi les travaux entrepris on notera le remplacement du radar (le grand radôme en forme de bulbe aura disparu sur l’îlot), la mise en place du nouveau système d’aide à l’appontage, et l’installation d’une table tactique numérique dans le centre des opérations.

Le Charles de Gaulle en cale sèche

Le navire amiral de la «Royale» devrait reprendre la mer durant l’été 2018. Dans un premier temps les équipements seront testés, puis les sorties devraient être consacrées à l’entraînement de l’équipage. Suivra en suite la remise en action progressive de l’aviation embarquée, pour retrouver une pleine capacité opérationnelle à la fin de l’année.

Durant cette période les pilotes des Rafale M ne sont pas restés inactifs. Ils ont prêté main fortes à leurs collègues de l’armée de l’air, sur la base aérienne de Jordanie, durant l’opération Chammal. Comme à leur habitude ils ont également pris part à la posture permanente de défense aérienne sur le territoire français.

Mai 2017 en Jordanie. Du fait de leurs trains renforcés les deux Rafale M, au premier plan, pointent leur nez vers le haut alors que les Rafale B, au fond, arborent une posture plus horizontale.

Les équipages de l’aéronavale n’ont toutefois pas pu s’exercer à la manœuvre périlleuse de l’appontage. Ils ont enchaîné les atterrissages sur la piste de Landivisiau où le nouveau système optique d’aide à l’appontage a été installé. Mais cet exercice n’est qu’une simulation partielle, car le ruban d’asphalte breton ne dispose pas de brins d’arrêts, et surtout, il ne tangue pas comme le pont du Charles de Gaulle en pleine mer.

Aussi, avant même la mise en cale sèche du porte-avions, il était question que les pilotes français puissent maintenir leur compétence en pratiquant leur art sur un bâtiment de l’US Navy.

Le capitaine de vaisseau, Jean Emmanuel Roux de Luze, attaché naval français à Washington, s’est confié, début janvier, à ce sujet au site USNI News. Il a annoncé que l’USS Bush a été désigné pour accueillir les «frenchy» à son bord. Au préalable 350 pilotes et mécaniciens français, accompagnés de leurs Rafale M et d’un E-2C Hawkeye, rejoindront la base aéronavale d’Océana à Virginia Beach, afin de se familiariser à terre, avec les procédures US. Ils devraient embarquer ensuite durant le moi de mai afin de s’exercer en pleine mer.

Un Rafale sur l’USS Truman en mai 2008

Au passage, les commentaires sur l’article de USNI News, sont révélateurs de la façon dont nous sommes perçus par nos alliés américains. Outre quelques digressions sur De Gaulle, et sur «Je suis Charlie», les internautes se demandent si les français voyageront avec leur propre cuisinier et s’ils auront droit à leur verre de vin rouge quotidien à bord du bâtiment de l’US Navy !

 

21 COMMENTAIRES

  1. Petit cours d’anglais de base : frenchy c’est au singulier, au pluriel on écrit frenchies. Les noms communs en y sont écris ies au pluriel. Sa s’apprend au début du collège.

  2. Petit cours de français de base : le participe passé de “écrire” est “écrit”. Du coup au pluriel cela donne “écrits”. Ah oui au passage, il faut écrire “ça” et non “sa”. Ça s’apprend au début du collège 😉 Bonne journée (:

    • D’accord mais en 2018 ces plus important de savoir écrire anglais que français. L’anglais c’est une langue international alors que le français est de moins en moins parlé.

      • Je vous remercie de corriger mes fautes d’anglais. Je ne demande qu’à progresser. Comme vous semblez féru d’orthographe, en échange de votre leçon d’anglais je vous propose une leçon de français.
        « c’est plus important » et non pas « ses plus important »
        « une langue internationale » et non pas « une langue international »

  3. Damn, had I known, I would have replied in English.
    Anyway, désolé François de polluer les commentaires de votre article, fort intéressant au demeurant (:
    Bonne journée

  4. Intéressant de voir la réaction des ricains par rapport à l’arrivée de français à bord. Ils vont être un peut dépaysé mais les ricains seront bien contant d’avoir un chef cuistot français à bord comme ça ils pourront enfin manger de la vrai bouf.

    Au sujet de l’orthographe je maîtrise les deux mais vue que je suis français, c’est celle la qui importe le plus. L’anglais est relativement simple, donc c’est peut être par flemmardise ou par facilité que tu choisi l’anglais, en même temps je ne peux pas t’en vouloir car le français est classé parmi les langues les plus compliquées au monde (les fautes d’orthographe ça arrive à tout le monde, même au profs de français).

    Par contre reprocher à quelqu’un de faire des fautes d’orthographe dans une langue qui n’est pas la sienne est de mauvaise fois sauf pour ce la péter.

    Et tu trompe car le français est de plus en plus parlé à travers le monde. Environ 300 millions de personne parle le français car tu as surement oublié l’Afrique et une partie de l’Amérique du nord. Sans compter que l’on a la première ZEE au monde.

  5. Et donc vous n’avez retenu que ça de l’article de François ?
    Arrêtons de nous prendre pour des professeurs de français. L’orthographe c’est important certes mais pas besoin d’en faire une affaire d’état en étant condescendant. J’ai du respect pour François et les autres rédacteur qui font l’effort et prennent de leurs temps pour nous partager des articles fort intéressant, dont la plupart d’entre nous ne saurait rédiger.

    • Oui complètement d’accord avec vous ,merci à vous François ,Arnaud … Et laissez les pisse froid avec leurs fautes d’orthographe . Sans votre travail nous serions bien malheureux…

  6. Je me demande si les Rafales opérants sur le PA Bush feront des opérations ou frappes au levant. Si oui, seront-ils sous contrôle ricain ou français? Ou feront-ils juste la formation à l’appontage ?
    La question mérite d’être posée.

    • Les pilotes français en mai n’auront pas apponté depuis un moment. L’opération a pour but qu’ils se refassent la main. Que les anciens puissent maintenir leur qualification. Je ne sais pas si les nouveaux pourront se qualifier. Il ne sera pas encore question d’un déploiement en condition réelle. Ils pourront en suite s’entraîner sur le Charles de Gaulle au large des côtes françaises, puis une mission réel sur le CDG au levant ou ailleurs et en suite peut-être une mission réelle à bord d’un bâtiment US.

  7. Dans ce sens là, c’est plus facile pour nos pilotes, avoir 90m au lieu de 75m pour décoller!
    D’autre part, les ricains seront contents de pouvoir regarder de plus près notre Rafale!

  8. Au risque de surprendre je trouve ce débat sur la maîtrise des langues respectives de Molière et Shakespeare assez pathétique. Car en fait en privilégiant la forme sur le fond beaucoup passe à côté de l’essentiel . L’article de François est passionnant et traite d’un sujet qui démontre au moins une chose : les excellentes relations entre la Marine Nationale et l’US Navy.
    Et franchement que celui ou celle qui ne fait jamais une faute d’orthographe ou d’accord en français ou en anglais me lance la première pierre !

  9. entièrement d’accord, avec Arnaud, allez faire un tour sur les forums de grammaire ( http://www.languefrancaise.net/forum/ ) , et respirez à fond. Merci pour l’article, François. Grâce à ce site, que j’ouvre aussi souvent que les infos, nous savons comment vit l’aviation… En tout cas, même aux moments des relations USA-France au plus bas ( french bashing après l’Irak ), force est de constater que les deux armées ont toujours eu un lien très étroit… nous leur apportons une réelle collaboration ( ex: lorsque le CDG a remplacé un PA US dans un groupe aéronaval.) NE perdons JAMAIS notre savoir-faire! 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom