C’est une petite révolution qui s’est déroulée en catimini au début de l’année 2018. Les avions de transport prioritaire Gulfstream C-37B de l’US Navy ont changé de livrée, délaissant les marquages traditionnels pour ceux plus inhabituels de «Department of the Navy». Un changement de marquage qui va donc désormais réorienter les missions de ces élégants biréacteurs.

L’appellation Department of the Navy signifie que ces avions dépendent donc de l’organe qui réunit aussi bien l’US Navy que l’US Marine Corps. Ce qui implique que les plus hautes autorités de ces deux armes américaines peuvent désormais avoir recours aux trois Gulfstream C-37B jusque là uniquement en service dans l’US Navy. En fait ils permettent aussi de palier la disparition, il y a plus de trois ans, de la flotte de transport prioritaire dans l’US Marine Corps. En effet fin 2014 le corps a retiré du service ses deux Gulfstream C-20G. Depuis cette époque les généraux de l’US Marine Corps avaient recours à des jets privés loués à des prix trop élevés pour le contribuable américain.

Mais cette nouvelle livrée implique aussi l’abandon pour l’un des trois avions du marquage United States of America, le même que les Boeing C-32 et VC-25 de l’US Air Force. Et là encore c’est une petite révolution. Cela signifie que désormais ce Gulfstream C-37B ne pourra plus être employé comme avion de liaisons rapides auprès des personnalités civiles américaines. Dans les faits des représentants (l’équivalent de nos députés français) ou encore les sénateurs appartenant à des commissions rattachées aux questions navales pouvaient avoir recours à ce biréacteur d’affaire… gratuitement. C’est désormais fini !
À eux les joies des compagnies aériennes comme le commun des mortels, ou comme la majorité de leurs homologues européens.

Cette réorientation des missions des trois Gulfstream C-37B doit avoir deux vertus principales. En premier alléger la charge des avions et donc diminuer leurs nombres d’heures de vol, ce qui permettra de les conserver plus longtemps en service. Et en second lieu permettre des économies substantielles dans le budget de l’US Department of the Navy qui n’aura désormais plus la charge des déplacements des parlementaires.

Photos © US Navy.

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom