En France l’article 132-75 du code pénal considère cela comme une arme par destination. Pas sûr que les autorités chinoises voient les choses d’un œil différent. Ce dimanche 15 avril 2018 un avion de ligne Airbus A321-200 réalisant une liaisons intérieure régulière en Chine a été détourné par un pirate de l’air armé en tout et pour tout d’un stylo plume avec lequel il a menacé d’égorger une personnelle navigante commerciale. Après négociations le forcené s’est rendu à la police aéroportuaire locale.

C’est donc lors d’un vol entre Changsha et Pékin, soit environ 1500 kilomètres, que l’avion a été détourné vers 8 heures du matin. Quelques minutes après le décollage de l’Airbus A321 de la compagnie Air China un passager s’est levé et a attaqué une hôtesse de l’air avec son stylo plume. Il menaçait de lui trancher la carotide. Il faut savoir qu’assez étrangement la quasi totalité des passagers dormait à l’instant T. Immédiatement avisé des faits le commandant de bord entame une première tentative de négociation, sans résultat. Peu après le pirate de l’air  a décidé de détourner le biréacteur vers l’aéroport tout proche de Zhengzhou.

Arrivé sur le tarmac l’Airbus A321 a été isolé du reste du trafic aéroportuaire tandis qu’un important dispositif de services de police et de secours prenait place. Les négociation ont permis en fin de matinée la reddition sans condition du pirate de l’air, tout en évitant l’assaut des forces d’intervention de la police chinoise. Les passagers ont eux été rapidement évacué. Après les vérifications d’usage, notamment afin de s’assurer qu’aucun complice ne se trouvait parmi eux les passagers ont pu reprendre leur vol vers Pékin dans l’après-midi.

On en sait finalement assez peu sur les motivations exactes du pirate de l’air, si ce n’est qu’elles ne sont pas à caractère terroriste. Certains médias chinois parlent même de l’acte d’un déséquilibré. Sur son identité on sait juste qu’il s’agit d’un citoyen chinois.

L’avion impacté par ce détournement en vol était donc l’Airbus A321-200 immatriculé B-6792. Il s’agit d’un appareil récent, puisque sa certification remonte à septembre 2011. Air China est d’ailleurs la première compagnie à l’utiliser.

Photo © Wikimédia Commons.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom