La force aérienne slovaque poursuit son processus de modernisation engagé il y a trois ans. Elle va désormais pouvoir acquérir un lot de quatorze avions de combat monoréacteurs F-16V Viper auprès de Lockheed-Martin, permettant ainsi de se défausser de ses douze derniers MiG-29 Fulcrum hérités de l’ère communiste. De nouveaux avions qui permettront à la Slovaquie de répondre au cahier des charges de l’OTAN.

Car ces douze Mikoyan MiG-29 datant de la guerre froide (dix monoplaces et deux biplaces de transformation opérationnelle) commencent à sérieusement entraver l’évolution de la force aérienne slovaque. Celle-ci ne peut en effet pas participer aux exercices et encore moins aux missions de l’OTAN puisque ses pilotes de chasse volent sur un avion de facture soviétique. Mais à l’horizon 2020 il en sera autrement.

En effet ces quatorze Lockheed-Martin F-16V Viper permettront de «doper» les moyens de combat de la Slovaquie, que cela soit dans le domaine de la chasse pure autant que dans celui de l’attaque au sol et de l’appui aérien rapproché. Grâce à leur radar embarqué AN/APG-83 à antenne active AESA les F-16V Viper slovaques pourront engager des cibles multiples.

Après récemment la Croatie la Slovaquie est donc un pays d’Europe orientale de plus qui choisit le vénérable chasseur américain (rappelons que le premier vol du YF-16 remonte à janvier 1974) afin de remplacer ses avions de facture soviétique. Petit à petit les traces de la domination de Moscou s’effacent dans cette partie du monde. Cependant là où les Croates ont voulu acquérir des avions de seconde main auprès de Heyl Ha’Avir les Slovaques ont de leur côté fait le choix d’un avion neuf. Ils deviennent donc le deuxième client de ce modèle après Bahreïn en octobre dernier. Il est à noter que la Corée du sud et la Grèce ont aussi choisi le F-16V mais comme standard de modernisation de leurs actuels F-16C/D.

Espérons que les mécanos slovaques sauront conserver les très belles livrées de leurs MiG-29 sur leurs futurs F-16V, elles sont souvent assez classes !

Photo © Key Publishing.

1 COMMENTAIRE

  1. Ce vénérable chasseur issu des années 70, vainqueur du « marché du siècle », est vraiment un avion bien né. Toujours remis à niveau. Comme quoi cette cellule a bien été pensée dès le départ, et l’avion c’est adapté aux besoins de ses utilisateurs. À l’origine, c’était un chasseur léger diurne, pour devenir un vecteur polyvalent « tout temps ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom