Les missions de recherches et de sauvetages en mer ne se déroulent pas exclusivement en haute mer mais parfois aussi au plus près du rivage. L’équipage de Dragon 76, l’Eurocopter EC145 de la Sécurité Civile en Normandie, vient d’en faire l’expérience. Ce samedi 21 avril 2018 vingt-et-un touristes se retrouvent piégés par la marée montante sur la plage d’Étretat, ne pouvant pas rejoindre la digue. Une opération de sauvetage à la fois maritime et aérienne est alors diligentée par CROSS Gris-Nez. Plus de peurs que de mal grâce à la rapidité d’intervention des personnels du SDIS 76 et de la Sécurité Civile.

C’est à la mi-journée que l’alerte est donnée auprès du service départemental d’incendie et de secours de Seine Maritime : un groupe de vingt-et-un promeneurs est isolé à proximité du Trou de l’Homme. Cette grotte naturelle bien connue des amoureux de la Normandie ne se trouve qu’à quelques dizaines de mètres de la célèbre arche naturelle d’Étretat. La situation est urgente car la marée monte vite. Or en ce très ensoleillé weekend la station balnéaire est bondée. Les sapeurs-pompiers demandent l’assistance aéroportée de Dragon 76.

L’action des deux services est parfaitement coordonnée : Sécurité Civile dans les airs et SDIS 76 à bord de canots pneumatiques motorisés légers sur les eaux de la Manche. Tandis que des sauveteurs rejoignent les inconscients touristes l’hélicoptère demeure en stationnaire. Il va ainsi récupérer quinze rescapés qui seront conduits par vagues successives en lieux sûrs tandis que les plongeurs du SDIS 76 embarquent les six autres à bord de leurs canots.
L’opération prendra à peine une heure.

Cette station balnéaire de la Seine Maritime est, avec le Mont-Saint-Michel et les plages du Débarquement, un des hauts lieux du tourisme normand. Mais c’est aussi une des zones les plus dangereuses tant la marée peut y surprendre par sa rapidité. C’est aussi pour cela que les équipages de la Sécurité Civile s’y exercent fréquemment avec les sapeurs-pompiers locaux.
En dehors de tout cela gageons que survoler un décor aussi époustouflant que les falaises d’Étretat doit être un sacré kif pour les pilotes et équipages de Dragon 76.

Photo © ministère de l’intérieur.

3 COMMENTAIRES

  1. Je rejoint Arnaud mais aussi Fdesouche, que le sauvetage soit gratuit est une bonne chose pour les « accidents », mais pour les inconscients je suis moins d’accord. Idem pour les skieurs hors piste….. Je crois que faire le distingo entre ces deux cas serai aussi faire du service publique et de l’éducation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom