La communauté des pilotes américains de warbirds est en deuil. Ce mercredi 25 avril 2018, à la mi-journée, un North American SNJ-5 Texan s’est écrasé lors de son décollage depuis une base aéronavale sise au Texas. L’accident a causé la mort du pilote de l’avion et de son passager. Le trafic aérien sur la plateforme n’a pu reprendre que le lendemain.

Il semble que les deux victimes étaient présentes à NAS Kingsville en vue d’un meeting aérien qui doit s’y tenir à la fin de l’été. Ils rencontraient de ce fait les autorités de la base. C’est lors de la phase de décollage que le North American SNJ-5 Texan a lourdement heurter le tarmac. Un début d’incendie s’en est suivi, piégeant le pilote et son passager.
Les services de secours de la base sont intervenus très rapidement mais n’ont pas réussi à extraire dans les temps les deux victimes. Celles-ci sont donc décédés dans l’écrasement.

Pour mémoire le SNJ-5 est la principale sous-série du SNJ Texan, la version navale du célèbre T-6. Construite à hauteur de 1573 exemplaire elle fut employée par l’US Navy durant la Seconde Guerre mondiale puis jusqu’au début des années 1950. L’avion incriminé dans l’accident, immatriculé N12377 était bien connu des aérophiles américains. Sa chatoyante livrée jaune et verte le rendait facilement reconnaissable dans les meetings aériens.

NAS Kingsville où s’est déroulé le drame n’est pas une des plus célèbres bases aéronavales américaines. Il s’agit en fait d’une base-école accueillant de futurs pilotes embarqués se formant sur McDonnell Douglas T-45 Goshawk. C’est notamment le nid du squadron VT-22, bien connu de certains pilotes français volant actuellement sur Dassault Aviation Rafale M.

Comme ailleurs, et notamment en France, la saison des meetings aérien a déjà débuté aux États-Unis. À n’en pas douter les pilotes de warbirds auront forcément une pensée pour leurs deux coreligionnaires morts dans cet accident.

Photo © US Navy.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom