Voilà un anniversaire bien rare dans le monde de l’aviation militaire. Ce dimanche 1er avril 2018 les aviateurs britanniques ne font pas qu’accrocher des poissons dans le dos de leurs frères d’armes ils célèbrent également le centenaire de la Royal Air Force ! Une force aérienne mythique pour toutes celles et tous ceux qui se passionnent pour les choses de l’air.

Et en cent ans il s’en est passé des choses. Des combats aériens au-dessus des tranchées de la Première Guerre mondiale aux frappes aériennes contre Daech l’aviation britannique n’a jamais cessé d’être en pointe. Ça valait bien un petit sujet de notre part, à défaut de leur offrir un beau gâteau d’anniversaire.

Formation d’Avro Vulcan B Mk-1A.

C’est donc le 1er avril 1918 que le Royal Flying Corps et le Royal Naval Air Service fusionnèrent pour donner naissance à l’actuelle Royal Air Force. Au-dessus de la Belgique et de la France les combats contre les forces allemandes et austro-hongroises étaient toujours aussi âpres mais pour autant l’aviation britannique entrait dans l’Histoire, bien avant ses homologues américaines, françaises, ou russes. En effet elle obtenait son indépendance vis à vis de l’armée et de la marine. Une véritable vue d’avenir qui honore largement nos amis britanniques.

En cent ans la Royal Air Force a largement marqué notre histoire, pas uniquement celle de l’aviation mais aussi celle plus largement de l’humanité. Elle est encore aujourd’hui peut-être la plus mythique de toutes les forces aériennes. Et les combats et opérations aériennes de la Seconde Guerre mondiale n’y sont sûrement pas étrangers. N’oublions pas que c’est en son sein que volèrent les Free French Air Force squadrons, embryons d’une Armée de l’Air refusant de se plier aux ordres de Pétain et de ses alliés nazis. Les aviateurs français contemporains savent bien ce qu’ils doivent à leurs homologues britanniques.

Alors nous ne pouvons pas ne pas passer en revue quelques-uns des avions et hélicoptères qui marquèrent l’histoire de cette Royal Air Force si passionnante au cours de ces cent années. Et parfois aussi l’histoire de l’aviation. Alors ce voyage dans le temps nous allons le faire dans l’ordre chronologique, de la Première Guerre mondiale à aujourd’hui.

Le chasseur Sopwith Camel… dans son jus.
Véritable symbole de la chasse britannique : le Supermarine Spitfire, ici dans sa version F Mk-XII.
Véritable couteau suisse de la RAF : l’English Electric Canberra. Ici en version B Mk-6.
Un des premiers hélicos de la RAF, le Bristol Sycamore. Léger mais polyvalent.
Du Harrier au Typhoon, du proche passé au présent de la RAF.

Mais au cours de ces cent années les aviateurs de la Royal Air Force ont aussi su tirer parti des meilleurs aéronefs de leurs alliés les plus fidèles, Américains, Canadiens, et Français en tête. En effet comment ne pas revoir par exemple les chasseurs américains Curtiss P-40 Warhawk ou North American P-51 Mustang, l’avion d’entraînement canadien De Havilland Canada DHC-1 Chipmunk, ou encore l’hélicoptère de transport français Aérospatiale SA.330 Puma autrement que sous la cocarde britannique ? Impossible tant l’aviation de Sa Majesté a su réinventer ces machines !

Alors une fois encore je voudrais souhaiter un très bel anniversaire à la Royal Air Force et qu’elle continue encore et encore de faire rêver les nombreux passionnés d’aviation.
Happy Birthday.

Photos © UK Ministry of Defense.

6 COMMENTAIRES

  1. Bonsoir!
    Pas de Tempest dans cette revue ?ni de Valiant, Defiant, Battle…etc…ou le Anson, l’un des plus construits au monde!
    Je pardonne ce coup de mou ! C’est Pâques 😉

  2. Tu étais fatigué Arnaud quand tu as mis le Fairey Fulma ? C’est pas un avion de la RAF mais de la Royal Navy. Ou alors c’était un 2ème poisson d’avril?

  3. A quoi ça sert de célébrer un anniversaire anglais? Vous croyez que les rosbeefs vont souhaiter l’anniversaire de l’armée de l’air? Concentrez-vous sur ce qui est important : la France ! C’est dommage car souvent votre blog est bon sauf quand vous faites l’apologie de l’OTAN et de tous nos ennemis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom