Il s’appelleront UH-15B Super Cougar dans la nomenclature de la marine brésilienne. Le constructeur Helibras, filiale brésilienne d’Airbus Helicopters, se prépare à livrer les deux premiers exemplaires de l’hélicoptère de combat maritime H225M Caracal aux forces aéronavales locales. Pour mémoire ce sont neuf machines de ce type qui seront en service à l’horizon début 2020.

L’une des particularités de ces Airbus Helicopters H225M assemblés localement au Brésil est leur armement. En effet la Marinha do Brazil a fait en sorte qu’ils soient gréés pour l’emport et le tir du missile anti-navire AM.39 Exocet. Deux de ces munitions pourront ainsi prendre place de part et d’autres du fuselage de l’hélicoptère.

Les Airbus Helicopters UH-15B Super Cougar vont surtout permettre aux marins brésiliens de retrouver une capacité de lutte anti-navire aéroportée. Ils l’ont en effet perdue après le retrait du service il y a un an et demi des derniers Sikorsky SH-3D Sea King. Il est intéressant de voir que ces hélicoptères de facture américaine emportaient eux-aussi l’AM.39 Exocet comme arme principale. Les autres hélicoptères de combat maritime en service dans l’aéronavale brésilienne, les Sikorsky S-70B Seahawk et Westland Super Lynx Mk-21, ne peuvent de leurs côtés emporter que des torpilles et charges de profondeurs. Ils sont donc limités à la seule guerre contre les sous-marins.

Mais les UH-15B Super Cougar ne seront pas exclusivement des hélicoptères de combat maritime. Ils assureront également des missions de recherches et sauvetages, notamment au combat. Ce que les anglo-saxons appellent le CSAR ! Pour cela ils délaisseront les missiles anti-navires au profit de deux mitrailleuses de sabord et d’un équipement idoine comportant notamment un treuil mécanique ou encore une corde lisse. L’un des secrets de cette machine est son radar dernier cri AN/APS-143C conçu et réalisé aux États-Unis. Un matériel qui permettra aux Super Cougar brésiliens de rivaliser avec les meilleures machines du monde.

À terme ces hélicoptères seront embarqués à bord de navires de premier plan tels les frégates de classe Niterói, le bâtiment d’opérations amphibies Bahia mais également le futur porte-hélicoptère récemment acheté à la Royal Navy. Celui-ci doit arriver au Brésil d’ici la fin de l’été.

Très lointain dérivé du Super Puma datant des années 1980 le H225M Super Cougar semble bien appeler à devenir un hélicoptère idéal pour le remplacement de nombreuses machines d’ancienne génération, de quoi permettre de pérenniser sa ligne de production !

Photo © Marinha do Brazil

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom