Pour ce nouvel épisode de notre saga sur les forces aériennes et aéronavales du monde je vous propose que nous nous intéressions à un pays européen : l’Ukraine au travers de la Povitryani Syly Ukrayiny. Cette force aérienne ukrainienne est actuellement encore en très grande majorité composée de matériels d’origine ex-soviétique. Cependant elle tente depuis plusieurs années, et notamment l’annexion d’une partie de son territoire par la Russie de s’émanciper totalement de son dérangeant voisin grâce à une industrie assez active et qui ne se limite pas à Antonov.

Au final la Povitryani Syly Ukrayiny est actuellement une force aérienne de taille modeste reposant la majorité de ses missions sur la défense et l’action au service des populations civiles. Un œil attentif remarquera qu’elle possède peu de voilures tournantes, et ce pour une simple et bonne raison : les hélicoptères appartiennent massivement à l’armée ukrainienne.
Focus donc sur cette force aérienne ukrainienne mal connue.

  • L’Aero L-39 Albatros, avion d’entraînement intermédiaire et avancé et de présentation officielle, présent au printemps 2018 à hauteur de 38 exemplaires de la version L-39C.

  • L’Aerokopter AK1, hélicoptère d’entraînement, présent au printemps 2018 à hauteur de quatre exemplaires de la version AK1-3.

  • L’Antonov An-22, avion de transport stratégique, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version An-22A.

  • L’Antonov An-26, avion de transport tactique, présent au printemps 2018 à hauteur de 22 exemplaires de la version An-26A.

  • L’Antonov An-30, avion d’observation et de cartographie aérienne, présent au printemps 2018 à hauteur de trois exemplaires de la version An-30A.

  • L’Antonov An-70, avion de transport stratégique, présent au printemps 2018 à hauteur de deux exemplaires de la version An-70T.

  • L’Antonov An-72, avion de transport tactique et de patrouille maritime, présent au printemps 2018 à hauteur de 26 exemplaires des versions An-72A et An-72P.

  • L’Antonov An-158, avion de transport de personnels et de hautes personnalités, présent au printemps 2018 à hauteur de deux exemplaires de la version An-158-100.

  • L’Ilyushin Il-62, avion de transport de hautes personnalités, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version Il-62M.

  • L’Ilyushin Il-76, avion de transport tactique, présent au printemps 2018 à hauteur de cinq exemplaires de la version Il-76MD.

  • Le Kharkiv KhAZ-30, avion de sélection et d’entraînement de base, présent au printemps 2018 à hauteur de 12 exemplaires de la version KhAZ-30M.

  • Le Mikoyan MiG-29, avion de combat multirôle, présent au printemps 2018 à hauteur de 20 exemplaires des versions MiG-29MU1 et MiG-29UBM1.

  • Le Mil Mi-8, hélicoptère de transport de troupes et d’évacuation sanitaire, présent au printemps 2018 à hauteur de 16 exemplaires de la version Mi-8T.

  • Le Sukhoi Su-24, avion d’attaque au sol et de reconnaissance tactique, présent au printemps 2018 à hauteur de 12 exemplaires de la version Su-24M.

  • Le Sukhoi Su-25, avion d’attaque au sol et d’appui aérien rapproché, présent au printemps 2018 à hauteur de 12 exemplaires de la version Su-25G.

  • Le Sukhoi Su-27, avion de combat multirôle, présent au printemps 2018 à hauteur de 18 exemplaires des versions Su-27P1M et Su-27UP1M.

  • Le Tupolev Tu-134, avion de transport de personnels, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version Tu-134A.

  • Le Yakovlev Yak-40, avion de transport de hautes personnalités et d’évacuation sanitaire, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version Yak-40M.

Il faut savoir que lors de l’invasion russe de la Crimée une cinquantaine d’avions militaires furent saisis par l’envahisseur et jamais restitués. On comptait principalement des MiG-29 mais aussi des L-39C et les deux seuls Antonov An-140 militaires ukrainiens. Deux avions légers civils Wilga de facture polonaise furent eux-aussi ainsi dérobés.
Il est remarquer que dans certains cas les missions de transport longue distance des délégations officielles ukrainiennes et de son chef de l’état sont aussi à la charge d’un avion de ligne Boeing 767-300ER civil appartenant à la compagnie aérienne privée Ukraine International Airlines et affrété spécialement. Enfin la Povitryani Syly Ukrayiny envisage de commander entre six et huit biréacteurs de transport nouvelle génération Antonov An-178 afin de remplacer les plus vieux de ses Antonov An-72 de transport ainsi que ses Tu-134 et Yak-40.

10 COMMENTAIRES

  1. Maintenant l’Ukraine dans le giron occidental, ils vont pouvoir se fournir en armement occidental. Et c’est les américains qui vont se frotter les mains. Je vois bien des F-16 ou F18 remplacer les chasseurs russes a terme.

    • Oui je pense que l’Ukraine a tout intérêt à flatter les américains pour espérer leur aide à l’avenir, voir meme pour influencer une éventuelle intégration à l’OTAN, meme si ce n’est pas encore à l’ordre du jour. Il me semble que l’Ukraine avait déja fait la demande mais qu’elle a été rejetée … pour l’instant. Un gros achat et rapprochement avec l’Amérique pourrait faire changer lers chose sà l’avenir, comme pour la Pologne, la Lituanie et l’Estonie.

    • Bien dit Dimitri. Et puis l’Ukraine est un état fachiste soutenu par l’OTAN et l’UE, il faut se défendre contre ces nouveaux nazis. Seule la sainte Russie peut servir de rempart contre ces barbares ukrainiens.

  2. Ca doit être pénalisant de n’avoir que des avions russes alors que la Russie est un ennemie de l’Ukraine et a envahi une partie de son territoire. ils connaissent les points faible de ces avions et surtout ils peuvent bloquer la livraison de pièce de maintenance et cloué de ce fait toute la flotte Ukrainienne au fil du temps.
    L’Ukraine, qui a déjà demandé l’aide militaire de l’occident va-t-elle s’équiper à l’avenir de matériel occidentaux ? je parie que oui

    • Vous semblez oublier ou ignorer que l’aviation ukrainienne repose aussi sur des matériels de construction locale à l’image des machines Antonov !

  3. Je faisais surtout référence aux avions de combat, Le jour où leur défense aérienne sera cloué au sol faute de pièces, ce sera très ennuyeux pour eux vu la tension dans ce pays et avec le voisin russe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom