Le changement de désignations de l’hélicoptère au moment du passage d’Eurocopter à Airbus Helicopters n’aura en rien altérer les performances commerciales de cette machine. L’hélicoptériste européen vient de livrer son 200ème exemplaire du biturbine civil/parapublique H145, un des appareils qui actuellement se vend le mieux au monde. C’est une fondation norvégienne de secours aéroporté qui a pris livraison de cet hélicoptère symbolique.

Un 200ème exemplaire, ça se célèbre !

Que de parcours réalisé depuis le premier vol il y a presque 39 ans du premier BK 117 germano-nippon. Qui aurait alors pu à l’époque savoir que l’industrie aéronautique tenait là un des plus beaux succès des voilures tournantes ? Personne à vrai dire.
Après cette aventure euro-asiatique vint l’époque franco-allemande. En fait MBB avait apporté son BK 117 comme dot à Aérospatiale au moment de la fondation d’Eurocopter.
Désormais la voie était ouverte pour l’EC-145. Mais fondamentalement il ressemblait encore beaucoup à l’hélicoptère d’origine.
Il faudra en fait attendre décembre 2014 pour qu’arrive la véritable nouveauté : l’apparition du Fenestron sur l’hélicoptère, en lieu et place du rotor anti-couple classique.

À partir de là plus rien ne semblait pouvoir s’opposer à l’apparition de l’Airbus Helicopters H145 (et de sa version militaire H145M) puisque possédant maintenant une identité propre. Et avec cette machine le constructeur allait encore un peu plus asseoir sa domination sur un marché déjà particulièrement acquis : celui des biturbines légers. Sur les marchés militaires et parapubliques l’appareil a su conquérir de nouveaux marchés notamment en ex-Yougoslavie.
Mais l’un des contrats les plus symboliques fut celui signé par les Britanniques : Airbus Helicopters imposait son H145M sur les terres d’AgustaWestland !

Alors bien sûr ce 200ème Airbus Helicopters n’est qu’une goutte d’eau parmi les plus de 1400 exemplaires vendus de cette famille depuis trente-cinq ans et le début de la carrière commerciale du BK 117. Mais il permet de mieux se rendre compte du succès toujours aussi palpable de l’hélicoptère européen.

Quand le H145M montre ses crocs grâce au HForce !

Pour autant il n’est pas sans concurrence.
Si Leonardo (pour mémoire le nouveau nom d’AgustaWestland) n’a réellement que son vieil AW119 Koala passablement trop léger à opposer à Airbus Helicopters il n’en est pas du tout de même côtés constructeurs américains. Le très réussi Bell 429 GlobalRanger apparu en 2009 est un sérieux concurrent au H145, qui comme lui essaye aussi de s’imposer sur le marché militaire mais fort heureusement plus timidement que l’hélicoptère européen !
Bon nous éviterons de prendre vraiment trop au sérieux ce TAI T625 que la Turquie présente comme un concurrent à la fois du H145 et du H155. Sont pas gonflés en même temps.

Gageons que parti sur cette lancée, dans quelques années nous vous proposerons un article pour le 500ème Airbus Helicopters H145. Au grand dam de ses concurrents bien sûr !

Photos © Airbus Helicopters

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom