On a évité le pire, grâce notamment à la rapidité d’intervention des équipes de secours autant qu’au respect des mesures de sécurité. Ce lundi 28 mai 2018 à la mi-journée un biplace d’entraînement Fairchild PT-23 datant de la Seconde Guerre mondiale s’est écrasé lors d’un meeting aérien au Kansas dans la cadre du Memorial Day. Les deux membres d’équipages, deux femmes, n’ont été que légèrement blessées et conduites à l’hôpital par la route.

Pour mémoire le Fairchild PT-23 est la version à moteur en étoile du très célèbre PT-19 alias Cornell dans les forces du Commowealth. L’avion accidenté porte l’immatriculation civile américaine N64176 et appartient à l’American Airpower Heritage Flying Museum. Il participait au moment de l’accident à un meeting aérien au-dessus de l’aéroport de Westport dans le Kansas à l’occasion du Memorial Day.
Cette journée de célébration des soldats américains morts au combat a lieu tous les ans le dernier lundi du mois de mai et est férié aux États-Unis. De ce fait il y avait plusieurs milliers de personnes dans l’assistance de ce meeting.

Pour une raison encore mal connue le monoplan a piqué du nez peu après le décollage. La pilote, âgée de 46 ans et particulièrement habituée à cette machine a alors tenté un atterrissage d’urgence qui s’est malheureusement soldé par une mise en pylône de son Fairchild PT-23. Rapidement les services de secours de l’aéroport de Westport se sont portés auprès de l’avion. La pilote et sa passagère ont été extraites et conduites à l’hôpital du comté de Sedgwick. Elles ne souffrent que de contusions légères et d’une luxation de l’épaule pour la passagère.

Selon les dirigeants de l’American Airpower Heritage Flying Museum le Fairchild PT-23 accidenté devrait pouvoir revoler d’ici 2020-2022, moyennant quelques grosses réparations et les vols d’essais obligatoires. Des agents fédéraux du NTSB et de la FAA ont également confirmé que les dégâts n’étaient pas particulièrement lourds sur cet avion. Le Fairchild PT-23 est un warbird assez rare, même aux États-Unis où seule une demi-douzaine d’exemplaires est actuellement en état de vol.

Photo © NTSB.

1 COMMENTAIRE

  1. 2020-2022 pour des dégâts pas particulièrement lourd ?
    Et au fait, savez-vous où en sont les réparations du spitfire accidenté de Christophe Jacquard ? Si elles ont commencés du moins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom