Le bilan humain de la répression contre les manifestations organisées ce lundi 14 mai 2018 à Gaza contre le transfert à Jérusalem de l’ambassade des États-Unis est catastrophique avec au moins 55 morts civils et plus de 2400 blessés dont de nombreux enfants et adolescents. Or durant une bonne partie de cette journée une rumeur a couru sur l’intervention de Heyl Ha’Avir dans cette affaire. Finalement quand on démêle l’information de la propagande on se rend bien compte qu’en effet des hélicoptères de l’aviation israélienne ont bien été déployé, notamment afin de déposer des troupes dans le sud de ce micro-territoire palestinien. Retour sur l’emploi de l’arme aérienne dans un drame qui restera longtemps dans les mémoires collectives.

J’ai longtemps cru qu’une des images les plus impressionnantes de cette journée était celle qui montrait un drone léger filmé par un caméraman de l’Agence France-Presse au moment où il largue une grappe de grenades lacrymogènes depuis une altitude d’une quarantaine de mètres. Avec elles Israël ne peut désormais plus nier employer les drones de sa police dans des missions de maintien de l’ordre.
Cependant ce n’est rien en comparaison de ce qui s’est déroulé dans le sud de la bande de Gaza où les soldats et policiers israéliens ont tiré à l’arme automatique contre des populations civiles.

Alors que ces fantassins restaient en sécurité depuis des postes de tirs côté israélien des hélicoptères Sikorsky UH-60 Blackhawk ont déposé à Gaza des troupes, et notamment des unités appartenant aux forces spéciales de Tsahal. Et ces personnels n’étaient pas armés de flashball ou d’armes non létales. Tous portaient sur eux des fusils d’assaut ou des pistolets-mitrailleurs pour faire face à une foule extrêmement remontée qui brûlait abondamment des pneus dont la fumée noire aveuglait les observateurs israéliens.

Ensuite des images furtives montreraient la présence de Boeing AH-64D Longbow Apache mais sans aucun point de repères confirmant qu’elles ont été prises à Gaza. Surtout elles ont été relayé par des sites de pseudo-information (NDLR: appelons cela de la propagande !!!) connus pour leur antisémitisme absolument avéré, que bien entendu ils appellent lâchement de l’antisionisme ! Pour autant la présence de tels hélicoptères n’est pas totalement à exclure, Tsahal ayant souvent recours à eux comme plateforme de reconnaissance et d’observation tous-temps. En gros les Apache n’assureraient alors pas une mission d’attaque avec roquettes et missiles antichars, même pas avec le canon M230 de calibre 30mm.
Sauf que là encore cela pose la question de la pertinence tactique d’employer un tel hélicoptère dans un contexte de théâtre d’opération militaire sur lequel se trouve déjà des drones de surveillance.

Et donc c’est là qu’il est particulièrement difficile de faire la différence entre le vrai et le faux dans cette terrible affaire. La seule chose qui est certaine c’est que des Blackhawk israéliens ont bel et bien été engagés dans la partie sud de Gaza. Ce qui suffit à durablement entacher l’image de cette force aérienne !

Photo © Heyl Ha’Avir

15 COMMENTAIRES

  1. Une force aérienne nationale déployée par son gouvernement prouve juste qu’elle obéi aux ordres…… Après juger cette situation de notre fenêtre est trop facile. Vivre sous la menace permanente de pays qui veulent votre destruction, ce ne dois pas être très « confortable », Et bourrer le mou de gamins pour qu’ils jettent des pierres n’est pas très glorieux non plus. Bref, Même l’Arabie Saoudite commence à ce détacher de la « cause Palestinienne » si l’on en crois la dernière déclaration du prince héritier Mohamed ben Salman : »Il est temps que les Palestiniens acceptent les propositions et la négociation ou qu’ils se la ferment et arrêtent de se plaindre »

    • Peut étre, mais rien ne justifie de tirer à l’arme de guerre sur des gamins, méme s’ils vous jettent des pierres.
      C’est juste indéfendable !

    • Je vous cite tonton : « Une force aérienne nationale déployée par son gouvernement prouve juste qu’elle obéi aux ordres ». Avec une prose comme la votre certains pourraient même légitimer les exactions de la Luftwaffe durant la Seconde Guerre mondiale.

        • Sauf que vos deux exemples sont au minimum mauvais Sellam. Lorsque l’USAAF bombardait le Japon nous étions dans la Seconde Guerre mondiale tandis que pendant les frappes de l’USAF au Vietnam il s’agissait d’un conflit lié à la guerre froide. Tout comme lorsque les Soviétiques bombardaient dans les années 1980 l’Afghanistan.
          Dans le cas des frappes israéliennes contre la Cisjordanie c’est une aviation militaire qui bombarde les populations civiles d’un territoire qu’elle occupe depuis des décennies. D’autant que jusqu’à preuve du contraire les Gazaouis n’ont aucune DCA !

  2. J’ai cru à un bon article ou vous alliez montrer le vrai visage de Tsahal mais non meme sur un sujet comme celui la vous restez sioniste. Et pire vous osez avoir le culot de vous en prendre à ceux qui se battent pour la liberté contre l’état juif.

    • Fdesouche, juste tais-toi. Et retourne à ta haine crasse de l’étranger en laissant les palestiniens tranquilles stp. Ici on parle aviation, si je voulais des propos nauséeux contre telle ou telle ethnie ( meme que ce soit israel ou la Palestine ici), j’irais sur des vrais site de propagande (Fdesouche, causeur et autres déchets). Si t’es pas content tu te barres et tu arrêtes d’emmerder ton monde avec autre chose que des propos relatifs à l’aéronautique.

      (Courage Arnaud, pas facile dans les comms ces derniers temps…)

  3. Il est intéressant de voir que dans les deux messages précédentes, selui qui se veut le défenseur des victime est bien plus violent que celui-ci qui donne le point de vu des tireurs. Comme le fait remarquer tonton on est trop loin pour comprendre dans sont entièreté la situation, Donc je ne juge pas, je regret juste que des jeunes meute et que d autre soit traumatisée après avoir tuer.
    J ai déjà eu l occasion de critiquer les postes d Arnaud qui comprennent trop de jugement personnel a mon goût, mais la je vois des fait, et que des fait. 55mort, c est un bilan officiel. des foules remontée qui brûlé des pneus , il y a qu a regardé les images. Des soldat armé d armée automatique, on a pas un tel bilan avec un pistolet a billes.

  4. Je n’approuve pas les violences, présentes dans les deux parties en questions, mais on est vraiment trop loin pour juger quoi que ce soit…….
    Toutes les aviations ont leur action peu glorieuse, Arnaud tu parles le l’aviation Allemande pendant la deuxième guerre, mais les alliés ont aussi leurs massacres de civils……..c’est le prix de la guerre, et Israël est en guerre…..
    Une armée suit les ordres, c’est sa mission, gloire ou pas gloire……

    • Tsahal n’est nullement en guerre avec la bande de Gaza, vous racontez n’importe quoi ! Israël occupe illégalement une partie de la Cisjordanie, en dehors des territoires de 1948 et la bande de Gaza en est une preuve. Donc non le recours à l’aviation contre des populations civiles, et notamment des enfants, n’est nullement défendable !

  5. Ah les mensonges des Européens !! Tsahal défend ses frontières et bizarrement quand l’Occident bombarde plus d’image.
    Combien de victimes civils lors des bombardements de la coalition en Syrie, Irak ?
    Le Hamas est islamiste et ds sa charte il appelle ouvertement à l’extermination des juifs et vous croyez que les Israéliens vont les accueillir à coups de brassées de fleurs et d’alleouias?
    Le Hamas à envoyé des civils se faire tuer Israël a protéger ses frontières rien d’anormal

    • Faire un parallèle entre la guerre menée par la coalition internationale contre Daech et les actions de Heyl Ha’Avir et Tsahal contre les populations civiles gazaouis et plus largement cisjordaniennes relève au mieux de l’escroquerie intellectuelle voire franchement de la tromperie la plus éhontée. La très (mais alors très très) grosse différence entre les frappes menées par exemple par la France et le Royaume Uni contre les positions de l’autoproclamé État Islamique en Irak provient du fait que c’est le gouvernement irakien lui-même qui a demandé ces opérations aériennes. Dans mes souvenirs à aucun moment l’autorité palestinienne n’a réclamé à Tel Aviv (car oui comme ça en passant la capitale d’Israël c’est Tel-Aviv et non Jérusalem) de frappes aériennes ou d’incursions de commandos dans la bande de Gaza.
      En fait ce qui gène à l’encolure les défenseurs de la politique de défense israélienne dans cette affaire c’est que le monde entier a vu ici le vrai visage de Tsahal : une force armée et aérienne capable d’attaquer à l’arme lourde des civils en train de manifester, certes avec force de conviction et violence, mais jamais à l’encontre des soldats d’occupation de Tsahal.
      Pour mémoire nous célébrons en ce moment le 70ème anniversaire de la création de cet état, et ça pour moi c’est une excellente nouvelle. Mais Israël telle qu’elle était prévue en 1948 n’existe plus, ce pays passe son temps à envahir des territoires palestiniens et à en chasser ses populations.
      De ce fait Heyl Ha’Avir et Tsahal frappent leurs propres populations, puisque Gaza est en territoire israélien. C’est donc une action de guerre civile et cela relève par conséquent de la communauté internationale de s’en indigner.
      CQFD Eric.

    • Tu es Israélien Eric pour autant haïr les arabes. C’est le ramadan, ça pourrait être le bon moment pour l’aviation israélienne de présenter ses excuses pour les atrocités comises.

      • On va essayer de ne pas trop s’invectiver les uns les autres sur ce genre de sujet. Par contre « présenter ses excuses » ce n’est vraiment pas le genre de Tsahal ou de Heyl Ha’Avir, même lors de leurs plus grosses bavures.

  6. La bande de Gaza est entièrement gérée par le Hamas. Ce dernier à aussi une part de responsabilité de ce massacre honteux. Si ce jour était un jour important pour les Israéliens (les 70 ans de l’état d’Israël) pour les Palestiniens c’était le jour de la Nakba ( l’exode de dizaine de milliers de palestiniens chassés de chez eux en 1948 ).

    Le Hamas voulait marquer le coup en ce qui est pour un eux un jour de deuil. Mais il savait très bien qu’en ce 70ème anniversaire de l’état hébreux, enflammé de la décision de Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, la situation risquait de dégénérer. Certains jeunes ont dit à leur parents en partant pour la marche qu’ils voulaient mourir là-bas en martyr.

    Donc ne nous mentons pas, tout le monde s’attendait à des débordements. Mais personne ne pouvait voir venir une telle déferlante de violence. L’état hébreux a souvent eu le mauvais rôle à cause de l’aberrante différence du rapport de force. Mais cette-fois il n’y a aucunes excuses.

    Le plus triste reste qu’aujourd’hui les états les plus puissants peuvent perpétrer des crimes de guerre sans être inquiéter derrière. On en parle deux jours, tout le monde fait « Ohhhhhh ! » et après, et bien après, Kho-Lanta fait la une, le prince Harry se marie, et les cris des canons et les larmes des enfants sont oubliés.
    Et l’aviation qui nous est si chère, arbore alors une peinture aux éclats rouges empreints d’une honte indélébiles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom