C’est la Mecque des avions de combat aux livrées chatoyantes, un évènement pour les passionnés d’aviation militaire du monde entier et cette année il pose ses valises dans l’ouest de la Pologne. Du lundi 14 au vendredi 25 mai 2018 inclus la base aérienne de Poznan-Krzesiny accueille le NATO Tiger Meet, le meeting des avions (et hélicoptères) tigrés des nations de l’OTAN. Une compétition entre avions mais aussi un véritable exercice réunissant chaque année entre 60 et 70 aéronefs.

Pour la première fois donc depuis la fin de la guerre froide c’est un pays jadis placé sous le joug soviétique qui organise le NATO Tiger Meet, une petite révolution en soi. La base de Poznan-Krzesiny est actuellement le home-sweet-home des Lockheed-Martin F-16C/D Fighting Falcon de la force aérienne polonaise, les avions de combat les plus modernes en service dans ce pays ! Et force est de constater qu’à partir de ce début de semaine ils risquent de paraître bien ternes dans leur livrée grise basse visibilité face aux avions et hélicoptères tigrés.

Outre donc les six F-16C/D polonais sélectionnés, le programme de cette année risque encore une fois d’être particulièrement alléchant. Il vous est donné ici pays par pays, dans l’ordre alphabétique.

Il est à noter que l’OTAN déploiera également un de ses Boeing E-3A Sentry durant toute la période des exercices, afin de les coordonner.
Un œil avisé aura remarqué l’absence de deux pays pourtant importants du NATO Tiger Meet : la Norvège et le Portugal. Si la raison du premier est inconnue celle du second est liée à l’actualité de l’OTAN et au fait que ce pays a pris le commandement temporaire de la mission Baltic Air Policing.
Enfin vous aurez sans doute remarqué que les deux Mil Mi-24 Hind déployés par la République Tchèque sont les derniers aéronefs de facture soviétique encore présent au sein du NATO Tiger Meet. La fin d’une époque pour certains, sans doute.

Dans les jours qui viennent nous aurons l’occasion de revenir sur cet évènement majeur du mois de mai 2018, avec je l’espère de magnifiques machines tigrées à vous présenter. De quoi (largement) rugir de plaisir !

Photo © NATO Tiger Meet

10 COMMENTAIRES

    • L’Autriche et la Suisse ont la particularité d’appartenir au NTM mais pas au commandement unifié de l’OTAN. Pour mémoire Dimitri les États-Unis (comme le Canada d’ailleurs) n’a plus d’unité membre permanent du NATO Tiger Meet. De plus en plus cela ressemble à un embryon de ce que pourrait donner la chasse européenne.

    • Actuellement seules ces deux unités britanniques sont membres du NTM. Le Squadron 74 de la RAF qui lui appartenait et avait participé dans le passé avec des avions comme le Hawker Hunter, l’English Electric Lightning, le McDonnell Douglas Phantom, ou encore le BAe Hawk a été dissous il y a 18 ans. 🙂

  1. L’absence de la Norvège est probablement due à la réorganisation complète de la chasse norvégienne suite à la,réception de ses premiers F-35.

  2. Bonjour Arnaud
    Je profite de ce sujet pour vous demander si vous avez u des infos du dernier tiger meet où des f35 était engagés. Un petit article sur cet événement serait un régal !
    Pardon de vous le demander comme ça
    Amicalement.

    • Si vous parlez du NTM2017 j’ignorais que des Lightning II y avaient participé. Mais concernant celui de cette année, des articles sont prévus jusqu’à la fin de la semaine prochaine.

    • Il faut savoir faire tourner les unités, l’an dernier l’Armée de l’Air avait envoyé de superbes Rafale C cette année c’est la Marine Nationale avec ses Rafale M. Et puis n’oublions pas que les Gazelle sont des hélicoptères tout à fait adaptés encore aujourd’hui au NTM. Non ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom