Pour ce nouvel opus de notre saga sur les forces aériennes nous vous proposons de nous intéresser non pas à une ou deux forces mais à cinq : celles du G5 Sahel à savoir le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger, et enfin le Tchad. Chacun de ces pays dispose de sa petite force aérienne possédant des moyens plus ou moins lourds mais souvent assez fragiles en raison d’une maintenance bien trop souvent déliquescente.

Il faut savoir que ces cinq pays sont largement engagés aux côtés des forces françaises de l’opération Barkhane dans la lutte contre les groupes terroristes d’organisations djihadistes comme Al-Qaïda et Daech, et dans le cas du Niger et du Tchad aux côtés du Nigeria dans la guerre contre la secte islamiste Boko-Haram. Des engagements qui se ressentent nettement dans le parc aérien des forces aériennes de ces pays.

Focus donc sur ces Force Aérienne du Burkina Faso, Armée de l’Air du MaliForce Aérienne Islamique de MauritanieArmée de l’Air du Niger, et Forces Aériennes Tchadiennes. Comme vous allez vous en rendre compte ces arsenaux aériens sont assez surprenants, notamment par leur diversité.

1°) La Force Aérienne du Burkina Faso.
  • L’Aérospatiale AS.350 Écureuil, hélicoptère de liaisons et d’entraînement, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version AS.350B.

  • Le Beechcraft Super King Air, avion de transport de hautes personnalités et d’évacuation sanitaire, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version Super King Air 200.

  • Le Bell UH-1 Iroquois, hélicoptère d’assaut et de manœuvres, présent au printemps 2018 à hauteur de deux exemplaires de la version UH-1H.

  • Le Boeing 727, avion de transport présidentiel, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version 727-200 Advanced.

  • Le Casa CN-235, avion de transport tactique, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version CN-235-200.

  • Le Cessna 208 Caravan, avion de soutien aux opérations spéciales et de transport léger, présent au printemps 2018 à hauteur de deux exemplaires de la version 208B.

  • L’Embraer Emb-314 Super Tucano, avion d’appui aérien rapproché et de reconnaissance tactique, présent au printemps 2018 à hauteur de trois exemplaires de la version Emb-314A.

  • Le Hawker Siddeley HS-748, avion de transport de personnels et de soutien logistique, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version HS-748M.

  • Le Mil Mi-17, hélicoptère d’assaut et de manœuvres, présent au printemps 2018 à hauteur de trois exemplaires de la version Mi-17H.

  • Le Mil Mi-24, hélicoptère d’attaque et d’appui aérien rapproché, présent au printemps 2018 à hauteur de deux exemplaires des versions Mi-24D et Mi-35A.

  • Le SIAI-Marchetti SF-260 Warrior, avion d’entraînement basique et intermédiaire et d’appui aérien rapproché, présent au printemps 2018 à hauteur de quatre exemplaires de la version SF-260WL.

La Force Aérienne du Burkina Faso cherche depuis quelques années à remplacer son unique HS-748 par un avion plus moderne. Elle est notamment intéressée par l’acquisition d’un Lockheed C-130 Hercules de seconde main. Jusqu’à fin 2017 elle possédait également deux AT-802 utilisés pour des missions de soutien agricole et démoustication, mais désormais ces avions relèvent de l’aviation civile locale.

2°) L’Armée de l’Air du Mali.
  • L’Airbus Defense & Space C-295, avion de transport tactique, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version C-295W.

  • Le Basler BT-67, avion de transport tactique, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version BT-67A.

  • Le Cessna O-2 Skymaster, avion de reconnaissance et de liaisons, présent au printemps 2018 à hauteur de deux exemplaires de la version O-2B.

  • L’Embraer A-29 Super Tucano, avion d’appui aérien rapproché et d’entraînement avancé, présent au printemps 2018 à hauteur de deux exemplaires de la version A-29B.

  • L’Eurocopter AS.332 Super Puma, hélicoptère d’assaut et de manœuvres, présent au printemps 2018 à hauteur de deux exemplaires de la version AS.332L.

  • Le Harbin Y-12, avion de transport léger, présent au printemps 2018 à hauteur de deux exemplaires de la version Y-12-200.

  • Le Harbin Z-9, hélicoptère de liaisons et d’évacuation sanitaire, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version Z-9A.

  • Le Humbert Aviation Tétras, avion d’observation et d’entraînement primaire, présent au printemps 2018 à hauteur de 14 exemplaires de la version Tétras M.

  • Le Mil Mi-24, hélicoptère d’attaque et d’appui aérien rapproché, présent au printemps 2018 à hauteur de cinq exemplaires de la version Mi-24D.

  • Le SIAI-Marchetti SF-260, avion d’entraînement et de liaisons, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version SF-260A.

Actuellement l’Armée de l’Air du Mali est le principal utilisateur militaire du petit monomoteur français Humbert Aviation Tétras, en fait classé ULM. Dans le même temps il faut savoir que cette force aérienne cherche actuellement à se dynamiser, notamment au travers de la commande récente de deux Mi-35 Hind.

3°) La Force Aérienne Islamique de Mauritanie.
  • L’AgustaWestland AW.109 Power, hélicoptère de liaisons et d’évacuation sanitaire, présent au printemps 2018 à hauteur de deux exemplaires de la version AW.109P.

  • Le Basler BT-67, avion de transport tactique, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version BT-67A.

  • Le Britten-Norman BN-2 Islander, avion de patrouille maritime et de recherches-sauvetages en mer, présent au printemps 2018 à hauteur de trois exemplaires des versions BN-2A et BN-2TASW.

  • Le Cessna 208 Caravan, avion de reconnaissance et de surveillance électronique, présent au printemps 2018 à hauteur de trois exemplaires de la version 208A.

  • Le Cessna 441 Conquest II, avion de liaisons et de transport de personnalités, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version 441M.

  • L’Embraer Emb-312 Tucano, avion d’entraînement, présent au printemps 2018 à hauteur de quatre exemplaires de la version Emb-312A.

  • L’Embraer Emb-314 Super Tucano, avion d’appui aérien rapproché et de reconnaissance, présent au printemps 2018 à hauteur de quatre exemplaires de la version Emb-314A.

  • Le Harbin Y-12, avion de transport léger, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version Y-12-200.

  • Le Harbin Z-9, hélicoptère d’assaut et de recherches-sauvetages en mer, présent au printemps 2018 à hauteur de deux exemplaires de la version Z-9A.

  • Le Pilatus PC-6 Turbo Porter, avion de transport léger, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version PC-6B.

  • Le Piper PA-31 Cheyenne, avion de patrouille maritime et de reconnaissance côtière, présent au printemps 2018 à hauteur de deux exemplaires de la version PA-31T.

  • Le SIAI Marchetti SF-260, avion d’entraînement et de liaisons, présent au printemps 2018 à hauteur de quatre exemplaires de la version SF-260M.

Comme on l’aura remarqué la Force Aérienne Islamique de Mauritanie a pris également la mesure du risque maritime. Cependant elle cherche depuis plusieurs mois à doper cette mission au travers de l’acquisition d’un ou deux véritables avions de patrouille maritime, pourquoi pas des ATR-42MP ou des CN-235MP. De même la Mauritanie semble avoir besoin de véritables hélicoptères de transport et d’assaut.

4°) L’Armée de l’Air du Niger.
  • L’Aérospatiale SA.342 Gazelle, hélicoptère d’observation et de liaisons, présent au printemps 2018 à hauteur de trois exemplaires de la version SA.342M.

  • Le Beechcraft Super King Air, avion de reconnaissance et de transport de hautes personnalités, présent au printemps 2018 à hauteur de deux exemplaires de la version Super King Air 350.

  • Le Cessna 208 Caravan, avion de reconnaissance et de transport léger, présent au printemps 2018 à hauteur de quatre exemplaires de la version 208B.

  • Le Dornier Do 228, avion de transport de personnels, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version Do 228-200.

  • Le Lockheed C-130 Hercules, avion de transport tactique, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version C-130H.

  • Le Mil Mi-17, hélicoptère de transport et d’assaut, présent au printemps 2018 à hauteur de trois exemplaires des versions Mi-17H et Mi-17I.

  • Le Mil Mi-24, hélicoptère d’attaque et d’appui aérien rapproché, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version Mi-24P.

  • Le Short Tucano, avion d’entraînement, présent au printemps 2018 à hauteur de deux exemplaires de la version Tucano T Mk-1.

  • Le Sukhoi Su-25, avion d’attaque au sol, présent au printemps 2018 à hauteur de deux exemplaires de la version Su-25A.

Dernière acquisition du Niger les Tucano T Mk-1 sont en fait d’anciens avions de la RAF comme leur désignation et leur livrée le laissent à supposer. Depuis quelques temps ce pays cherche à acheter de nouveaux avions d’attaque, soit des Su-25 en plus soit des A-29 Super Tucano.

5°) Les Forces Aériennes Tchadiennes.
  • L’Alenia C-27 Spartan II, avion de transport tactique, présent au printemps 2018 à hauteur de deux exemplaires de la version C-27J.

  • L’Antonov An-26, avion de transport tactique, présent au printemps 2018 à hauteur de trois exemplaires de la version An-26A.

  • L’ATR ATR-42, avion de transport de personnels et d’évacuation sanitaire, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version ATR-42-300.

  • Le Boeing 737, avion de transport présidentiel, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version 737-700BBJ.

  • Le Casa C-212 Aviocar, avion de transport léger, présent au printemps 2018 à hauteur de trois exemplaires des versions C-212-100 et C-212-300.

  • Le Cessna RC-208 Caravan, avion de reconnaissance et de surveillance, présent au printemps 2018 à hauteur de trois exemplaires de la version RC-208A.

  • L’Eurocopter AS.550 Fennec, hélicoptère de liaisons et d’entraînement, présent au printemps 2018 à hauteur de six exemplaires de la version AS.550C2.

  • Le Gulfstream G.II, avion de transport de hautes personnalités et d’évacuation sanitaire, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version G.II.

  • Le Lockheed L-100, avion de transport tactique, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version L-100-30.

  • Le McDonnell Douglas MD-87, avion de transport de personnels, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version MD-87.

  • Le Mikoyan MiG-29, avion de combat multirôle, présent au printemps 2018 à hauteur de trois exemplaires de la version MiG-29A.

  • Le Mil Mi-17, hélicoptère de transport et d’appui tactique, présent au printemps 2018 à hauteur de six exemplaires de la version Mi-17I.

  • Le Mil Mi-35, hélicoptère de combat, présent au printemps 2018 à hauteur de cinq exemplaires de la version Mi-35M.

  • Le Pilatus PC-7 Turbo Trainer, avion d’entraînement et de reconnaissance armée, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version PC-7A.

  • Le Pilatus PC-9, avion d’entraînement et d’appui aérien rapproché, présent au printemps 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version PC-9M.

  • Le Sukhoi Su-25, avion d’attaque au sol et de reconnaissance, présent au printemps 2018 à hauteur de huit exemplaires de la version Su-25A.

Seule nation du G5 Sahel à posséder de véritables jets de combat avec ses trois MiG-29 le Tchad est aussi le pays le plus souvent engagé militairement aux côtés de la force Barkhane. Il est à signaler que trois de ses aéronefs volent quasi exclusivement sous la célèbre livrée immaculée de l’ONU : son ATR-42, son MD-87, et un Mi-17I. Ce dernier participe entre autres aux missions de la MINUSMA dans le Sahel.

4 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom