On le sait depuis maintenant des années quand il s’agit de propagande et de domaine militaire l’état hébreu n’hésite jamais à largement en rajouter. Or depuis maintenant quelques semaines l’état-major de Heyl Ha’Avir sur-communique concernant le Lockheed-Martin F-35I Adir allant même jusqu’à annoncer que l’avion furtif a déjà été engagé avec succès dans deux raids aériens en profondeur. Sans cependant dire ni quand ni où, ce qui peut largement laisser perplexe.

Ce qui est dorénavant assuré c’est qu’au moins un de ces Lockheed-Martin F-35I Adir a bel et bien survolé la capitale libanaise à la fin du mois dernier. Mais c’est bien là pour l’instant le seul fait d’arme avéré de l’avion de facture américaine sous la livrée israélienne.
Et ce même si le chasseur multirôle est opérationnel depuis maintenant six mois !

Dans le même temps c’est le patron de Heyl Ha’Avir lui-même qui mouille sa chemise. Le général Amikam Norkin n’hésite plus à déclarer publiquement que ses F-35I Adir ont survolé plusieurs pays arabes et ont même participé à des raids aériens en profondeurs contre des positions ennemies en dehors du territoire israélien. Si bien sûr à aucun moment l’officier supérieur ne nomme clairement ces cibles, on ne peut que les envisager en Syrie.
Autre gros hic dans sa propagande le général Norkin oublie bien d’expliquer quand ces raids aériens ont eu lieux.

Alors en Israël des médias indépendants (entendez par là non liés au gouvernement Netanyaou)  laissent sous-entendre que les F-35I Adir auraient pu tout à fait participer au raid aérien du lundi 21 mai contre des positions syriennes du Hamas dans la banlieue sud de Damas. Néanmoins aucun communiqué officiel ne vient accréditer cette thèse… et encore moins la démentir.
Fait troublant, à aucun moment le constructeur Lockheed-Martin n’a communiqué sur le fait que son avion-vedette ait été engagé au combat.

C’est donc peut-être à un beau jeu de dupes que jouent médias et militaires israéliens autour de cet avion de combat de dernière génération, le seul avion furtif en service dans ce pays. Il en va aussi d’une certaine idée de la crédibilité d’Israël sur la scène internationale. Celle qui voudrait que l’aviation de ce pays soit capable d’engager au combat un avion de facture américaine avant même les États-Unis.
Alors que croire ? Eh bien je vous dirais que c’est à chacun de se faire sa propre idée. Personnellement je ne serais absolument pas surpris d’apprendre avec preuves formelles à l’appui que les F-35I Adir ont bien été récemment engagés au combat.

Photo © Heyl Ha’Avir

2 COMMENTAIRES

  1. Historiquement, les Israéliens sont plutôt prompts à engager rapidement leur matériel le plus performant. Déjà en juin 1981, ils engagent les F16 au combat dans le raid contre Osirak. L’IAF avait commencé à percevoir ses premiers F16 en juin 1980… Un an à peine avant le raid.
    Je ne trouve, personnellement, cela pas très étonnant de leur part de vouloir mettre le F35 au plus tôt dans le bain des opérations. C’est d’ailleurs la seule manière de faire de RETEX fiable.

  2. Moi aussi je suis votre point de vue. Je pense aussi que leurs F-35 à belle et bien pu être engagé lors d’opération contre d’autre Etat, au vue des attaques et raid facile et sans retenu de l’Etat Hébreu.
    Leurs but dans la région et d’asseoir leurs supériorité envers les autres Etats les entourant, donc avancer ce genre de déclaration ou de propagande reste très digne des Hébreux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom