C’est certainement un des plus vieux serpents de mer de l’industrie aéronautique américaine : le changement de motorisation sur les bombardiers stratégiques Boeing B-52H Stratofortress de l’US Air Force. Et c’est Pratt & Whitney qui s’y colle cette fois-ci, pour changer un peu de General Electric. Le nouveau type de réacteur proposé actuellement au Pentagone est dérivé de l’aviation civile.

C’est donc le Pratt & Whitney PW815, actuellement en dotation sur le biréacteur d’affaire (très) long-courrier Gulfstream G600, qui est proposé à l’US Air Force en remplacement des JT3D du même motoriste. Dans l’US Air Force ces réacteurs d’ancienne génération sont connus sous la désignation de TF33.

Et là où la proposition de Pratt & Whitney est plutôt originale c’est qu’il ne s’agit pas de transformer le Boeing B-52H Stratofortress en quadriréacteur mais bel et bien de le conserver dans sa configuration actuelle (et originelle) d’octoréacteurs. Les futurs PW815 seraient donc couplés à l’identique des TF33 en service.

Le Pratt & Whitney PW815 affiche actuellement une poussée de 7262 kg, inférieure donc à celle des TF33 (pour mémoire d’environ 7700kgp) mais disposant d’un taux de dilution bien plus intéressant et donc au final plus économique en carburant. Or il s’agit bien là d’un des principaux défaut du vénérable bombardier américain: sa consommation ahurissante qui en fait un des avions d’armes les plus gourmands au monde en ce début de 21ème siècle.

La remotorisation des Boeing B-52H par le PW815 n’a pas que des détracteurs au Pentagone, loin de là d’ailleurs. Ce programme pourrait même selon certains expert permettre d’allonger la durée de vie future de ces vétérans de la guerre froide. Pour mémoire le retrait du service de l’avion est actuellement estimé à l’horizon 2045-2050, une époque où l’avion frôlera le siècle dans sa conception. C’est comme si aujourd’hui l’Armée de l’Air avait encore dans ses rangs des Breguet Br.14 utilisés en première ligne.

Si le Pentagone venait à prendre une décision quant à cette modernisation d’ici à la fin de l’année, les premiers B-52H Stratofortress remotorisés pourraient entrer en service opérationnel d’ici 2020.

Photo © US Air Force.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom