Le constructeur européen Airbus n’a pas beaucoup tardé pour changer la désignation des deux avions de ligne ex-canadiens. Désormais les Bombardier CS100 et CS300 seront commercialisés sous les noms d’Airbus A220-100 et A220-300. Il s’agit d’un juste retour des choses après l’intégration il y a quelques jours des deux avions dans le catalogue de l’avionneur de Toulouse. C’est aussi un argument commercial de choc pour Airbus dans sa guerre contre Boeing.

C’est aussi un évènement historique. Ces deux A220-100 et A220-300 sont les premiers avions du constructeur à ne pas recevoir une désignation type A3– telles qu’elles existent depuis l’apparition de l’Airbus A300 en octobre 1972 et ce jusqu’à l’actuel très gros porteur A380. Reste à savoir si à l’avenir nous connaitrons d’éventuels A200, A210, A230, etc etc etc ou si ces désignations resteront cantonnés aux lignées d’avions rachetées à d’autres avionneurs.

Depuis leur intégration au catalogue Airbus il y a quelques jours les A220-100 et A220-300 n’ont pourtant pas encore fait l’objet de commande ferme. Mais ça ne saurait tarder. En effet l’avionneur européen table sur un marché estimé à 3000 exemplaires au cours des vingt années à venir. Les projections globales estiment les besoins des compagnies aériennes d’ici 2040 à entre 6000 et 7000 avions. Ce qui implique qu’Airbus vise près de 50% du marché, le reste allant bien sûr à son éternel concurrent : Boeing.
L’avionneur américain qui d’ailleurs à lui aussi intégré dans sa flotte des avions similaires, les anciens EJets de chez Embraer.

Ce marché de 3000 avions concernera les A220-100 et A220-300 mais également l’A319, le «petit» de la famille à grand succès A320. L’assemblage des biréacteurs d’origine canadienne se fera entre les sites québecois de Mirabel et américains de Mobile dans l’Alabama.
Reste à savoir si les premiers clients seront les acheteurs historiques d’Airbus comme Air France, British Airways, ou encore Lufthansa ou bien des compagnies aériennes émergentes.
Seul l’avenir proche nous le dira.

Photo © Airbus.

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom