C’est ce mardi 10 juillet 2018 en fin d’après-midi que le drame a eu lieu lors d’un vol d’entraînement. Un hélicoptère léger Aérospatiale SA.342 Gazelle appartenant au 3ème Régiment d’Hélicoptères de Combat s’est écrasé à une vingtaine de kilomètres d’Abidjan, causant la mort de son pilote. Le copilote lui a été évacué vers la France à bord d’un avion sanitaire. Le monoturbine participait à un exercice aux côtés des forces armées ivoiriennes.

On ignore actuellement encore les causes exactes de cet accident. Tout juste sait-on que l’Aérospatiale SA.342 Gazelle en question s’est écrasé sur le chantier d’un immeuble sans faire de victime au sol. Lorsque les équipes de secours sont arrivées sur place elles ont extraites les deux membres d’équipage encore en vie. Cependant le pilote, le lieutenant Alexandre Arnaud, est décédé des suites de ses blessures. Il avait 25 ans.
Son copilote, lui, a été stabilisé et médicalisé avant son transfert vers un hôpital militaire français.

Malgré ce que certains «médias» peu regardants sur la vérité ont pu exprimer le SA.342 Gazelle en question ne menait nullement de mission anti-terroriste dans la région. Il participait en fait à un entraînement conjoint avec les militaires locaux et notamment avec des équipages d’hélicoptères.

Cet accident en rappelle un autre, celui des deux Gazelle de l’École d’Application de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre en février dernier. Ce crash mortel ivoirien est aussi le deuxième incident grave pour un hélicoptère de ce type au sein du 3ème RHC après l’atterrissage en urgence d’une machine similaire près de Bar-le-Duc en novembre 2017.

Pour autant la Gazelle demeure un des hélicoptères les plus sûrs de sa catégorie. C’est aussi l’un des appareils les plus omniprésents dans les opérations extérieures françaises autant que lors des exercices nationaux et internationaux. Ce monoturbine léger assure quotidiennement des missions aussi différentes que l’entraînement, la reconnaissance, ou encore les liaisons rapides.
Pour mémoire les premiers exemplaires sont entrés en service voici 45 ans.

Photo © ministère des armées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom