C’est ce que l’on appelle un contrat particulièrement juteux. Le gouvernement suisse a décidé d’ouvrir la compétition en vue du remplacement de ses McDonnell Douglas F/A-18C/D Hornet et des derniers de ses Northrop F-5E/F Tiger II. Cinq avionneurs seulement sont concernés par celui-ci : Boeing, Eurofighter, Dassault Aviation, Lockheed-Martin, et Saab. Les avionneurs des autres pays, notamment chinois et russes en sont totalement exclus.

Le département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (aussi connu comme DPPS) en charge de la sélection du futur avion de combat a donc présélectionné les machines susceptibles de pouvoir remplacer les avions de combat actuellement en service. Et ce n’est pas gagné puisque les McDonnell Douglas F/A-18C/D Hornet et les Northrop F-5E/F Tiger II jouissent dans ce pays d’une excellente réputation !

Les avions en compétition sont donc, encore une fois : le Boeing F/A-18E/F Super Hornet, l’Eurofighter EF-2000 Typhoon, le Dassault Aviation Rafale, le Lockheed-Martin F-35A Lightning II, et le Saab JAS-39E/F Gripen. Mais deux avions semblent d’ores et déjà se détacher et ils sont européens : le Rafale et le Typhoon qui ont tous deux les faveurs des militaires et des décideurs helvètes.

Les essais en vol auront lieu en Suisse d’ici un an, entre mai et juillet 2019. Les cinq jets de combat seront testés en conditions réelles. Pour mémoire ce contrat tourne autour de trente à quarante avions de combat devant servir jusqu’en 2050-2055 minimum. Des compensations industriels sont déjà annoncé comme obligatoires, la Suisse tenant à son indépendance industrielle.
Affaire donc à suivre.

Photo © DDPS.

 

9 COMMENTAIRES

  1. Je pensais que le Gripen (qui semble être relativement suffisant pour un petit pays comme la Suisse ) avait été choisi par les militaires . Est-ce que le vote populaire remet les montres à zéro ?

    • Je crois que oui. Un référendum à annulé ce choix. Pourtant le Gripen parrait comme parfait pour le rôle de chasseur d’un pats isolationniste comme la Suisse.

  2. Ne participant à rien, entouré par aucun ennemi, et ayant une surface à surveiller très réduite, le choix d’un bimoteur à hautes performances apparaît comme un non sens; Le F5 suffisait pour cela ! Le Grippen, voire carrément le Textron Scorpion, serait logique et suffisant.

    • « Entouré par aucun ennemi » on ne sait pas de quoi l’avenir sera fait. Et puis sans penser à une guerre, ils peuvent intervenir aussi pour un détournement d’avion de ligne.

      • c’est sûr, Dimitri. Ça ne vous rappelle pas l’histoire de l’avion de ligne escorté jusqu’à Genève par l’ Armée de l’Air? Les suisses étaient « fermés »…. Un détournement sera traité bien avant le survol de la Suisse… Il faut juste trouver le chasseur des 35 heures ! :))))
        séquence souvenir:
        https://www.rts.ch/info/suisse/5620821-detourne-en-dehors-des-heures-de-bureau-l-avion-a-du-etre-escorte-par-des-forces-etrangeres.html

        • Dès 2020 deux FA18 devront être en mesure de décoller d’urgence 24/24 et 7/7. En outre, Les offres doivent notamment contenir les éléments suivants:
          • calcul du nombre d’avions requis selon le constructeur pour accomplir les
          missions de l’armée de l’air suisse (et notamment de faire voler quatre
          avions en permanence pendant quatre semaines)
          • prix pour 40 et 30 avions, frais logistiques et engins guidés compris
          comme base pour la détermination ultérieure du nombre requis
          • informations et propositions de coopération entre forces armées et
          autorités de passation des marchés
          • indication quant à la possibilité de compensations

      • Le Grippen en effet est un avion correct pour la police du ciel , et répond au besoin de pistes courtes. Il faudrait cependant un avion bien plus performant qu’un Textron Scorpion , un avion au moins supersonique et capable d’emporter un canon automatique , et des missiles

    • Gripen refusé par le peuple par voie de référendum. Le Textron Scorpion peut faire de l’attaque au sol mais, en ce qui concerne la chasse/interception totalement inadapté. Trop lent, pas de radar ni de canon.

  3. Un mirage 2000 aurait été parfait ,mais non il fallait à l’époque un bimoteur, bon on vous propose le rafale ,non maintenant il faut un mono; à merde ! C’est franncsouses ils sont toujours à côté de la plaque.
    Sans rire j’attendrai les 2000-9 d’occasion émiratis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom