Si vous voulez faire enrager un Canadien, et encore plus s’il est passionné d’aviation, une seule chose à faire : parlez lui du Sikorsky CH-148 Cyclone ! Je le sais bien: nous en avons quelques-uns parmi nos lecteurs les plus réguliers et même un dans l’équipe rédactionnelle. En ce mois de juillet 2018 les premiers hélicoptères opérationnels de ce type ont enfin volé, avec juste… dix ans de retard. Et désormais l’état-major canadien indique qu’un de ces nouveaux appareils pourrait rejoindre la Méditerranée orientale à bord de la frégate NCSM Ville de Québec. Le début de la fin pour les vénérables Sikorsky CH-124 Sea King usés jusqu’à la corde.

Pour mémoire c’est en décembre 2008 que le premier vol de cette machine a eu lieu. Sept ans plus tard l’Aviation Royale Canadienne tentait de faire croire qu’elle faisait entrer en service onze machines de ce type mais sans que jamais celles-ci ne volent. En fait Sikorsky et les militaires canadiens ont enchaînés les ennuis et les difficultés sur cet hélicoptère dérivé du S-92 Superhawk.

Mais depuis ce vendredi 13 juillet 2018 il semble bien que tout cela ne soit plus qu’un mauvais souvenir. Ou pas. L’état-major de la marine et de l’aviation royale ont largement insisté sur le fait qu’un de ces hélicoptères allait bientôt être embarqué pour une croisière transatlantique en direction de la Méditerranée orientale. C’est à bord de la frégate NCSM Ville de Québec, un bâtiment de conception et de construction locale, que le CH-148 Cyclone désigné réalisera cette première mission de combat. Car ne nous y trompons pas, l’hélicoptère en question est bien une machine de guerre, destiné en priorité à la lutte anti-sous-marine.
Le Ville de Québec devrait rejoindre les navires des forces de l’OTAN qui croisent dans la région.

Reste que malgré ce joli coup de com’, qui ne trompe d’ailleurs personne, le scandale des Sikorsky CH-148 Cyclone est loin d’être refermé. Pour beaucoup de Canadiens il a marqué la trop grande dépendance du pays vis à vis du puissant voisin et allié américain. Certains n’hésitent désormais plus à demander une réorientation des acquisitions de matériels militaires en direction de l’Union Européenne. Cependant il est des habitudes difficiles à perdre.

Photo © Radio Canada

4 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Je vous invite à bien observer le nez du CH-148 Cyclone qui sera embarqué sur la frégate. Selon des informations parues sur le site de nouvelles 45e Nord. Ca,  » certains Cyclone vont devoir être amputés de leur sonar avant de pouvoir atterrir sur les bateaux . Les sonars risquent en effet d’être heurtés par le système qui permet d’ancrer les hélicoptères au bateau à l’atterrissage, » http://www.45enord.ca/2017/12/des-ch-148-cyclone-de-la-marine-royale-canadienne-incapables-datterrir-sur-les-bateaux/
    Le navire sera sans doute ouvert au public et vous pourrez entendre parler la langue de Molière avec un accent! Cette unité est considérée comme étant bilingue. Le NCSM Ville de Québec (FFH 332) est le second navire à porté le nom de la ville de Québec. Le HMCS Ville de Québec (1er du nom) (K242)/ était une Corvette de la classe Flower. « Le 13 janvier 1943, il coula le sous-marin U‑224 à l’ouest d’Alger » https://www.canada.ca/fr/marine/services/histoire/historiques-navires/ville-de-quebec.html
    J’endosse les dire de Arnaud au sujet des passionné d’aviation canadiens et québécois. Une majorité de mes compatriotes professent une pacifisme naïf, pour ne pas dire un autre mot. Cette attitude explique en partie leur désintéressement envers les questions relatives à la défense du Canada.

  2. Voltaire FR a écrit « cet hélicoptère: Tabarnak » Je comprends le sens de votre commentaire. L’emploi de sacres et de jurons bien québécois par nos cousins français nous amuse mais nous irrite également… »Pour exprimer votre rage, vous êtes mieux de jurer dans vos propres mots, en laissant tout de même chez vous votre célèbre « Et ta mère ! » une insulte inconnue des Québécois qui pourraient vous répondre : « Elle va très bien, merci. » » https://www.dufrancaisaufrancais.com/les-sacres/
    D’autres nations dont le peuple catalan emploient des sacres provenant aussi de la liturgie.
    La saga des Cyclones illustre bien le niaisage `(tergiversation) proverbial du gouvernement fédéral en matière d’achat. Le dossier de renouvellement de nos brise-glaces ou du remplacement de nos CCF-188 constituent de bels exemples.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom