Pour ce premier opus du mois de septembre de notre saga sur les forces aériennes, aéronavales, et terrestres dans le monde direction l’Amérique centrale et plus particulièrement le Mexique. Ce très grand pays a la particularité de posséder une force d’aviation navale très puissance mais sans aucun avion de combat et/ou porte-aéronefs. L’Armada de Mexico est en fait quasi intégralement axé sur trois missions principales : patrouille maritime / lutte anti-sous-marine, recherches et sauvetages en mer, et lutte contre les trafics de stupéfiants et d’êtres humains.

Des missions qui ont véritablement configuré cette étonnante aéronavale dont les rares embarquements concernent des hélicoptères à bords des frégates de classe Allende et des patrouilleurs hauturiers des classes Durango, Oaxaca, et Sierra. De ce fait l’Armada de Mexico dispose d’une flotte importante d’hélicoptères légers.
Ses aéronefs vous sont ici présentés dans l’ordre alphabétique de leurs constructeurs.

  • L’AgustaWestland AW.109 Power, hélicoptère d’entraînement et de recherches-sauvetages, présent à l’été 2018 à hauteur de huit exemplaires des versions AW.109E et AW.109SP.

  • L’Antonov An-32, avion de transport tactique et de lutte anti-incendies, présent à l’été 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version An-32A.

  • Le Beechcraft Super King Air, avion de transport léger et de reconnaissance électronique, présent à l’été 2018 à hauteur de six exemplaires des versions Super King Air 200 et Super King Air 350I.

  • Le Beechcraft T-6 Texan II, avion d’entraînement intermédiaire et avancé et de lutte anti-guérilla, présent à l’été 2018 à hauteur de deux exemplaires de la version T-6C.

  • Le Bombardier Dash 8, avion de transport tactique, présent à l’été 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version Dash 8 Q-200.

  • Le Bombardier Learjet 25, avion d’évacuation sanitaire, présent à l’été 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version Learjet 25D.

  • Le Bombardier Learjet 31, avion de transport d’état-major et de transport de hautes personnalités, présent à l’été 2018 à hauteur de deux exemplaires de la version Learjet 31A.

  • Le Bombardier Learjet 60, avion de transport d’état-major et de transport de hautes personnalités, présent à l’été 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version Learjet 60A.

  • Le Casa C-212 Aviocar, avion de surveillance côtière et de recherches-sauvetages, présent à l’été 2018 à hauteur de quatre exemplaires de la version C-212MPA.

  • Le Casa C-295, avion de transport tactique et de recherches-sauvetages, présent à l’été 2018 à hauteur de six exemplaires des versions C-295M et C-295W.

  • Le Casa CN-235, avion de patrouille maritime et de lutte anti-sous-marine, présent à l’été 2018 à hauteur de six exemplaires de la version CN-235MP.

  • L’Eurocopter AS.565 Panther, hélicoptère de combat maritime, présent à l’été 2018 à hauteur de 14 exemplaires des versions AS.565MB et AS.565MBe.

  • L’Eurocopter EC725 Caracal, hélicoptère de soutien aux opérations spéciales et de recherches-sauvetages au combat, présent à l’été 2018 à hauteur de trois exemplaires des versions EC725UL et H225M.

  • Le Grumman E-2 Hawkeye, avion de surveillance et de guet aérien radar, présent à l’été 2018 à hauteur de trois exemplaires de la version E-2C.

  • Le Gulfstream G.450, avion de transport de hautes personnalités, présent à l’été 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version G.450A.

  • Le Gulfstream G.550, avion de transport de hautes personnalités, présent à l’été 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version G.550A.

  • Le Lancair 235 Legacy, avion de liaisons et de sélection en vol, présent à l’été 2018 à hauteur de huit exemplaires des versions Legacy IV-P, Legacy Super ES, et Legacy 2000.

  • Le Maule MX-7, avion d’entraînement de base, présent à l’été 2018 à hauteur de huit exemplaires de la version MX-7-180.

  • Le MBB Bö-105, hélicoptère de combat maritime, présent à l’été 2018 à hauteur de 10 exemplaires de la version Bö-105CB2.

  • Le MD Helicopters MD-902 Explorer, hélicoptère de reconnaissance et de soutien aux opérations spéciales, présent à l’été 2018 à hauteur de six exemplaires de la version MD-902M.

  • Le Mil Mi-2, hélicoptère de liaisons, présent à l’été 2018 à hauteur de deux exemplaires de la version Mi-2A.

  • Le Mil Mi-17, hélicoptère d’assaut et de recherches-sauvetages, présent à l’été 2018 à hauteur de 26 exemplaires des versions Mi-17V3 et Mi-17V5.

  • Le North American Sabreliner, avion d’évacuation sanitaire, présent à l’été 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version Sabreliner 60.

  • Le Sikorsky UH-60 Blackhawk, hélicoptère d’assaut et de soutien aux opérations spéciales, présent à l’été 2018 à hauteur de 18 exemplaires de la version UH-60M.

  • Le Velmet L-90 Redigo, avion de reconnaissance et de lutte anti guérilla, présent à l’été 2018 à hauteur de huit exemplaires de la version L-90TP.

  • Le Zlin Z-143, avion d’entraînement de base et de voltige, présent à l’été 2018 à hauteur de huit exemplaires de la version Z-143LSi.

Actuellement l’Armada de Mexico se cherche un hélicoptère de combat maritime destiné au remplacement des vieux Bö-105CB2 modernisés au début des années 2000. Après avoir commandé huit Sikorsky MH-60R Seahawk en 2016 ce contrat a été dénoncé par le Congrès américain. Résultat les Mexicains continuent d’utiliser leurs vieux hélicos allemands.
Dans le même temps cette aéronavale a été obligé fin 2017 de ressortir de stockage un de ses vieux Antonov An-32 afin de compenser ses manques en matière de transport. Actuellement elle cherche à acheter deux avions plus gros porteurs.

7 COMMENTAIRES

  1. Merci de vos éclairages toujours passionnants et documentés; Je souhaite juste vous soumettre la correction d’une erreur récurrente chez nos concitoyens: S’il appartient à ce que l’on nomme « l’Amérique latine », le Mexique n’en fait pas moins partie de l’Amérique du Nord, qui est considérée par le monde anglo-saxon comme un continent à part entière comme l’est l’Amérique du Sud. L’Amérique Centrale n’est qu’une mince bande de terre unissant les deux.

    • La présence d’aéronefs, et notamment d’hélicoptères Mil Mi-17, n’a rien de très surprenante au Mexique. On peut y voir deux aspect de la relation de ce pays avec son puissant voisin septentrional : une perte d’influence notable des États-Unis depuis les années 1990 autant qu’une volonté d’indépendance vis à vis de ce pays. Il faut cependant voir que les machines sont russes sont minoritaires actuellement.

        • En fait les États-Unis peuvent faire toutes les pressions possibles si les matériels made-in America sont trop chers les pays se tourneront vers le moins onéreux, et ça risque de jouer en faveur des industriels russes.

    • En effet les Mexicains ont bien possédé des Northrop F-5E/F Tiger mais uniquement jusqu’à l’an dernier et dans la Fuerza Aérea Mexicana et non l’Armada de Mexico. Cette force aérienne sera d’ailleurs traitée dans les prochaines semaines. 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom