C’est un marché d’environ un milliard et demi d’euros que vont devoir se répartir Airbus Helicopters et Leonardo. Le ministère de la défense espagnol a annoncé son intention de commander un total de vingt-trois NH90 Caïman aussi pour les besoins de l’Ejército del Aire, de l’Armada Española, et du FAMET. Il s’agira de remplacer plusieurs modèles différents d’hélicoptères actuellement en service dans ces armes espagnoles. Actuellement ce pays européen aligne déjà des exemplaires, en tant qu’hélicoptères d’assaut et de transport au sein de son aviation terrestre.

Ce sont donc seize NH90-TTH de transport et sept NH90-NFH de combat maritime qui doivent être commandés très prochainement par l’Espagne. Sur le premier lot dix sont destinés au FAMET afin de renforcer ses moyens actuels et les six autres à l’Ejército del Aire. Dans ce second cas il doivent remplacer à l’horizon 2020-2021 les actuels Aérospatiale SA.330J Puma utilisés pour des missions de recherches-sauvetages en mer et les plus anciens des AS.332B Super Puma de soutien opérationnels.

Les sept exemplaires souhaités pour l’Armada Española vont eux devoir remplacer les Agusta-Bell AB-212ASW actuellement utilisés pour les recherches-sauvetages en mer et la lutte anti-sous-marine. Dans le même temps ils permettront de recentrer les actuels Sikorsky SH-60F Seahawk dans le rôle de lutte anti-navire et d’appui aux opérations spéciales.

Ce contrat est clairement symptomatique de ce que va devenir dans les années à venir l’hélicoptère européen coproduit par Airbus Helicopters et Leonardo : le successeur de tout un tas de modèles acquis entre les années 1970 et 1990 et qui arrivent désormais en fin de carrière. Jusque là les acquisitions de NH90 Caïman par ces pays européens se faisaient dans le cadre du contrat de développement initial alors que désormais certains semblent se tourner vers lui en raison de ses qualités réelles.
Ce qui ouvre de véritables options très intéressantes avec l’Allemagne, la France, ou encore la Grèce.

Photo © Airbus Helicopters.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom