Aermacchi M.B.326

Aermacchi M.B.326


Fiche descriptive

Appareil : Aermacchi M.B.326
Constructeur : Alenia Aermacchi S.p.a.
Désignation : M.B.326
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante : Impala/Xavantes
Mise en service : 1962
Pays d'origine : Italie
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Avion d'entrainement et d'attaque légère

Histoire

Aermacchi M.B.326 :
le must pour les "petites" armées

L’Aermacchi M.B.326 fut l’un des principaux chasseurs légers et l’un des meilleurs avions d’entraînement à réaction à avoir été conçu durant ces 50 dernières années. Conçu en 1954, ce biplace d’entraînement à réaction fut appelé M.B.326 d’après le nom de son concepteur : Macchi-Bazzochi. Le premier prototype vola pour la première fois en décembre 1957. L’Aeronautica Militare Italiana reçut le premier des ses 85 Aermacchi M.B.326B en février 1962.

Il présentait des lignes conventionnelles pour un avion d’entraînement avec un cockpit biplace en tandem situé en avant d’une aile monoplan médiane. Doté d’un turboréacteur Rolls-Royce Viper d’une remarquable fiabilité, c’était un avion simple, robuste et extrêmement manœuvrable.

Ne présentant aucun comportement dangereux et ayant des réactions prévisibles, il put remplir sa mission pour tout type de vol. Dans sa version d’entraînement, l’Aermacchi M.B.326B a fournit à l’armée de l’air italienne un superbe avion intermédiaire qui permettait de transformer sur jet les pilotes en formation avant leurs débuts sur des avions plus complexes. Il était aussi beaucoup moins coûteux, dans des missions d’intervention, que des chasseurs bombardiers supersoniques.

Le potentiel d’attaque légère du Aermacchi M.B.326 fut mis au point dès le Aermacchi M.B.326A équipé de points d’emports sous les ailes pour une multitude d’armes dont des pods de roquettes et de mitrailleuses, des bombes et des missiles air-sol. Bien que refusés par l’armée de l’air italienne, les variantes d’attaque au sol ont été livrées au Ghana (7 Aermacchi M.B.326F) et à la Tunisie (8 Aermacchi M.B.326B).

Deux nouvelles versions d’attaque fut spécialement conçue, le M.B.326 G et K. Le premier prototype de la version G décolla pour la première fois en 1967 avec un réacteur Rolls Royce Viper 20 de 1547 kg de poussée plus puissant que le Viper 11 d’origine. Combiné avec un renforcement de certaines parties de la structure, ces changements permirent un doublement de la masse d’armement embarqué par rapport aux versions précédentes. Une paire de canons électriquement actionnés fut ajoutée sur la version monoplace M.B.326K, le stockage de munitions fut placé à gauche dans l’espace vide du deuxième siège. Ces appareils furent vendus à la marine argentine (8 appareils), à l’armée de l’air zaïroise (17) et à la Zambie (23). La version K fut livrée à la police de l’air de Dubaï.

En outre, la firme brésilienne Embraer fabriqua le M.B.326G sous le nom de Xavantes (une tribu indienne) et la société australienne C.A.C. (Commonwealth Aircraft Corporation) a produit le M.B.326H sous la désignation CA-30. L’Afrique du Sud produisit sous licence et sous le nom d’Atlas Impala II, la version M.B.326K, un monoplace d’attaque légère qui a été utilisé lors d’opérations antiguérillas dans ce pays.

Au total, 761 M.B.326 ont été produits. Actuellement une douzaine de force aérienne utilisent encore le petit monoréacteur d’entraînement et d’attaque au sol. C’est pour prolonger cette réussite que le constructeur italien développa une version améliorée M.B.339 qui vola en 1976.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Aermacchi M.B.326K
Envergure : 10.74 m
Longueur : 10.67 m
Hauteur : 3.72 m
Motorisation : 1 réacteur Rolls Royce Viper 632
Puissance totale : 1 x 1814 kgp.
Armement : 2 canons de 30mm
1815 kg de charge offensive
Charge utile : -
Poids en charge : 5443 kg
Vitesse max. : 927 km/h
Plafond pratique : 15000 m
Distance max. : 1500 Km
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Aermacchi M.B.326

Profil Couleur

Profil couleur du Aermacchi M.B.326

Vidéo

Aermacchi MB 326

A voir également

0
A la fin des années 70, la firme SIAI-Marchetti lança sur fonds propres l'étude et le développement d'un nouvel avion à réaction censé pouvoir...

0
Le Pilatus PC-7 est basé sur le modèle du pilatus PC-3.Il vola la première fois le 12 avril 1966. Malheureusement un accident enterra le...

0
En 1948, l'US Air Force souhaita remplacer le valeureux North American T-6. Le projet NA.159de North American fut retenu et un contrat portant sur...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.