Aichi E16A Zuiun ‘Paul’

Aichi E16A Zuiun ‘Paul’


Fiche descriptive

Appareil : Aichi E16A Zuiun ‘Paul’
Constructeur : Aichi Tokei Denki K. K.
Désignation : E16A
Nom / Surnom : Zuiun
Code allié / OTAN : Paul
Variante :
Mise en service : 1944
Pays d'origine : Japon
Catégorie : Hydravions
Rôle et missions : Reconnaissance, Observation

Histoire

Aichi E16A Zuiun ‘Paul’ :
un avion déconcertant

Au moment où l’hydravion Aichi E13A1 ‘Jake’ entrait en service, en 1940, la Marine Impériale passa commande pour son futur remplaçant et s’adressa naturellement au même constructeur. L’étude prit du temps et, quand la guerre dans le Pacifique commença, il devint difficile d’obtenir des moteurs, ceux-ci allant en priorité aux productions en cours. Le prototype ne vola donc pour la première fois qu’en 1942.

L’appareil, comme son prédécesseur, était un monoplan aile basse à deux flotteurs, monomoteur avec deux hommes d’équipage. Mais là s’arrêtait la ressemblance ; le Japon commençait à manquer de matériaux et l’hydravion fut donc construit en métal et en bois (extrémités d’ailes et empennages) avec tous les volets entoilés. Pour le protéger des chasseurs adverses, en l’absence de tout blindage, la firme Aichi avait allégé le plus possible la cellule et opté dérisoirement pour la vitesse ! Comment un hydravion aurait-il pu rivaliser avec un chasseur terrestre ?

Paradoxalement, l’armement était constitué de deux canons de 20 mm dans les ailes et d’une mitrailleuse de 13 mm à l’arrière du cockpit, du jamais vu sur ce type d’appareil, avec emport éventuel de deux bombes de 250 Kg. Pourtant, avec un gros moteur radial à 14 cylindres de 1 300 Ch, le E16A ne pesait que 4 550 Kg à pleine charge.

Après des essais très satisfaisants en août 1943, l’hydravion fut agréé par la marine sous la désignation E16A1 (modèle 11) Zuiun (nuage propice, de bon augure). La production ne démarra que cinq mois plus tard, en janvier 1944 pour les raisons exposées précédemment.

Avec une vitesse de pointe de 440 Km/h à 5500 m, un plafond de 10000 m et une autonomie maximale de 2400 Km, le Zuiun (pour les alliés, Paul) constituait un réel progrès par rapport E13A1 Jake. Engagé pour la première fois aux Mariannes, il fut utilisé à diverses tâches, y compris le bombardement en piqué. Inférieur aux chasseurs adverses, confié à des équipages peu expérimentés, il subit de lourdes pertes et fut relégué, au cours de 1944, au rôle d’avion-suicide.

La production totale de E16A1 Zuiun, de janvier 1944 à août 1945, fut de 256 exemplaires, construits par Aichi (197) et Nihon Hikoki (59). Un prototype de E16A2, plus lourdement armé et avec un moteur de 1560 Ch, vola en 1942, mais son développement fut abandonné.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Aichi E16A1 Zuiun 'Paul'
Envergure : 12.81 m
Longueur : 10.83 m
Hauteur : 4.79 m
Motorisation : 1 moteur Mitsubishi MK8D Kinsei-54 radial
Puissance totale : 1 x 1300 ch.
Armement : 2 canons de 20 mm (ailes)
1 mitrailleuse de 13 mm (arrière habitacle)
2 bombes de 250 Kg (option)
Charge utile : -
Poids en charge : 4550 kg
Vitesse max. : 440 km/h à 5500 m
Plafond pratique : 10000 m
Distance max. : 2400 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Aichi E16A Zuiun ‘Paul’

Profil Couleur

Profil couleur du Aichi E16A Zuiun ‘Paul’

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Durant la Seconde Guerre mondiale l'US Navy fit un usage intensif des avions embarqués et hydravions d'observation et de reconnaissance diurne. Ces appareils permirent...

0
Au moment où l'hydravion Aichi E13A1 'Jake' entrait en service, en 1940, la Marine Impériale passa commande pour son futur remplaçant et s'adressa naturellement...

0
Dès la Première Guerre mondiale la France s'est intéressée à l'hydraviation. Ce concept, né des travaux de l'ingénieur Henri Fabre, fut rapidement adapté pour...