Antonov An-225 Mriya ‘Cossack’

Antonov An-225 Mriya ‘Cossack’


Fiche descriptive

Appareil : Antonov An-225 Mriya ‘Cossack’
Constructeur : Antonov Design Bureau
Désignation : An-225
Nom / Surnom : Mriya
Code allié / OTAN : Cossack
Variante :
Mise en service : 1988
Pays d'origine : U.R.S.S.
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Avion de transport lourd, transport de navette spatiale.

Histoire

Antonov An-225 Mriya ‘Cossack’ :
Le colosse soviétique

C’est en 1985 que le pouvoir soviétique chargea l’avionneur Antonov de développer un avion de transport apte à l’emport de la navette spatiale Bouran. Cette mission était alors dévolue à deux bombardiers Myasishchev M-4 spécialement modifiés. Cependant ce dernier avion était incapable de transporter les éléments, et notamment les puissants propulseurs, des fusées Energia. Un manque lourd pour l’industrie spatiale soviétique qui devait avoir recours à du transport ferroviaire spécial, particulièrement lent, et soumis aux aléas de la météo russe.

Pour cela, un Antonov An-124 fut prélevé sur les chaînes d’assemblage et démonté. L’idée des ingénieurs soviétiques était d’en dériver une version héxaréacteur capable de se poser sur à peu près tous les terrains en dur, y compris les plus courts. Ils travaillèrent donc sur des volets spécialement adaptés, dérivés de ceux équipant les biréacteurs tactiques Antonov An-72. Le nouvel avion fut officiellement désigné An-225.

Extérieurement, il se présentait sous la forme d’un monoplan à aile haute doté de six réacteurs à double flux Lotarev D-18T d’une poussée unitaire de 23 400 kg. L’empennage fut totalement redessiné, sous la forme d’une architecture double dérive, afin de permettre l’emport de la navette. La rampe de chargement arrière fut totalement retiré tandis que l’articulation du nez fut redessiné. Deux bosses furent installées sur le dessus du fuselage, permettant la stabilisation de Bouran. Le cockpit de l’avion fut repensé pour un équipage de quatre : pilote, copilote, navigateur, et spécialiste en chargement.

C’est dans cette configuration que l’Antonov An-225 réalisa son premier vol le 21 décembre 1988. Il fut officiellement baptisé Mriya, qui se traduit en ukrainien par « rêve ». L’immatriculation civile qui lui fut attribuée était CCCP-82060. On le revêtit une livrée blanche relevée d’un liseré rouge.

Rapidement les premiers essais en vol démontrèrent des qualités énormes. A cette époque l’An-225 était le plus grand avion du monde, même si le record d’envergure était toujours détenu par l’hydravion expérimental américain Hughes H-4. Avec une masse maximale au décollage de 600 tonnes c’était l’avion le plus lourd de l’histoire aéronautique. Sa charge marchande de 250 tonnes faisait encore de lui un avion record. L’avion reçut la désignation OTAN de Cossack.

Rapidement les essais en vol commencèrent avec la navette spatiale montée sur le dos. Il fut présenté au public pour la première fois en juin 1989 lors du Salon du Bourget. Cependant la rapide chute de l’URSS sembla sceller le sort de l’Antonov An-225. L’avion vola épisodiquement jusqu’en 1994, année au cours de laquelle l’avion fut stocké et ses réacteurs déposés. Dans le même temps le second An-225, alors en cours d’assemblage, fut stoppé.

Il fallut attendre douze ans pour que l’Antonov An-225 Mriya revoit le jour. L’avion fut remonté par Antonov, sur fonds propres, afin de servir d’avion de transport de fret hors gabarit. Les réacteurs furent révisés et remontés et les essais en vol reprirent. En 2008, l’avion fut officiellement autorisé à reprendre ses vols en Ukraine, en Russie, et jusque dans l’espace aérien européen. Son immatriculation devint UR-82060.

Dans le même temps la Russie chercha à acquérir le second avion, demandant à l’avionneur de terminer son usinage. Finalement après bien des atermoiements le programme de ce second avion fut annulé en 2011, le second Antonov An-225 Mriya était alors finalisé aux trois quarts.

En 2012, le seul Antonov An-225 assemblé fut repeint en blanc et rehaussé de deux liserés jaunes et bleus reprenant les couleurs du drapeau ukrainien. Bien que civil, cet avion fut installé sur une base aérienne ukrainienne.

Il a notamment été mis à contribution, moyennant finances, des militaires français, italiens, et portugais pour des transport de matériels lourds en concurrence des llyushin Il-76 russes. En 2005, l’Antonov An-225 Mriya n’était plus l’avion disposant de la hauteur la plus importante, cela lui ayant été ravi par l’avion de ligne européen Airbus A380.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Antonov An-225 Mriya
Envergure : 88.40 m
Longueur : 84.05 m
Hauteur : 18.10 m
Motorisation : 6 réacteurs Lotarev D-18T
Puissance totale : 6 x 23400 kgp. sans post-combustion.
Armement : aucun
Charge utile : jusqu'à 250000 kg de fret
Poids en charge : 600000 kg
Vitesse max. : 850 km/h à 5900 m
Plafond pratique : 11000 m
Distance max. : 4000 Km à charge maximale
Equipage : 5
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Antonov An-225 Mriya ‘Cossack’

Profil Couleur

Profil couleur du Antonov An-225 Mriya ‘Cossack’

Vidéo

An-225 et Bouran en évolution au Bourget en 1989

A voir également

0
En 1950, Max Holste entreprit l'étude d'un avion à tout faire sous tous les climats, de conception simple et de fabrication aisée, dont l'issue...

0
Le constructeur canadien De Havilland Canada s'est fait une spécialité depuis le début des années 50 dans la conception et la fabrication d'avions de...

0
Au début des années 1980, l'US Air Force et la Maison Blanche estimèrent nécessaire de remplacer les anciens Boeing VC-137D de transport présidentiel. La...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.