Aviatik D.I

Aviatik D.I


Fiche descriptive

Appareil : Aviatik D.I
Constructeur : Österreichisch Ungarische Flugzeugfabrik Aviatik
Désignation : D.I
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1917
Pays d'origine : Allemagne
Catégorie : Chasseurs de la guerre 14-18
Rôle et missions : Biplan de chasse

Histoire

Aviatik D.I :
la merveille viennoise

Durant la Première Guerre mondiale, l’ingénieur autrichien Julius von Berg réalisa quelques-uns des meilleurs avions de combat du conflit. Ceux-ci équipèrent prioritairement la Luftfahrttruppe, l’aviation militaire austro-hongroise, mais également l’aviation allemande. Parmi ces avions figurait un chasseur de grande qualité à même de rivaliser avec les meilleurs machines britanniques et françaises : l’Aviatik D.I.

En 1916, Berg travaillait pour la société austro-hongroise Österreichisch Ungarische Flugzeugfabrik Aviatik, mieux connue sous le simple nom d’Aviatik. Jusque là cantonné à la réalisation d’avions de reconnaissance et d’observation, Berg se lança en septembre de cette année au développement d’un biplan de chasse sous la désignation d’Aviatik 30.19. Un prototype fut construit sur fonds propres par l’entreprise.

Extérieurement, l’avion se présentait sous la forme d’un monoplace monomoteur biplan construit en bois entoilé et contreplaqué. Il était propulsé par un moteur à six cylindres en ligne Austro-Daimler d’une puissance de 185 chevaux, entraînant une hélice bipale en bois. Son architecture générale était très académique avec son train d’atterrissage fixe et son empennage classique. Côté armement , l’Aviatik 30.19 possédait deux mitrailleuses synchronisées Schwarzlose d’un calibre de 8mm. Son prototype réalisa son premier vol le 24 janvier 1917.

A l’issue de ce premier vol, l’Aviatik 30.19 donna naissance à deux autres prototypes, le 30.20 et le 30.21 ayant respectivement un moteur de 160 et 200 chevaux, sans modification majeure de la structure générale du chasseur. Le motoriste était à chaque fois Austro-Daimler. Chacun de ces tests en vol démontrèrent de bonnes qualités de vol, notamment en matière de vitesse ascensionnelle. Très rapidement après la fin de ces essais l’avion fut commandé en série pour les besoins austro-hongrois et il fit son apparition sur le champ de bataille en septembre de la même année.

Le premier lot d’avions était similaire au 30.19 et reçut la désignation officielle d’Aviatik D.I. Assez rapidement, ces avions s’avérèrent à même de damer le pion à bon nombre d’avions alliés comme le Bréguet Type 5 ou le Vickers FB.5 Gunbus, alors en service sur le front oriental. Mais surtout, il s’avéra de plus en plus à même de battre des chasseurs modernes comme le Nieuport Bébé. Par la suite, le D.I subit des chantiers de refonte qui lui firent prendre les allures des Aviatik 30.20 et 30.21 sans toutefois changer de désignation.

Les D.I demeurèrent en service dans les rangs austro-hongrois jusqu’à l’Armistice du 11 novembre 1918. A cette époque plus de 700 exemplaires de ce chasseur léger avaient été produits par Aviatik, mais également par des entreprises comme Lohner, MAG, ou encore Lloyd. Plusieurs D.I furent testés en vol après guerre par les Américains, les Britanniques, et les Français et tous saluèrent les excellentes qualités de cette machine. L’Aviatik D.I donna naissance au sesquiplan D.II.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Aviatik D.I (version 30.21)
Envergure : 8.00 m
Longueur : 6.86 m
Hauteur : 2.48 m
Motorisation : 1 moteur en ligne Austro-Daimler
Puissance totale : 1 x 200 ch.
Armement : 2 mitrailleuses fixes de 8mm
Charge utile :
Poids en charge : 852 kg
Vitesse max. : 185 km/h à 2000 m
Plafond pratique : 4200 m
Distance max. : 350 Km
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Aviatik D.I

Profil Couleur

Profil couleur du Aviatik D.I

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Peu avant le début de la Première Guerre Mondiale, Anthony Fokker débuta la construction de son premier avion, le Fokker Spin et ouvra une...

0
Début 1917, les besoins en chasseurs étaient tels en France que le constructeur Nieuport décida de produire sur fond propre une version améliorée de...

0
Le Bristol Fighter, construit à 4.470 exemplaires entre 1916 et 1926, fut l'un des meilleur chasseurs biplaces de la Première Guerre mondiale. En mars 1916,...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.