Avro Shackleton

Avro Shackleton


Fiche descriptive

Appareil : Avro Shackleton
Constructeur : A.V. Roe & Co. Ltd
Désignation :
Nom / Surnom : Shackleton
Code allié / OTAN :
Variante : type 696
Mise en service : 1951
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Avions de reconnaissance
Rôle et missions : Avion de reconnaissance, de lutte anti-sous-marine

Histoire

Avro Shackleton :
l'infatigable descendant du Lancaster

Extrapolé des Lancaster et Lincoln de la Seconde Guerre mondiale, l’Avro Shackleton fut conçu comme appareil maritime à longue portée, dans le but de contrer les sous-marins soviétiques au cours de la guerre froide. Mais, pendant quarante ans, ses missions se seront diversifiées, il fut employé aussi bien comme plate forme de détection aéroportée que comme avion de patrouille maritime.

Reprenentant l’aile et le train d’atterrissage du Lincoln, le Shackleton était un plus grand, plus rond et mais d’un fuselage de conception nouvelle. Son armement incluait deux canons de 20mm dans le nez, deux dans une tourelle dorsale, et deux mitrailleuses dans la queue plus des bombes ou des grenades sous-marines, selon la mission. Ses moteurs Rolls-Royce Griffon contra-rotatif, créaint un bruit distinctif et ajoutait un haut niveau sonore aux pilotes.

Le Shackleton entra en en service en 1951, dans 7 Squadrons du Coastal Command de la RAF. Les missions qu’effectuaient les avions de ce type, étaient incroyablement longues, inconfortables et fastidieuses. Elles pouvaient parfois se traduire par un affrontement avec un sous-marin ou un bâtiment ennemi. Ils eurent leur début opérationnel pendant la crise de Suez

L’avion a subi deux modifications au cours des premières années. Le MR.2 gagna un radôme semi-escamotable, permettant un balayage de 360° et des changements permettant à l’avion de voler sur trois moteurs. Les sections de nez et de queue furent rallongées et le train d’atterrissage renforcé.

Le Shackleton MR.3 avait des ailerons améliorés, des réservoirs du bout d’aile, un nouveau train d’atterrissage tricycle et un fuselage globalement agrandi. De meilleurs quarts d’équipage, l’amorti du bruit amélioré et un espace approprié de travail et de sommeil furent élaborés en réponse aux plaintes des équipages.

La nécessité de remplacer le Shackleton fut élaboré la première fois au début des années 60. L’arrivée du BAe Nimrod en 1969 était in extremis pour le Shackleton dans la plupart des rôles alloués. Mais il fut concervé et parmi les nombreuses missions qu’accomplit, par la suite, le Shackleton, figura la détection aéroportée et donc 12 Shackletons entrèrent en service en tant que AEW.2 en 1971. De 1974 à 1991, le Shackleton AEW.2 remplit des missions au-dessus de la Mer du Nord, de l’océan arctique et de l’océan atlantique occidental jusqu’à l’arrivée du Boeing E-3 Sentry.

Un total de 185 Shackletons ont été construits de 1951 à 1958.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Avro Shackleton M.R.3
Envergure : 36.53 m
Longueur : 26.62 m
Hauteur : 7.11 m
Motorisation : 4 moteurs Rolls-Royce Griffon 57A
Puissance totale : 4 x 2450 ch.
Armement : 2 canons de 20mm
charge offensive, 4.536 kg
Charge utile : -
Poids en charge : 45360 kg
Vitesse max. : 486 km/h au niveau de la mer
Plafond pratique : 6100 m
Distance max. : 6780 Km
Equipage : 10
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Avro  Shackleton

Profil Couleur

Profil couleur du Avro  Shackleton

Vidéo

Toute l'histoire du Shackleton

A voir également

0
Dans les années qui suivirent la Seconde Guerre Mondiale l'industrie aéronautique française connut un boom technologique sans précédent, et la plus part des constructeurs...

0
Durant l'entre-deux-guerres et la Seconde Guerre mondiale, la Royal Air Force utilisa des avions dits de coopération terrestre. Véritables couteaux suisses de l'aviation militaire...

0
Conçu en vue d'effectuer des missions de reconnaissance à haute altitude au-dessus du territoire soviétique, le Lockheed U-2 se révéla une machine remarquable bien...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.