Avro Vulcan

Avro Vulcan


Fiche descriptive

Appareil : Avro Vulcan
Constructeur : A.V. Roe & Co. Ltd
Désignation :
Nom / Surnom : Vulcan
Code allié / OTAN :
Variante : type 698
Mise en service : 1960
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Bombardiers après 1950
Rôle et missions : Bombardier stratégique

Histoire

Avro Vulcan :
l'imposant bombardier de la famille des "V" britanniques

Une analyse d’après-guerre montra l’importance du bombardement stratégique allié. L’importance grandissante des armes nucléaires a rendu plus impératif la construction de bombardier moderne. La R.A.F. a demandé la conception d’un avion qui pourrait être basé n’importe où dans le monde, pouvoir frapper des cibles jusqu’à 1.700 milles de distance, et transporter une charge offensive importante (5.000 kg) à une altitude élevée (50.000 pieds) et à grande vitesse (500 noeuds). Les trois constructeurs Vickers, Avro et Handley Page proposèrent les bombardiers qui formeront la famille des 3 « V », respectivement : le Valiant, le Vulcan et le Victor.

La caractéristique distinctive principale du Vulcan est sa grande forme d’aile delta, qui résultait du besoin d’une structure intégrale et d’une grande capacité de charge utile. Pour prouver la bonne conception de son projet, la compagnie Avro a construit le 707s, qui était un vulcan à l’échelle 1/3 avec un seul pilote. Le premier modèle de production du Vulcan, le B Mk 1, a volé début 1955, après quelques changements du fuselage et de l’aile. Tandis que le premier prototype du Vulcan étaient propulsé par quatre moteurs Rolls-Royce Avon RA.3 de 3.250 kgp moteurs, une série de mises à niveau de moteur durant toute sa vie a eu comme conséquence une configuration finale composée de quatre Rolls-Royce Olympus 301s de 10.000 kgp, donnant au Vulcan des améliorations significatives en terme de vitesse et de performances générales.

D’autres nombreuses améliorations ont donné naissance au B Mk 1A avec un cône arrière modifié logeant un système électronique de contre-mesures et une modification de l’aile qui avait tendance à se détériorer rapidement. Le B Mk 2 était équipé de moteurs plus puissants que les B Mk 1, d’une aile plus grande, de nouveaux élevons, d’un générateur auxiliaire de bord, d’une perche de ravitaillement en vol, et d’une possibilité d’emport de missiles nucléaires (plus adaptés que les bombes nucléaires). Dans le milieu des années 60, le B.Mk 2 a été adapté comme bombardier conventionnel à longue portée et à basse altitude (du fait du choix des missiles balistiques de sous-marins comme arme de dissuasion). Une variante stratégique de reconnaissance, le SR.2 est apparue en 1973.

Le Vulcan est resté dans le service actif de la RAF jusque dans les années 80. Il porta les surnoms suivants : Iron Overcast, The Tin Triangle. Il fut construit à 134 exemplaires.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Avro Vulcan B Mk 1
Envergure : 30.18 m
Longueur : 29.60 m
Hauteur : 7.11 m
Motorisation : 4 réacteurs Rolls-Royce Olympus Mk 101
Puissance totale : 4 x4990 kgp.
Armement : charge offensive de 9525 kg
Charge utile : -
Poids en charge : 77112 kg
Vitesse max. : 1030 km/h à 12190 m
Plafond pratique : 16765 m
Distance max. : 4830 Km
Equipage : 5
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Avro  Vulcan

Profil Couleur

Profil couleur du Avro  Vulcan

Vidéo

Avro Vulcan

A voir également

0
Le Victor était un bombardier à réaction britannique, le dernier de la lignée des « V bombers »  prévus pour les frappes et la dissuasion...

0
Conçu en 1969 pour remplacer le bombardier B-52, le Rockwell B-1A, un appareil à long rayon d'action doté d'une voilure à flèche variable était...

0
Une analyse d'après-guerre montra l'importance du bombardement stratégique allié. L'importance grandissante des armes nucléaires a rendu plus impératif la construction de bombardier moderne. La...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.