Bachem Ba 349 Natter

Bachem Ba 349 Natter


Fiche descriptive

Appareil : Bachem Ba 349 Natter
Constructeur : Bachem-Werke
Désignation : Ba 349
Nom / Surnom : Natter
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1944
Pays d'origine : Allemagne (IIIe Reich)
Catégorie : Chasseurs de la guerre 39-45
Rôle et missions : Chasseur intercepteur

Histoire

Bachem Ba 349 Natter :
l'avion-fusée jetable

Conçu en 1944 en vue d’assurer la protection des industries et des voies de communication allemandes contre les raids des bombardiers américains, le Natter (vipère) se présentait comme un intercepteur à réaction très performant et d’un coût réduit, sa cellule pouvant être produite en série par de petits ateliers. En effet le Natter, dont la construction n’exigeait que 500 heures de travail, était dépourvu de roues, construit en bois et assemblé à la colle.

Arme de la dernière chance au même titre que le Ohka japonais, le Bachem ne servit néanmoins jamais en opération. Une fois lancé à partir d’une rampe verticale, le pilote rejoignait sa cible grâce au pilote automatique à 11.000 m/mn, propulsé grâce à quatre boosters pendant 10 secondes. Puis pendant 70 secondes à pleine puissance par un moteur fusée, il effectuait une approche pour se placer dans le dos de l’ennemi, foncait sur lui à 800 km/h. Ensuite, il attaquait les bombardiers avec ses roquettes transportées dans son nez. Enfin, sa mission effectuée, le poste de pilotage se séparait du fuselage. Ce dernier et le moteur fussée était récupérés séparément pour être réutilisés.

Les premiers essais commencèrent en octobre 1944, et des lancements sans pilote à bord furent conduits à partir du mois de décembre de la même année. Le seul vol avec pilote s’étant achevé de façon dramatique, le programme fut arrêté alors que 20 exemplaires de série Ba 349A avaient déjà été réalisés.

Seulement 36 Ba 349 Natter furent produits sur la commande de 200 et 10 furent mis en batterie dans les derniers jours de la Guerre sur la base de Kirchheim mais l’approche des tanks américains entraîna leur destruction par les allemands eux mêmes sans qu’aucun de ces missiles pilotés ne puisent servir opérationnellement.

La version suivante, le Ba 349B, rebaptisé Umbau (reconstruit) était dotée d’une dimension supérieure avec une capacité de carburant accrue et un armement supérieur. Seuls trois exemplaires furent achevés. Enfin, une série C encore plus grande était prévue…

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Bachem Ba 349B-1 Natter
Envergure : 3.39 m
Longueur : 6.02 m
Hauteur : 2.24 m
Motorisation : 4 moteurs fusées Schmidding 109-553 pour le décollage et 1 moteur fusée Walter HWK 109-509C1 de 2000 kgp pour l'approche
Puissance totale : 4 x 1200 kgp.
Armement : 4 roquettes Hs 217 Föhn de 73 mm
ou 33 roquettes R4/M
ou 2 canons de 30 mm
Charge utile : -
Poids en charge : 2230 kg
Vitesse max. : 997 km/h
Plafond pratique : 14000 m
Distance max. : 58 Km
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Bachem Ba 349 Natter

Profil Couleur

Profil couleur du Bachem Ba 349 Natter

Vidéo

Bachem Ba 349 Natter

A voir également

0
Ayant acqui une expérience solide dans les appareils de hautes performances grâce à la coupe Schneider (hydravions de course) , Macchi Aeronautica produisit le...

0
En raison de l'avancée de l'armée impériale japonaise, la Royal Australian Air Force, décida la construction rapide d'un chasseur afin de renforcer l'aviation australienne...

0
En 1936, le gouvernement tchécoslovaque passa commande à Frantisek Novotny, alors ingénieur en chef d'Avia, d'un prototype de chasseur léger destiné à assurer des...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.