Beagle Bulldog

Beagle Bulldog


Fiche descriptive

Appareil : Beagle Bulldog
Constructeur : Beagle Aircraft Limited
Désignation :
Nom / Surnom : Bulldog
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1971
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Avion d'entraînement primaire, soutien aux essais en vol, lutte anti-guerilla.

Histoire

Beagle Bulldog :
L'avion d'entraînement britannique bon marché

Dans les années 60 et 70, la Grande Bretagne chercha par tous les moyens à conserver sa place dominante sur le marché international de l’aviation militaire, place qu’elle avait acquis durant les années 40, et qu’elle sut conserver dans la décennie suivante. Néanmoins, le retour en force de l’industrie aéronautique française et l’émergence du savoir-faire italien contraignirent les Britanniques à se recentrer sur des productions plus polyvalentes et surtout plus aisés à vendre au plus grand nombre. A cette époque en effet, l’industrie britannique était absente depuis longtemps du marché des avions d’entrainement primaire, tenu majoritairement à l’époque par de vieux appareils datant tous de la Seconde Guerre mondiale et par le Cessna T-41 Mescalero massivement fourni par le Pentagone. C’est ainsi que naquit un des meilleurs avions léger d’entraînement de cette époque, le Beagle Bulldog.

En 1968 la Flygvapen (force aérienne suèdoise) fit savoir à l’avionneur britannique Beagle qu’elle souhaitait acquérir une version militarisée de son avion de tourisme quadriplace Pup, un des meilleurs avions de ce type à l’époque, alors très présent dans les divers aéro-clubs européens. L’avionneur décida de prélever un avion sur les chaines d’assemblages.

Baptisé Bulldog l’avion se présentait comme un monomoteur monoplan biplace côte à côte disposant d’un train d’atterrissage tricycle fixe. La voilure basse de l’avion, de type cantilever, présentaient un dièdre accentué.  L’une des particularités de l’avion résidait alors dans sa  verrière largable glissant vers l’arrière. Un espace libre fut laissé derrière l’équipage afin de permettre de monter un siège supplémentaire en cas d’utilisation de l’avion pour des missions de liaisons et de communication. Il n’était pas censé être armé mais certaines versions du Bulldog reçurent des armes légères jusqu’à concurrence de 300kg. L’appareil a effectué son premier le 14 février 1971.

Les premiers exemplaires à destination de la Flygvapen entrèrent en service en juillet 1971, alors même que le constructeur Beagle déposait le bilan suite à des difficultés financières. Les activités du constructeur furent repris dans un premier temps par Scottish Aviation, avant d’être finalement intégrées à British Aerospace. Au total la Suède a acquis 78 Beagle Bulldog, qui furent retiré du service en 2009.

La plus grosse commande pour le Bulldog vint de la Royal Air Force qui acheta en 1973 un lot de 130 machines sous la désignation de Bulldog T Mk-1 et les affecta à ses différentes écoles de formation pour l’entrainement des futurs pilotes. Les Bulldog de la RAF servaient aussi au sein de l’Empire Test Pilots School, l’école des pilotes d’essais britanniques, pour l’entrainement de base mais également pour les applications de certaines methodes de pilotage. Lorsqu’ils entrèrent en service les Bulldog T Mk-1 disposaient d’une livrée rouge et blanche, qui laissa place à la fin des années 90 à la livrée noire actuelle des avions d’entrainement britanniques. En 2005 ils ont laissé la place aux Grob Tutor d’origine allemande.

En dehors de ces deux grosses commandes le Bulldog a connu le succès auprès de nombreux clients provenant des pays du tiers-monde ou des nations en voie de développement comme par exemple le Nigeria qui utilise depuis 1976 une trentaine de Bulldog pour des missions d’entrainement primaire armée (avec des paniers à roquettes)  ou encore la Malaisie qui utilisa cette machine aussi bien pour l’entrainement que pour les liaisons jusqu’en 1999.

De nos jours l’aviation maltaise utilise une dizaine de Bulldog pour des missions d’entrainement et de reconnaissance armée. Ces avions proviennent en partie des surplus de la RAF mais également de la police de Hong-Kong qui utilisait ce type d’avion pour l’entrainement et la surveillance urbaine. Le Kenya, le Liban, et la Jordanie utilisent encore des Bulldog de nos jours pour des missions d’entrainement.

Utilisé au total par une quinzaine de pays dans le monde durant plus de trente ans, cet avion s’est taillé une réputation hors du commun auprès de la plus part des jeunes pilotes qui apprirent à voler dessus. En effet le Bulldog est réputé pour pardonner beaucoup les erreurs des apprentis aviateurs.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Beagle Bulldog T Mk-1
Envergure : 10.06 m
Longueur : 7.09 m
Hauteur : 2.28 m
Motorisation : 1 moteur à plat Avco-Lycoming IO-360-A1B6
Puissance totale : 1 X 200 ch.
Armement : Normalement aucun, mais capacité d'emport de 300kg de charges divers (bombes, roquettes, pod-mitrailleuses)
Charge utile : Possibilité d'emporter un passager en troisième place.
Poids en charge : 1065 kg
Vitesse max. : 240 km/h à 1850 m
Plafond pratique : 5700 m
Distance max. : 800 Km à charge maximale
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Beagle Bulldog

Profil Couleur

Profil couleur du Beagle Bulldog

Vidéo

Démonstration de Bulldog maltais en 2003

A voir également

0
Avec l’imminence d’une nouvelle guerre mondiale à la fin des années 1930, Sherman Fairchild, fondateur de l’entreprise Fairchild Engine & Aircraft Corporation, développa une...

0
Mis sur pied en 1927, la Fábrica Militar de Aviones (FMA) construisit sous licence divers avions étrangers destinés à l'armée de l'air argentine tels...

0
Le Pilatus PC-7 est basé sur le modèle du pilatus PC-3.Il vola la première fois le 12 avril 1966. Malheureusement un accident enterra le...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.