Bell 412 / CH-146 Griffon

Bell 412 / CH-146 Griffon


Fiche descriptive

Appareil : Bell 412 / CH-146 Griffon
Constructeur : Bell Helicopter Textron Inc
Désignation : Model 412
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante : AB-412, CH-146, Griffon
Mise en service : 1981
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Hélicoptères
Rôle et missions : Hélicoptère d'assaut, de transport de personnels, de sauvetage, et de soutien aux forces de l'ordre.

Histoire

Bell 412 / CH-146 Griffon :
Le griffon

Il est dans l’histoire de l’aviation des machines qui auront vraiment marqué leur temps au point même pour certaines d’entre elles de devenir des symboles populaires forts. Le Bell UH-1 Iroquois est l’un d’entre eux, et il est très étroitement lié à l’engagement américain dans la Guerre du Viêtnam  puis dans tous les conflits dans lesquels les États-Unis prirent part jusqu’à Tempête du Désert. Passé de monoturbine à biturbine, le Huey a toutefois commencé à sérieusement vieillir avec l’apparition de nouveaux hélicoptères tactiques comme le Sikorsky UH-60 ou les versions les plus modernes du Super Puma français. Il fallait rapidement que son concepteur, Bell, réagisse. Dans le même temps le marché des hélicoptères civils et paramilitaires s’est énormément développé dès la fin des années 70. C’est en partant de ces deux principes que l’hélicoptériste a lancé une version totalement repensé du Huey, le Bell 412.

Les études de faisabilité du nouvel appareil furent lancées dès 1977 lorsque le constructeur préleva deux Bell 212, la version civile de l’UH-1N biturbine notamment en service au sein de l’US Marines Corps, des chaines de montage. Les ingénieurs de Bell décidèrent tout d’abord de renforcer la queue de l’appareil, de redéfinir le cockpit, de renforcer les structures de protection de l’appareil mais surtout de changer son rotor principal en le portant à quatre pâles. Les ingénieurs de Bell choisirent alors pour propulser leur nouvelle machine un turbomoteur Twin-Pac, issu du turbopropulseur PT6 de Pratt & Whitney, un propulseur équipant bon nombre d’avions comme le Beechcraft King Air ou le Pilatus PC-7. L’idée de monter un tel turbomoteur était révolutionnaire car il permettait de faire de substantielles économies de développement tant de la part de Bell que de Pratt & Whitney, et en outre le Twin-Pac était particulièrement peu gourmand en matière de carburant. Les patins de train d’atterrissage, le rotor principal, et le nez de l’hélicoptère, et certaines pièces du cockpit faisaient massivement appel aux matériaux composite dont le principal, le kevlar ne s’était pas encore démocratisé. Bell utilisa même du nomex, un tissu composite particulièrement ignifugé pour l’intérieur de son prototype qui devait également servir d’appareil de démonstration pour les futurs clients.

Le premier vol du nouvel appareil, désigné Bell 412, eu lieu août 1979, et les premiers exemplaires entrèrent en service en 1981. A cette époque l’US Army n’était pas interressé par un nouvel hélicoptère de transport tactique, et l’US Marines Corps ainsi que la Navy et l’Air Force se contentaient très bien de leurs UH-1N. Seul l’US Coast Guard semblait en mesure d’acquérir des Bell 412, mais les gardes-côtes américains avaient déjà fait leur choix : le Dauphin 2 français.

L’avenir militaire du 412 semblait donc s’orienter vers l’exportation. L’un des premiers clients important du Bell 412 fut l’Indonésie qui en 1983 recherchait un appareil pour remplacer ses vieux Sikorsky S-58 et épauler ses Puma. La force aérienne indonésienne sélectionna rapidement le Bell 412 mais exigea que l’appareil soit fabriqué sous licence localement par l’avionneur national Nurtanio. Les Bell 412 indonésiens prirent la désignation de NB-412 et furent livrés à toutes les composantes militaires et étatiques du pays. Nurtanio fabriqua en outre des 412 militaires pour le compte des Philippines et du Sri Lanka.

En 1984 Bell passa un autre accord de licence pour son 412, cette fois-ci avec l’un de ses plus fidèles partenaires, l’italien Agusta. La version transalpine de l’hélicoptère allait s’appeler Agusta-Bell AB-412. Cette accord de licence permit l’achat de l’AB-412 par plusieurs composantes militaires et étatiques italienne donc la Guardia di Finanza (les douanes italiennes) et l’Aviazione Navale qui pour cette dernière utilise toujours l’AB-412 pour des missions de reconnaissance anti-sous-marine et de SAR (Search And Rescue, recherche et sauvetage) notamment à bord du porte-avion Garibaldi. Les AB-412 militaire italiens ont été rebaptisés Griffone, Griffon en français. Un nom de baptème qui va suivre le Bell 412.

Mais le plus important utilisateur de Bell 412 est la force aérienne canadienne qui a acheté en 1994 un lot de 85 appareils suivit un an plus tard de quinze autres hélicoptères. Les cent Bell 412 canadiens sont localement désignés CH-146 Griffon, et servent aussi bien pour des missions de transport de troupes au profit des forces terrestres, que pour des évacuations sanitaires, ou encore pour des missions à caractère paramilitaires. Les CH-146 ont été remotorisés avec une version plus puissante du PT6. En 1997, alors que les CH-146 étaient en phase de livraison, Bell reçu une commande historique, car symbolique d’un pays qui n’avait jamais utilisé de Huey, le Royaume Uni.

En effet la Royal Air Force recherchait un hélicoptère d’entrainement avancé afin de servir au sein du Defence Helicopter Flying School, et ainsi d’épauler les Eurocopter AS-350 en service dans cette école. Au total ce sont onze machines qui ont été achetés et baptisés Griffin (toujours Griffon en français) HT Mk-1. En 2003 la RAF a acquis un second lot de Bell 412, mais cette fois ci pour des missions de liaisons, de transport léger, et de C-SAR (Combat – Search And Rescue, resco dans le jargon français) depuis la base d’Akrotiri sur l’île de Chypre. Ces Griffin HAR Mk-2, qui servent au sein du Squadron 84, ont appuyé les opérations de l’ONU au Sud-Liban à l’été 2006. Les Griffin HAR Mk-2 sont les seuls hélicoptères de la RAF suscéptibles d’emporter des paniers à roquettes.

Actuellement plus de 700 Bell 412 servent dans le monde entier, dont plus de la moitié au sein de forces armées ou de services de secours ou de police. Dans ce dernier cas il est a signaler l’unique Bell 412HP du Los-Angeles Police Department (police de Los Angeles) qui a été spécialement modifié afin de servir exclusivement auprès du SWAT (genre de GIGN local) et notamment qui fut le premier Bell 412 civil à être doté d’un système de vol par vision nocturne, mais aussi le premier Bell 412 civil à disposer de plaque de blindage sous le plancher. Cet hélicoptère est utilisé pour des missions antiterroriste. De son côté la police de New-York utilise deux Bell 412 pour des missions SAR dans le port de Big Apple. Il est a noté que le Bell 412 a échoué à plusieurs reprise pour la dotation de forces de police, notamment à Baltimore, Londres, et Budapest, à chaque fois face au même hélicoptère, l’Eurocopter EC-145.

Le Bell 412 a su démontré depuis son entrée en service sa totale polyvalence, même s’il demeure l’un des hélicoptères les plus modernes, car sans cesse remis à niveau. Sa construction en série continue, et le tout nouvel UH-1Y, le Venom des Marines, lui doit beaucoup, notamment son fameux rotor quadripale composite. Il aura également permit à son constructeur de continuer l’aventure du Huey, une aventure commencé en 1956 avec le prototype XH-40. Plus d’un demi-siècle plus tard ses descendants sont toujours fabriqués en série.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Bell CH-146 Griffon
Envergure : 14.00 m (diamètre du rotor principal)
Longueur : 17.10 m
Hauteur : 4.60 m
Motorisation : 2 turbomoteurs Pratt & Whitney PT6T-3D
Puissance totale : 2 x 1655 ch.
Armement : Possibilité d'emporter une mitrailleuse GPMG de 7.62mm tirant par l'embrasure de la porte.
Charge utile : 12 soldats équipés ou 6 civières et un médecin
Poids en charge : 5355 kg
Vitesse max. : 260 km/h à 1800 m
Plafond pratique : 6100 m
Distance max. : 650 Km à charge maximale
Equipage : 3
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Bell 412 / CH-146 Griffon

Profil Couleur

Profil couleur du Bell 412 / CH-146 Griffon

Vidéo

Décollage d'un Bell 412

A voir également

0
En 1965, un projet d'hélicoptère d'assaut, destiné à remplacer les UH-1 Huey de conception ancienne fut mis en place aux USA. Mais le programme...

0
L'arrivée sur le marché d'un nouvel hélicoptère est toujours un évènement mais quand celle-ci se double de l'apparition d'un concept inédit on peut alors...

0
S'ils ont été sporadiquement utilisés durant la Seconde Guerre mondiale, c'est vraiment durant les conflits de la première moitié des années 50 que les...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.