Beriev Be-12 Chaika ‘Mail’

Beriev Be-12 Chaika ‘Mail’


Fiche descriptive

Appareil : Beriev Be-12 Chaika ‘Mail’
Constructeur : Beriev Design Bureau
Désignation : Be-12
Nom / Surnom : Chaika
Code allié / OTAN : Mail
Variante :
Mise en service : 1965
Pays d'origine : U.R.S.S.
Catégorie : Hydravions
Rôle et missions : Lutte anti-sous-marineRecherche et sauvetage

Histoire

Beriev Be-12 Chaika ‘Mail’ :
l'un des derniers hydravions russes

Le Be-12 était un hydravion de lutte anti-sous-marine. Son premier vol eut lieu en octobre 1960 et sont entré en service se situe en 1965. Le Be-12 fut l’un des derniers hydravion dans le service actif militaire russe. Au début son rôle était la lutte ASM en patrouille, mais quand de nouveaux missiles ont permis aux sous-marins de l’US Navy de rester plus loin des côtes, le Be-12 fut converti dans des missions de recherche et de sauvetage dans divers secteurs, comme le Kamchatka (Be-12PS). Il fut utilisé également pour différentes tâches comprenant l’exploration arctique et sibérienne, l’exploration de ressource et la recherche géophysique. Il resta longtemps en service dans la marine soviétique en Mer du Nord, en Mer Noire et en mer Baltique.

Le Be-12 prend ses origines dans le Be-6 à moteurs en étoile alors en service qu’il devait remplacé, car il hérita de dérives ovales jumelles et « d’ailes de mouette ». Cette configuration permettait aux moteurs et aux propulseurs de rester loin de la surface de l’eau réduisant au minimum le danger de corrosion. Il s’agissait d’un hydravion amphibie doté de turbopropulseurs. Cet appareil disposait d’un train à roues qui lui permettait d’opérer depuis la terre.

Il était équipé d’un compartiment d’arme interne et de 4 pylônes sous voilure. Un petit radôme dans le nez accueillait un radar de recherche. Le Be-12 n’avait pas d’armement en tourelle, mais il emportait un magnétomètre Sting monté dans la queue lui permettant de détecter les sous-marins à des profondeurs très importantes. Le Mail pouvait accueillir près de 5.000 kg d’armement divers (bombes, mines, torpilles et charges de profondeur).

Environ une centaine d’exemplaires furent construits. Quelques exemplaires sont toujours en service aujourd’hui. Le Be-12 fut également utilisé par le Vietnam, et pendant quelques années un petit nombre vola sous les couleurs égyptiennes, mais sous commandement soviétique. La désignation de l’OTAN fut « Mail » alors que l’appellation russe était « Chaika» (mouette). Il battit plusieurs records de capacité d’emport dans les années 70.

Le Be-12P-200 a été conçu sur la base du Be-12 et a été utilisé comme laboratoire de vol pour la génération Be-200. La modification du Be-12 était destiné aux opérations de lutte contre l’incendie. Le Be-12P-200 a été testé en 1996, et pendant les étés de 1997 et 1998, il a été, avec succès, utilisé contre les feu de forêt dans les régions d’Irkoutsk et de Khabarovsk.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Beriev Be-12
Envergure : 32.91 m
Longueur : 29.18 m
Hauteur : 6.68 m
Motorisation : 2 turbopropulseurs Ivchenko AI-20D
Puissance totale : 2 x 4190 ch.
Armement : 5000 kg de charges diverses
Charge utile : -
Poids en charge : 39400 kg
Vitesse max. : 547 km/h à 1500 m
Plafond pratique : 9000 m
Distance max. : 2168 Km
Equipage : 10
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Beriev Be-12 Chaika ‘Mail’

Profil Couleur

Profil couleur du Beriev Be-12 Chaika ‘Mail’

Vidéo

Beriev Be-12 Chayka

A voir également

0
Parmi les plus anciennes sociétés aéronautiques encore existantes, Piaggio Aero Industries tire son origine de l'ancienne Rinaldo Piaggio SpA implantée à Gênes en Italie....

0
Doté d'une coque d'hydravion et mû par deux volumineux propulseurs à pistons montés dans des nacelles sur les ailes, le Canadair CL-215 est un...

0
Né en 1895 à Oneonta, dans l’État de New-York, Sherman M. Fairchild complète des études universitaires en génie et s’intéresse particulièrement à la photographie...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.