Blackburn B-20 Nutcracker

Blackburn B-20 Nutcracker


Fiche descriptive

Appareil : Blackburn B-20 Nutcracker
Constructeur : Blackburn & General Aircraft Ltd.
Désignation : B-20
Nom / Surnom : Nutcracker
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1940
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Hydravions
Rôle et missions : Reconnaissance, patrouille maritime (Expérimental)

Histoire

Blackburn B-20 Nutcracker :
un secret inutilement bien gardé

Le Blackburn B-20 répondait à la directive R1/36 de l’Air Ministry réclamant pour la RAF, en mars 1936, un hydravion de reconnaissance et de patrouille maritime à très long rayon d’action. L’avantage – et l’inconvénient – de ce type d’appareil était que si les « pistes » de décollage et d’atterrissage ne posaient aucun problème de longueur, d’entretien ou de localisation, les caractéristiques et performances étaient gravement dépendantes des flotteurs et de l’éloignement des hélices du milieu liquide. Tandis que Short, Supermarine et SaRo étudiaient leurs prototypes, le major J.D. Rennie mit au point une formule révolutionnaire, inspirée par l’hydravion – chasseur allemand d’Oskar Ursinus en 1916, à flotteurs escamotables.

Posé sur l’eau, l’engin reposait sur la partie basse du fuselage qui faisait office de flotteur axial, équilibré par des balancines pivotantes en extrémités d’ailes. En vol, ces dernières se replaçaient en bout de voilure et l’élément de fuselage-coque se rétractait par vérins, redonnant à l’appareil un aspect classique en limitant les effets négatifs de traînée importante ; cette disposition induisit le surnom familier de « nutcracker » (casse-noix). Destiné à de longs vols de veille, le B-20 avait été étudié avec soin par son concepteur. Sept membres d’équipage devaient prendre place à bord : 2 pilotes, 1 navigateur, 1 radio, 1 bombardier, 1 observateur et 1 ingénieur, aussi l’hydravion présentait des compartiments utilisés comme poste de commandement, chambre de veille, bureau de travail, placard de rangement et espace de repos à six couchages. Une partie du personnel navigant devait également actionner l’armement défensif prévu mais jamais monté, qui consistait en huit mitrailleuses cal. 30 (7,62 mm) réparties en deux dans la tourelle avant, deux en tourelle dorsale, et quatre en tourelle de queue. Des moteurs Rolls-Royce à 24 cylindres en X étudiés spécialement pour lui, avec les charges offensives de 8 bombes de 113 Kg, enfermées dans les nacelles, firent du Blackburn B-20 un appareil si spécial qu’il obtint le classement « secret » jusqu’à la fin de la guerre, alors que le projet fût abandonné bien auparavant, et qu’il n’engendra d’autre part aucune émulation.

Le premier vol eut lieu à la fin mars 1940 et sembla donner suffisamment satisfaction pour commencer la construction d’un second prototype. Une autre série d’essais débuta le 7 avril 1940 sur la rivière Clyde, avec 5 hommes à bord. Au cours d’un test à grande vitesse, le dysfonctionnement d’un moteur et la brutale vibration d’un aileron provoquèrent l’écrasement de l’hydravion et la mort de 3 membres de l’équipage, dont le pilote d’essai, le flight lieutnant Bailey.

En dépit de cet accident, la formule paraissait pourtant prometteuse et susceptible d’un développement positif, mais l’époque et l’extrême urgence des besoins immédiats de la RAF condamnèrent le projet à un abandon définitif. A la fin de la guerre, les premiers avions à réaction annonçaient une ère nouvelle et le déclin sans rémission de l’hydravion.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Blackburn B-20 'Nutcracker'
Envergure : 25.00 m
Longueur : 21.20 m
Hauteur : 7.65 m
Motorisation : 2 moteurs Rolls-Royce Vulture 24 cylindres en X
Puissance totale : 2 x 1720 ch.
Armement : 8 mitrailleuses de 7.62 mm
8 bombes de 113 Kg
(prévu)
Charge utile : -
Poids en charge : 16000 kg
Vitesse max. : 490 km/h à 4600 m
Plafond pratique : 4800 m
Distance max. : 2400 Km
Equipage : 7
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Blackburn B-20 Nutcracker

Profil Couleur

Profil couleur du Blackburn B-20 Nutcracker

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Au cours de l'année 1943, pendant la guerre du Pacifique, le constructeur britannique Saunders-Roe proposa aux autorités un projet d'hydravion de chasse à réaction,...

0
Dès 1915, les responsables de la société Hansa-Brandeburg plaident auprès des amiraux allemands la cause des hydravions de chasse. L'idée de cette jeune entreprise...

0
Au début des années 50, l'US Navy s'opposa à l'US Air Force dans la politique de dissuasion américaine. Les généraux américains estimaient alors que...