Blohm und Voss Bv 138

Blohm und Voss Bv 138


Fiche descriptive

Appareil : Blohm und Voss Bv 138
Constructeur : Blohm und Voss
Désignation : Bv 138
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1939
Pays d'origine : Allemagne (IIIe Reich)
Catégorie : Hydravions
Rôle et missions : Hydravion de reconnaissance

Histoire

Blohm und Voss Bv 138 :
l'hydravion allemand chasseur de convois

Le Blohm und Voss Bv 138 servit avant tout en mer Baltique, dans le nord de l’Atlantique et dans l’Arctique, les zones parcourues par les convois alliés. Il fut l’un des avions de reconnaissance maritimes les plus valables de la Luftwaffe

Le prototype de l’hydravion Bv 138 vola pour la première fois en juillet 1937. Les autres prototypes furent modifiés au niveau des ailes et de la coque, la production du modèle Bv 138A démarra fin 1939 avec 22 exemplaires. L’avion se présentait sous la forme d’un hydravion à coque centrale, muni d’ailes hautes et doté d’un fuselage bipoutre et par l’installation de trois moteurs. Le troisième moteur occupait une position centrale, au-dessus des ailes.

Sa mise au point fut assez lente et il n’arriva sur le front qu’à partir de avril 1940 et sa construction fut stoppée au milieu de l’année 1943. Cet hydravion opéra jusqu’à la fin de 1942, en étroite collaboration avec les submersibles, et contribua de manière valable à la lutte acharnée menée par l’Allemagne afin de couper les lignes de ravitaillementt maritimes vers la Russie.

Hydravion à coque tri-moteur de reconnaissance maritime, ils furent employés pour de la surveillance maritime sur de longues distances, mais aussi pour du transport de passagers en Norvège. Cet hydravion, lent mais solide et robuste, sera employé pour accompagner des convois, de la surveillance maritime et de la destruction de navires en Europe du Nord et en Méditerranée. Certains seront aussi convertis pour du déminage, et la plupart étaient aptes au catapultage.

Les versions suivantes sont le Bv 138B équipé de tourelles défensives, et la version la plus répandue est le Bv 138C dont la production est de 227 exemplaires entre 1941 et 1943. La meilleure version, le Bv 138C, connut de bons résultats en localisant et poursuivant les convois du Cap Nord.

Surnommé le « sabot volant », le Bv 138 remplaça le Do18 bien que de la même génération. Il fut construit à 279 exemplaires

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Blohm und Voss Bv 138C-1
Envergure : 26.92 m
Longueur : 19.65 m
Hauteur : 5.90 m
Motorisation : 3 moteurs Junkers Jumo 205
Puissance totale : 3 x 880 ch.
Armement : 2 mitrailleuses de 7.92mm
2 canons de 20 mm
300 kg de bombes
Charge utile : -
Poids en charge : 14500 kg
Vitesse max. : 285 km/h
Plafond pratique : 5000 m
Distance max. : 4295 Km
Equipage : 5
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Blohm und Voss Bv 138

Profil Couleur

Profil couleur du Blohm und Voss Bv 138

Vidéo

Ravitaillement d'un Bv 138

A voir également

0
Bien que de ressemblance familière, il ne s'agit pas d'un Mitsubishi "Zero" équipé d'un flotteur axial et de balancines. L'appareil est issu de la...

0
Fin 1931, la Royal Australian Navy fit savoir à l'avionneur Supermarine qu'elle recherchait un nouvel hydravion de recherche et de sauvetage issu de l'appareil...

0
Durant la Seconde Guerre Mondiale, l'empire nippon fit un usage particulièrement intensif des hydravions à coque pour des missions aussi différentes que la lutte...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.