Boeing-Sikorsky RAH-66 Comanche

Boeing-Sikorsky RAH-66 Comanche


Fiche descriptive

Appareil : Boeing-Sikorsky RAH-66 Comanche
Constructeur : Boeing-Sikorsky
Désignation : RAH-66
Nom / Surnom : Comanche
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 2009
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Hélicoptères
Rôle et missions : Hélicoptère de combat et de reconnaissance

Histoire

Boeing-Sikorsky RAH-66 Comanche :
l'hélicoptère d'attaque furtif

Le Comanche provient d’une demande veille de 20 ans de l’U.S. Army, le programme LHX (Light Helicopter Experimental), concernant un hélicoptère biplace de reconnaissance armée et de combat, destinés à remplacer le AH-1 Huey Cobra et le OH-58 Kiowa. Les firmes Boeing et Sikorsky, associées dans ce programme, ont reçu en 1991 une commande pour quatre prototypes appelés YRAH-66, commande ensuite réduite à deux exemplaires. Le premier appareil a volé le 4 janvier 1996.

Le RAH-66 (Reconnaissance Attack Helicopter), a été de fait conçu comme le chasseur furtif F-117, et renvoie de manière éparse les ondes radar qu’il reçoit grâce à ses formes épurées. Il est également recouvert de matériaux composites absorbant les ondes radar. Enfin son train d’atterrissage, importante cause d’ écho radar, est rétractable, et son armement emporté en soute, comme sur le F-22. Grâce à tout cela, sa signature radar est plus de 600 fois inférieure à celle du AH-64 Apache.

Le Comanche possède aussi une signature thermique réduite car les gaz d’éjection sont mélangés à de l’air froid, et ce grâce à un suppresseur de rayonnement infrarouge intégré dans la poutre de queue.Sa discrétion acoustique est aussi optimale grâce à un rotor à 5 pales ayant un bruit moins significatif que l’habituel « whoop-whoop ». De plus, le rotor anticouple arrière a été spécialement caréné pour limiter les interactions acoustiques de l’ appareil. L’approche d’une cible est alors facilité de 40% par rapport à l’Apache.

Il dispose d’ un canon de 20mm intégré dans la tourelle et rétractable et de 2 soutes pouvant emporter des missiles AGM-114 Hellfire ou AIM-92 Stinger, ou encore un panier à roquettes de quatre Hydra 70 FFARS. Ceci constituant un emport trop faible par rapport à l’Apache en version d’attaque.Pour palier à ce problème d’emport, le Comanche peut recevoir deux systèmes externes d’armement et de carburant appelés EFAMS (External Fuel and Armament Management System). Chacune de ces « ailes » non portantes comporte quatre points d’attache supplémentaires, mais au prix d’une augmentation dramatique de l’écho radar sans pour autant amener l’emport au niveau de celui de l’Apache.

Ce programme est provisoirement suspendu à cause des délais de mise en service trop long (vers 2009) et un coût supérieur aux prévisions (13 millions d’euros). Les fabrications prévues, concernaient initialement 1.292 exemplaires, ont été réduites à 1.070 RAH-66 Comanche. A suivre.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Boeing Sikorsky RAH-66 Comanche
Envergure : 11.89 m (diamètre du rotor principal, largeur : 2.31 m)
Longueur : 13.20 m
Hauteur : 3.39 m
Motorisation : 2 turbomoteurs T800-LHTEC-801
Puissance totale : 2 x 1432 ch.
Armement : 1 canon rotatif Gatling à triple tubes de 20 mm
6 missiles antichars AGM-114 Hellfire
12 missiles air-air AIM-92 Stinger ou panier à roquettes Hydra 70 FFARS
Charge utile : -
Poids en charge : 5600 kg
Vitesse max. : 324 km/h
Plafond pratique : 0 m
Distance max. : 2330 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Boeing-Sikorsky RAH-66 Comanche

Profil Couleur

Profil couleur du Boeing-Sikorsky RAH-66 Comanche

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Après le succès limité du BK-117, il était évident pour les responsables d'Eurocopter que trouver un successeur ne serait pas très difficile. Seulement voilà...

0
Le Mi-6 fut la réponse à un projet d’hélicoptère capable de transporter des camions, des véhicules chenillés, des installations pétrolières et d’autres charges encombrantes...

0
Le 1er janvier 1970, les sociétés françaises Sud Aviation et Nord Aviation fusionnèrent pour donner naissance à la SNIAS, la Société Nationale Industrielle Aéronautique...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.