Boulton Paul P.75 Overstrand

Boulton Paul P.75 Overstrand


Fiche descriptive

Appareil : Boulton Paul P.75 Overstrand
Constructeur : Boulton Paul Aircraft Ltd.
Désignation : P.75
Nom / Surnom : Overstrand
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1934
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Bombardier diurne

Histoire

Boulton Paul P.75 Overstrand :
un bombardier très innovant

En 1925, l’Air Ministry émit une spécification concernant un bombardier de jour à moyen-long rayon d’action. Quatre avionneurs furent contactés : Boulton-Paul, Fairey, Handley-Page, et Vickers. La Royal Air Force précipita toutefois le programme et chargea le premier de ces constructeurs de réaliser un prototype. En effet celle-ci était alors en quête d’un appareil pouvant au plus vite remplacer des avions datant pour la plus part de la Première Guerre Mondiale. C’est ainsi que naquit l’Overstrand.

En mars 1926, Boulton-Paul présenta son prototype. Il s’agissait d’un bimoteur biplan à cinq places disposant d’une gouverne de profondeur équipée d’une servocommande, une grande première, et d’un train d’atterrissage renforcé par deux pistons hydrauliques, autre nouveauté pour un aéronef. Baptisé Sidestrand, l’appareil effectua son premier vol en juin 1926. La structure de l’avion était totalement en bois et toile, à l’exception du dit train d’atterrissage. Rapidement le Sidestrand fut commandé en série par la RAF qui affecta ses avions au sein du Squadron 101. Trois séries différentes de Sidestrand furent construites, avec à chaque fois des versions différentes de moteurs en étoile Bristol Jupiter.

Malgré des capacités en vol extraordinaires notamment dans les domaines de la maniabilité et de la vitesse, l’avion réussissant même à rivaliser avec certains chasseurs comme le Sopwith Camel alors en phase de retrait, la Royal Air Force demanda à l’avionneur de concevoir une version améliorée du Sidestrand. En effet les opérations et manœuvres menés par les pilotes du Squadron 101 mirent en lumière la nécessité de disposer d’un avion plus protecteur pour ses équipages, et mieux armé. Pour ce nouvel avion, le constructeur utilisa un Sidestrand Mk-III comme prototype et lui ajouta plusieurs nouveautés très innovantes : un poste de pilotage clos et chauffé, des plaques de blindage sur la partie supérieure du fuselage, un pare-brise de protection à l’avant de la tourelle défensive arrière, et un système de pilotage automatique. Le nouvel avion fut également remotorisé avec des Bristol Pegasus en étoile. Il emportait une charge offensive plus lourde que celle du Sidestrand de série de l’ordre de 40%. Mais l’amélioration la plus significative reste la tourelle avant hydraulique, blindée et largement vitrée. Disposant d’une mitrailleuse Lewis, cet équipement était totalement novateur non-seulement pour un bombardier britannique, mais également pour n’importe quel avion militaire dans le monde. Il allait devenir la marque de fabrique du constructeur.

Désigné Overstrand par Boulton-Paul, l’avion fit son vol inaugural en mai 1933 et commença rapidement à impressionner l’état-major britannique, mais aussi celui de la Force Aérienne Belge. Cette dernière étudia la possibilité d’acquérir des Overstrand en 1934 afin de soutenir ses unités de Fairey Fox. Néanmoins la configuration biplan du nouveau bombardier britannique rebuta les Belges qui annulèrent l’étude de ce marché. En Grande-Bretagne les Overstrand prirent rapidement la place des derniers Sidestrand. En 1936, quatre machines furent détachés afin de former l’ossature du nouveau Squadron 144 qui devait effectuer des missions de bombardement mais aussi de patrouille au-dessus de la Mer du Nord afin de surveiller et éventuellement de frapper rapidement le territoire allemand, en raison de la montée en puissance du régime nazi.

Malgré son fort blindage et son armement défensif relativement important, l’Overstrand semblait trop fragile pour ce type de missions, surtout depuis l’entrée en service de chasseurs comme les Heinkel He-51 dans la Luftwaffe. L’émergence de nouveaux avions de combat en Allemagne, tel le Messerschmitt Bf-109 ou le Heinkel He-111, conduisit l’état-major britannique à revoir sa doctrine d’emploi du bombardier. C’est ainsi qu’en 1938, les Overstrand du Squadron 101 laissèrent la place aux Bristol Blenheim, tandis que ceux qui volaient encore au sein du Squadron 144 furent relevés par des Armstrong-Whitworth Whitley.

Toutefois, les Overstrand ne cessèrent pas définitivement de servir au sein de la RAF, et furent versés à une unité d’entraînement, la 3rd Flight Gunnery School, chargée de la formation des équipes de DCA de la Royal Army et des unités de défense côtière. Les Overstrand furent alors totalement désarmés, et la tourelle avant servit alors de poste d’observation pour les instructeurs et examinateurs. Ils servirent jusqu’en juillet 1941, date à laquelle ils furent déclarés obsolètes.

L’Overstrand est le premier aéronef à disposer d’une tourelle hydraulique, un outil conçu par Boulton-Paul et que l’on retrouva durant toute la Seconde Guerre Mondiale sur de nombreux types d’avions britanniques différents, tels les Boulton-Paul Defiant, Handley-Page Halifax, ou encore les Avro Manchester. L’appareil est donc resté dans l’histoire comme l’une des premières machines prenant réellement en compte le principe de protection des équipages, un des concepts fondateurs dans la construction des bombardier pour les 30 années qui allaient suivre. Tous les Overstrand ont volé au standard Mk-I.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Boulton-Paul Overstrand Mk.1
Envergure : 21.92 m
Longueur : 14.02 m
Hauteur : 4.73 m
Motorisation : 2 moteurs en étoile Bristol Pegasus II-M3
Puissance totale : 2 x 580 ch.
Armement : 3 mitrailleuses de 7.7mm
750 kg de bombes
Charge utile : -
Poids en charge : 5445 kg
Vitesse max. : 240 km/h
Plafond pratique : 6800 m
Distance max. : 900 Km
Equipage : 5
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Boulton Paul P.75 Overstrand

Profil Couleur

Profil couleur du Boulton Paul P.75 Overstrand

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Parmi les types d'aéronefs qui existèrent durant la Seconde Guerre mondiale et disparurent par la suite figure les "bombardiers de transport". Des appareils hybrides,...

0
Dans le but de renouveler sa force aérienne, restée sans évolution notable depuis la fin de la première guerre mondiale, la Marine Impériale émit...

0
Petit pays enclavé entre des puissances belligérantes, la Suisse fait reconnaître sa neutralité et l'inviolabilité de son territoire lors du congrès de Vienne en...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.