British Aerospace EAP

British Aerospace EAP


Fiche descriptive

Appareil : British Aerospace EAP
Constructeur : British Aerospace PLC
Désignation : EAP
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1986
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Avions expérimentaux
Rôle et missions : Démonstrateur technologique.

Histoire

British Aerospace EAP :
La génèse britannique de l'Eurofighter

En 1982, devant les avancées technologiques soviétiques, et craignant de perdre son rang parmi les grands constructeurs aéronautiques mondiaux, British Aerospace décida de lancer sur fonds propres l’étude d’un appareil de combat de cinquième génération. Au départ désigné ACA (pour Agile Combat Aircraft, avion de combat agile), le projet devait être à même de damer le pion aux avions de combat les plus modernes alors en service en URSS, le MiG-29 et le Su-27, considérés par les Occidentaux comme de redoutables adversaires en combat aérien. Mais surtout l’ACA devait être capable de remplacer les Tornado ADV de défense aérienne, jugés trop lourds par les équipages pour être réellement un bon chasseur de supériorité aérienne. L’ACA devait également être capable de servir d’avion d’attaque au sol moderne, afin de concurrencer les chasseurs multirôles Mirage 2000 et F-16.

Devant l’ampleur du programme, British Aerospace décida de modifier son programme en EAP (pour Experimental Aircraft Program,  programme aéronautique expérimental), un appareil plus polyvalent que tout autre appareil alors en service.

Les essais et les projets de développement furent menés par le Royal Aircraft Establishment (RAE), un établissement similaire au Centre d’Essais en Vol français, et rattaché organiquement à la Royal Air Force et à la Fleet Air Arm. Si la RAF confia rapidement à British Aerospace les travaux de recherche de l’EAP, la Fleet Air Arm de son côté préféra se retirer du projet, privilégiant ainsi les développements futurs du Sea Harrier. Il fut logiquement décidé que le nouvel appareil devait disposer de commandes de vol électriques de dernière génération, et c’est la raison pour laquelle le RAE modifia spécialement un SEPECAT Jaguar, le Jaguar FBW, pour tester ces nouvelles commandes. Finalement, le premier prototype de l’EAP fut prêt début 1986.

Il s’agissait d’un monoplan biréacteur monoplace à train d’atterrissage classique tricycle escamotable. Les nouvelles commandes de vol électriques étaient en outre couplées à un plan canard permettant de stabiliser le prototype lors des phases de ressources, d’atterrissages, de décollage, et dans certaines positions de vol. Les réacteurs étaient dotés d’entrées d’air mobiles. A bien des égards, l’EAP se présentait alors comme l’appareil de combat le plus moderne au monde. Même si l’appareil fut présenté avec des maquettes de missile, l’EAP n’emportait en réalité aucun armement, n’ayant pas de système de tir. Le British Aerospace EAP effectua son premier vol le 8 août 1986.

Malgré les importantes qualités de l’EAP, la joie des ingénieurs et designers britanniques fut de courte durée pour deux raisons. Premièrement parce que les coûts de l’appareil s’étaient envolés d’une telle manière que la Grande Bretagne se rendit compte qu’elle n’allait pas pouvoir gérer seul ce programme et dû donc faire appel à ses deux partenaires du consortium Panavia, l’allemand Messerschmitt-Bölkow-Blohm et l’italien Aeritalia, mais aussi l’espagnol Casa. Mais surtout deuxièmement parce que Dassault Aviation fit voler quelques jours avant l’EAP son démonstrateur technologique Rafale A.

En 1987, le projet EAP fut abandonné au profit du programme EFA, précurseur de l’Eurofighter Typhoon. L’EAP, à l’instar de ce qui se passe entre le Rafale A et le Rafale de série, est très éloigné du Typhoon de série de la Royal Air Force, même si son architecture générale rappelle fortement le lien entre les deux appareils.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : British Aerospace EAP
Envergure : 11.77 m
Longueur : 17.72 m
Hauteur : 5.70 m
Motorisation : 2 réacteurs Rolls & Royce RB-199-34R
Puissance totale : 2 x 7700 kgp.
Armement : aucun
Charge utile :
Poids en charge : 14510 kg
Vitesse max. : 2205 km/h à 6800 m
Plafond pratique : 8700 m
Distance max. : 2,5 Heure(s)
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du British Aerospace EAP

Profil Couleur

Profil couleur du British Aerospace EAP

Vidéo

Histoire du British Aerospace EAP

A voir également

0
Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale la France, dans son désir de restaurer sa puissance militaire, se lança dans une série de programmes...

0
En janvier 1937, la société Arsenal de l'Aéronautique lança une étude expérimentale concernant un avion doté de deux moteurs montés en tandem. Le Ministère...

0
Au début des années 1960, le Ministère de la Défense demande aux constructeurs français Dassault Aviation et Sud-Aviation de concevoir des avions à décollage...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.