British Aerospace Sea Harrier

British Aerospace Sea Harrier


Fiche descriptive

Appareil : British Aerospace Sea Harrier
Constructeur : British Aerospace PLC
Désignation :
Nom / Surnom : Sea Harrier
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1979
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Chasseurs des années 60-80
Rôle et missions : Chasseur embarqué, avion de reconnaissance

Histoire

British Aerospace Sea Harrier :
L'ultime chasseur embarqué britannique

Lorsqu’il fit son apparition en 1960, le prototype de chasseur ADAV (c’est à dire avion à décollages et atterrissages verticauxHawker-Siddeley P.1127 Kestrel révolutionna la vision qu’on avait des appareils de combat modernes, au point même qu’il allait donner naissance à toute une famille d’aéronefs construits aussi bien aux Etats-Unis qu’au Royaume Uni. Parmi ces avions figurait le chasseur qui était appelé à être le principal chasseur de la Royal Navy durant près de 25 ans : le British Aerospace Sea Harrier.

La genèse de cet avion remonte à l’année 1974 lorsque les responsables de la Fleet Air Arm (force aéronavale britannique) réfléchirent à l’avenir de leur arme. En effet à cette époque le principal avion de combat embarqué en service au Royaume Uni était le Mc Donnell Douglas Phantom FG Mk-1, secondé dans les missions d’assaut par le Blackburn Buccaneer S Mk-2. Si ce second avion donnait pleinement satisfaction aux pilotes et responsables de Sa Majesté il en était tout autrement de son homologue américain, jugé surdimensionné pour les besoins des porte-avions britanniques. En outre une génération de porte-avions était alors en cours de retrait de service, sans toutefois qu’un remplacement ne soit prévu. Ainsi les HMS-Albion et HMS-Centaur venaient d’être rayés du service tandis qu’il semblait en être rapidement de même pour le HMS-Bulwark et le HMS-Eagle. C’est pour cette raison que l’Amirauté décida de commander à Hawker-Siddeley une version embarquée du chasseur Harrier alors en service dans la Royal Air Force.

C’est la raison pour laquelle la Fleet Air Arm lança en février 1977 une série d’essais en vol avec un Harrier GR Mk-3 appartenant au Squadron 1 de la RAF. Ceux ci se déroulèrent sur le pont du porte-avions HMS-Hermes spécifiquement modifié par l’adjonction d’une rampe de pont. Les résultats furent si favorables que Hawker-Siddeley décida de développer une nouvelle version désignée Sea Harrier FRS Mk-1.

Extérieurement celui-ci se différenciait de son homologue terrestre par l’adjonction d’un radar à effets Doppler Ferranti Blue Fox, d’un collimateur tête haute de nouvelle génération et par le montage de deux canons ADEN d’un calibre de 30mm sous fuselage. L’armement externe justement se composait principalement de missiles air-air AIM-7 Sparrow et AIM-9 Sidewinder pour les missions de chasse et de bombes lisses, de paniers à roquettes, et même d’armes anti-sous-marines (mines et charges de profondeur) sous les ailes. En outre le Sea Harrier avait la possibilité de tirer la bombe nucléaire légère WE177 d’une charge de 65kt.

La propulsion du chasseur embarqué était assurée par un réacteur Rolls & Royce Pegasus Mk-104 d’une poussée de 9750kg. Le prototype du Sea Harrier FRS Mk-1 réalisa son premier vol le 20 août 1978.

Par la suite les essais furent menés par le Squadron 700 entre juin 1979 et mars 1980. A la fin de ce même mois les premiers exemplaires entrèrent en service au sein du Squadron 899. Sur les 61 appareils commandés, quatre étaient des Harrier T Mk-4RN (RN pour Royal Navy) identiques aux avions de transformation en service dans la RAF. En 1980 la production passa sous le contrôle de British Aerospace, nouvelle raison sociale du constructeur.

Le Sea Harrier FRS Mk-1 ne mit pas longtemps à démontrer toutes ses capacités, puisqu’en avril 1982 l’Argentine attaqua et envahit l’archipel britannique des Malouines dans l’Atlantique Sud. La Royal Navy envoya sur zone une task force composée entre autre des porte-avions HMS-Hermes et HMS-Invincible, dotés tous deux de chasseurs embarqués ADAV.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : British Aerospace Sea Harrier FRS Mk-1
Envergure : 7.70 m
Longueur : 14.50 m
Hauteur : 3.71 m
Motorisation : 1 réacteur Rolls & Royce Pegasus Mk-104
Puissance totale : 1 x 9750 kgp. sans post-combustion
Armement : deux canons de 30mm + 3 650kg de charges externes (missiles air-air AIM-7 et AIM-9, bombes, paniers à roquettes, armes anti-sous-marine, arme atomique WE177).
Charge utile :
Poids en charge : 11884 kg
Vitesse max. : 1190 km/h à 8700 m
Plafond pratique : 15500 m
Distance max. : 750 Km Sans ravitaillement en vol et à charge maximale.
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du British Aerospace Sea Harrier

Profil Couleur

Profil couleur du British Aerospace Sea Harrier

Vidéo

Le Sea Harrier aux Malouines

A voir également

0
Développé à partir du chasseur d'escorte à pénétration profonde XF-88, le F-101 à été conçu en réponse à une spécification de l'US Air Force...

0
Conçu pour remplacer l'Avro CF-100, l'Avro CF-105 Arrow était un chef-d'oeuvre technique, à la fine pointe du génie aéronautique de l'époque mais restera un...

0
Devant l'emergence des chasseurs biréacteurs américains Grumman F-14A et Mc Donnell Douglas F-15A, et l'arrivée programmée de l'avion de combat Tornado du consortium anglo-germano-italien...
1 2 3 Suiv.
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.