Cessna T-37 Tweet

Cessna T-37 Tweet


Fiche descriptive

Appareil : Cessna T-37 Tweet
Constructeur : Cessna Aircraft Company
Désignation : T-37
Nom / Surnom : Tweet
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1956
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Avion d'entraînement

Histoire

Cessna T-37 Tweet :
Le petit jet d'entraînement rustique de l'US Air Force

Constructeur majeur de l’histoire de l’aviation civile grâce notamment à ses avions de tourisme robustes et bon marché ou encore à ses jets d’affaire construits en grande série, l’avionneur Cessna sut aussi développer et produire quelques machines militaires qui marquèrent les esprits. Parmi ces derniers figure un étrange petit avion-école biplace qui était appelé à devenir le jet d’entraînement standard des forces américaines durant près de cinquante ans : le Cessna T-37 Tweet.

Au printemps 1952 l’US Air Force fit savoir qu’elle recherchait un nouvel avion d’entraînement à réaction. A la différence des avions conçus jusqu’alors celui-ci était destiné à la formation initiale des jeunes pilotes américains, et ce juste après leur sélection. L’idée des stratèges américains était de former ab-initio le pilote de combat sur avion à réaction, puisqu’à l’époque tous les avions de combat américains, ou presque étaient des jets. Le programme prit la désignation de TX, pour Trainer Experimental.

Assez étrangement peu de constructeurs se lancèrent dans l’aventure. Seuls les avionneurs Cessna et Temco relevèrent le défi, chacun à leur manière. Le premier proposa son Model 318 tandis que le second apportait son Model 51. Tous deux avaient en commun de faire appel à des turboréacteurs de petite taille, jugés moins gourmand en carburant que ceux monté sur les avions de combat. Mais esthétiquement les différences étaient criantes. Quand le Temco Model 51 était un monoréacteur biplace en tandem le Cessna Model 318 était lui un biréacteur biplace côte à côte.

Deux ans après le début de la compétition, en mai 1954, les généraux américains sélectionnèrent le Cessna Model 318. Quatre prototypes furent commandés, dont le premier pour les seuls essais statiques, sous la désignation officielle de XT-37. Immédiatement les équipes d’ingénieurs et de techniciens se mirent au travail. Le premier prototype fut rapidement assemblé, de même que le deuxième, destiné lui au premier vol.
Celui-ci intervint d’ailleurs le 12 octobre 1954.

Une première commande en série fut passée pour cinq cents avions de série identiques aux prototypes sous la désignation de Cessna T-37A. Le nom de baptême officiel de l’avion était Tweet. Celui-ci fut choisi car un général de l’US Air Force estima que l’avion avait un vague air de ressemblance avec Tweety Bird, le célèbre personnage de dessins-animés connu en France sous le nom de Titi. Vous savez le Titi que Sylvestre le chat passe son temps à chasser. Les premiers Cessna T-37A Tweet de série entrèrent en service actif au début de l’été 1956.

Extérieurement le Cessna T-37 Tweet se présentait sous la forme d’un monoplan à aile basse biréacteur de construction intégralement métallique. Sa propulsion faisait appel à deux petits turboréacteurs Teledyne J69-T9 d’une poussée unitaire de 445 kg. Le Teledyne J69-T9 était en fait une version produite sous licence américaine du réacteur français Turboméca Marboré II, celui-là même qui équipait l’avion d’entraînement et de liaisons Morane-Saulnier MS-760 Paris. Le cockpit du T-37 du type biplace côte à côte disposait de toute l’avionique de l’époque et de deux sièges éjectables Martin Baker. Un rideau obscurcissant permettait également de plonger tout ou partie du cockpit dans le noir afin de simuler la nuit pour des entraînement au vol nocturne… en plein jour. Pour le reste l’avion était de facture assez classique avec son empennage cruciforme et son train d’atterrissage tricycle escamotable. Le Cessna T-37A n’emportait aucun armement.

Rapidement l’avion se tailla une excellente réputation tant auprès des élèves pilotes que des instructeurs. La configuration biplace côte à côte de son cockpit était jugé plus efficace pour la formation des jeunes pilotes et sa motorisation lui permettait d’exécuter toutes les manœuvres nécessaires sans pour autant avoir une consommation trop excessive. En 1957 le Model 318 fut proposé à l’US Navy dans le cadre du programme TNT, ou Tandem Navy Trainer, visant à fournir aux marins américains un jet d’entraînement embarqué. Cependant malgré des appontages simulés plutôt réussis dans le désert de Mojave en Californie c’est un autre avion qui fut sélectionné, le North American T2J Buckeye.

Malgré ses bonnes qualités générales il fut décidé en 1959 de choisir une nouvelle motorisation, le Teledyne J69-T25 légèrement plus puissant pour les nouveaux avions récemment commandés. Ces avions reçurent la désignation de T-37B. Malgré un gain de poussé de 20kg par réacteur, l’avion n’emportait toujours aucun armement. Les premiers T-37B arrivèrent en unité en 1960.

C’est à cette époque que le Pentagone eut l’idée de se servir du Cessna T-37 Tweet comme d’un outil aéronautique destiné à asseoir sa domination sur une partie du monde. Il s’agissait alors d’uniformiser, dans la mesure du possible, les règles d’entraînement au sein des forces de pays alliés. Allemands (de l’ouest bien sûr), Grecs, Portugais, et Turcs furent les premiers à acquérir de tels avions. Ces quatre pays faisaient alors partis de l’OTAN. Par contre Belges, Britanniques, et Français refusèrent l’avion, ces deux derniers sans même l’essayer, ils avaient déjà dans leurs rangs des avions similaires aux capacités similaires voire supérieures.
Rapidement sur le plan international le Fouga CM-170 Magister français s’imposa comme le grand concurrent occidental du T-37 Tweet.

En 1961 néanmoins l’US Air Force fit savoir qu’elle envisageait une version armée de l’avion de Cessna. C’est ainsi que naquit le T-37C Tweet. L’idée n’était pas d’en faire un avion de combat mais un jet d’entraînement au tir, armé de pods-mitrailleuses et de bombes légères. La charge offensive externe de 227 kg réduisait alors l’autonomie de l’avion d’un tiers. Mais surtout cette version armée ouvrit la voie au XAT-37D, une version destinée à l’attaque au sol et à la reconnaissance armée. Totalement revue et corrigée cette machine donna naissance à un des avions d’armes américains les plus connus de la guerre froide, le Cessna A-37 Dragonfly qui s’illustra durant la guerre du Vietnam. Ce conflit permit d’ailleurs d’exporter une vingtaine de T-37B auprès de la force aérienne du Sud-Vietnam. Après la guerre ces avions furent pris en compte par la force aérienne vietnamienne.

Au cours des années 1960 à 1980 plusieurs pays non membres de l’OTAN prirent la décision de commander des Cessna T-37 Tweet : le Bangladesh, le Brésil, le Chili, la Colombie, la Corée du sud, l’Équateur, la Jordanie, le Maroc, le Pakistan, le Pérou, et la Thaïlande.

Conçu rapidement l’avion d’entraînement de Cessna fut pourtant un des jets ayant la plus grande longévité. Il a en effet quitté le service actif au sein de l’US Air Force fin juillet 2009, soit cinquante trois ans après l’entrée en service du premier avion de série, et trente quatre ans après la fin de sa production en série.
Il a même réussi l’exploit d’épuiser certains des prétendants à son remplacement tel le très réussi Fairchild T-46 Eaglet. Finalement il aura fallu le Beechcraft T-6A Texan II pour envoyer à une retraite bien méritée le vieux maître d’école américain.

Début 2015 peu de Cessna T-37 Tweet étaient toujours en service, seuls la Colombie, l’Équateur, et le Pakistan entraînaient encore leurs pilotes dessus. La Turquie fut le dernier membre de l’OTAN à retirer du service ses avions, suite à une série d’accidents dramatiques survenus entre 2011 et 2012.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Cessna T-37B Tweet
Envergure : 10.10 m
Longueur : 9.00 m
Hauteur : 2.82 m
Motorisation : 2 turboréacteur Teledyne J69-T25
Puissance totale : 2 x 465 kgp. sans post-combustion.
Armement : aucun
Charge utile :
Poids en charge : 2980 kg
Vitesse max. : 685 km/h à 4800 m
Plafond pratique : 7600 m
Distance max. : 1450 Km avec réserve.
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Cessna T-37 Tweet

Profil Couleur

Profil couleur du Cessna T-37 Tweet

Vidéo

Cessna T-37 Tweet de l'US Air Force

A voir également

0
A la fin des années 70, la firme SIAI-Marchetti lança sur fonds propres l'étude et le développement d'un nouvel avion à réaction censé pouvoir...

0
Avec l'invention du radar la grande innovation dans l'avionique des appareils, entre les deux conflits mondiaux, demeure l'embarquement quasi-systématique des systèmes de transmissions radiophoniques....

0
Lorsqu'elle mit en service ses premiers avions de combat à réaction embarqués l'US Navy se retrouva face à un cas de figure inédit :...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.